>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

A la copie, la FHH réplique : Non merci, sans...
Culture

A la copie, la FHH réplique : Non merci, sans « contre » façon » !

mercredi, 08 juin 2011
Par Fondation de la Haute Horlogerie
fermer
Fondation de la Haute Horlogerie

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

La Fondation de la Haute Horlogerie s’associe à la Journée mondiale anti-contrefaçon du 8 juin 2011 et poursuit son combat contre les faussaires. Depuis 2009, la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH) multiplie les campagnes de sensibilisation à la lutte anti-contrefaçon.

Une démarche indispensable lorsque l’on sait que cette industrie du faux ne poursuit sa croissance que par les personnes qui s’en font les complices en achetant en toute connaissance de cause des produits contrefaits. Une démarche indispensable également lorsque l’on connaît les ravages liés à ces activités incluant le travail des enfants et le financement du crime organisé, sans parler des atteintes aux entreprises ayant forgé au fil des ans un savoir-faire que l’imitation ne peut que dénigrer.

Dans ces circonstances, la FHH s’est résolument associée à la Journée mondiale anti-contrefaçon du 8 juin 2011, conformément à sa mission d’information sur les méfaits de ce fléau mondial. Ce souci d’information a d’abord débuté en 2009 par une campagne de sensibilisation orchestrée dans la presse avec le relai de 120 médias dans 24 pays. Campagne dont le slogan était « Fake watches are for fake people » et qui trouve aujourd’hui une nouvelle interprétation sous le slