>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

10 montres 2020 à moins de 5’000 CHF
Modes & Tendances

10 montres 2020 à moins de 5’000 CHF

vendredi, 18 septembre 2020
fermer
Editor Image
Marie de Pimodan-Bugnon
Journaliste indépendante

“Il faut absolument être moderne.”

Arthur Rimbaud

De la passion, beaucoup de curiosité et une bonne dose d’émerveillement ! La recette essentielle pour raconter les mille et une facettes de l’horlogerie…

Lire plus

CLOSE
7 min de lecture

Pour les sportifs ou les élégantes, les amateurs de montres classiques ou les dandys fans de vintage, les plus belles marques déclinent une panoplie de montres à moins de 5’000 francs. Quartz ou mécanique, en couleur ou en noir et blanc ? À vous de choisir…

Baume & Mercier Clifton Baumatic date COSC

Avec son style sport chic parfaitement dans l’air du temps et son calibre automatique maison certifié chronomètre, la nouvelle Clifton Baumatic date conjugue tous les atouts pour vous suivre partout, en toutes occasions. Carte maîtresse ? Son mouvement automatique Baumatic certifié COSC qui bat la mesure avec précision au cœur du boîtier en acier de 40 mm dont le fond saphir permet d’admirer les belles finitions. Son petit plus : une très longue réserve de marche de 5 jours ! (CHF 3’000.-)

Clifton Baumatic date COSC © Baume & Mercier
Clifton Baumatic date COSC © Baume & Mercier
Breitling Endurance Pro

La nouvelle Endurance Pro est inspirée de la Breitling Sprint, une montre emblématique des années 1970 qui combinait un pulsomètre et un poids ultraléger. Sportive et décontractée, la dernière-née des collections Breitling peut compter sur un robuste boîtier de 44 mm en Breitlight®, un matériau 3,3 fois plus léger que le titane, non magnétique et hypoallergénique. Son petit plus : un mouvement chrono SuperQuartz™ thermocompensé, dix fois plus précis que le quartz traditionnel et certifié COSC ! (CHF 2’950.-)

Endurance Pro © Breitling
Endurance Pro © Breitling
Bulgari Aluminium

De l’aluminium et du caoutchouc, un design graphique en noir et blanc ? Vous l’aurez reconnue, il s’agit de la montre « sport » lancée en 1998 par Bulgari. La Maison rallume la flamme cet automne en dévoilant une nouvelle génération de modèles Aluminium. Les versions de 2020 n’abritent plus un mouvement à quartz mais un mouvement mécanique automatique. L’alliage en aluminium du boîtier de 40 mm est plus résistant et les éléments techniques en caoutchouc ont également été améliorés. Son petit plus : un style contemporain, nouveau symbole du sport chic à l’italienne ! (EUR 2’950.-)

Aluminium © Bulgari
Aluminium © Bulgari
Hermès Cape Cod Martelée

Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, la fameuse Cape Cod esquissée en 1991 par le designer Henri d’Origny ose cette année une audacieuse métamorphose. On retrouve évidemment sa fine silhouette rectangulaire en acier reliée au bracelet par deux demi-maillons « Chaîne d’Ancre », mais la fantaisie joaillière prend le pouvoir sous l’effet de la technique du martelage. Un savoir-faire bijoutier qu’Hermès applique également au cadran recouvert d’une fine couche de laque translucide, dégradée de l’anthracite au noir. Son petit plus : un look décalé qui n’entame en rien l’élégance de son style classique ! (CHF 3’350.-)

Cape Cod Martelée © Hermès
Cape Cod Martelée © Hermès
Louis Erard Excellence Régulateur

En plus de 90 ans d’existence, la marque Louis Erard n’avait jamais donné carte blanche à un créateur. C’est désormais chose faite avec l’intervention du génial architecte-horloger Alain Silberstein sur le modèle iconique de la Maison, l’Excellence Régulateur. Inspirée par le mouvement Bauhaus qui a fêté ses 100 ans en 2019, cette collab’ en édition limitée à 178 exemplaires décompose l’affichage du temps pour une lecture ludique et intuitive. La grande aiguille bleue en forme de flèche indique les minutes, un triangle rouge pointe les heures tandis qu’une aiguille jaune serpente vers les secondes. Son petit plus : une belle composition de codes géométriques et de couleurs qui rendent hommage au courant moderniste ! (CHF 2’800.-)

Excellence Régulateur © Louis Erard
Excellence Régulateur © Louis Erard
Montblanc 1858 Monopusher Chronograph

Amateurs de montres néo-vintage, ce chrono est sans doute fait pour vous. Cette nouvelle variation de la ligne 1858 est une véritable machine à remonter le temps puisqu’elle emprunte les codes des montres professionnelles produites par Minerva dans les années 1920 et 1930 pour l’armée et l’exploration. Cerclé par un boîtier en acier de 42 mm prolongé par un bracelet patiné en veau, le cadran deux tons noir et beige ponctué par une échelle télémétrique et deux compteurs de chronographe rappelle les montres de nos aïeux. Et ce, avec les atouts d’une montre contemporaine. Étanche à 100 mètres, ce chrono est cadencé par un mouvement automatique Montblanc de dernière génération. Son petit plus : un poussoir unique – et tout aussi pratique – qui permet d’enclencher, stopper et remettre à zéro le chronographe ! (CHF 4’700.-)

1858 Monopusher Chronograph © Montblanc
1858 Monopusher Chronograph © Montblanc
Nomos Ludwig Neomatik 39 175 Years Watchmaking Glashütte

Un cadran blanc émaillé, des chiffres romains et de fins index, une minuterie en chemin de fer, des aiguilles feuilles bleuies et une discrète petite seconde… La Ludwig Neomatik 39 est l’archétype de la montre classique. Nomos la revisite en édition limitée de 175 pièces pour célébrer les 175 ans d’art horloger pratiqué à Glashütte. Une belle réussite esthétique pour ce modèle en acier de 39 mm dont la fine silhouette rappelle les anciennes montres à gousset. Son petit plus : une précision chronométrique assurée par le calibre néomatique DUV 3001 visible à travers le fond saphir ! (EUR 3’300.-)

Ludwig neomatik © Nomos Glashütte
Ludwig neomatik © Nomos Glashütte
Omega De Ville Prestige

De Ville Prestige, un nom tout trouvé pour cette collection qui décline son raffinement intemporel depuis plus de 25 ans. Parmi les dernières-nées, on succombe à cette version discrète en acier de 39,5 mm, ouverte sur un cadran grainé noir et prolongée par un confortable bracelet en acier. Son petit plus : le calibre Omega Co-Axial 2500, gage de fiabilité et de précision ! (CHF 3’500.-)

De Ville Prestige © Omega
De Ville Prestige © Omega
TAG Heuer Aquaracer

L’été n’est pas encore fini : on en profite pour jeter un œil aux dernières variations de la montre de plongée Aquaracer qui enfilent une nouvelle combinaison au style tonique. Pour surmonter son boîtier en acier de 43 mm, le boîtier s’offre une nouvelle lunette effet écailles de tortue obtenue à l’aide d’une résine innovante. Dans la version bleue, les nuances varient du clair au foncé, dans un accord parfait entre le bleu soleillé du cadran et la teinte du bracelet en caoutchouc impression alligator. Son petit plus : une performance sans faille grâce au mouvement automatique calibre 5 et une étanchéité garantie jusqu’à 300 mètres ! (CHF 2’650.-)

Aquaracer © TAG Heuer
Aquaracer © TAG Heuer
Tudor Black Bay Fifty-Eight « Navy Blue »

Combien de nuances de bleu les horlogers seront-ils capables de nous proposer ? En attendant de voir ce que l’avenir nous réserve, on adopte avec plaisir celle dont se pare la Black Bay Fifty-Eight « Navy Blue » sur son cadran, sa lunette et son bracelet Jacquard souligné par une bande argentée. En guise de clin d’œil esthétique à la première montre de plongée Tudor étanche à 200 mètres, la référence 7924 dite « Big Crown » lancée en 1958, ce modèle arbore un boîtier en acier de 39 mm de diamètre avec des proportions caractéristiques des « fifties ». Idéale pour tous les poignets, les plus musclés comme les plus fins. Son petit plus : une précision certifiée COSC grâce au robuste calibre manufacture MT5402 ! (CHF 3’200.-)

Black Bay Fifty-Eight « Navy Blue » © Tudor
Black Bay Fifty-Eight « Navy Blue » © Tudor
Haut de page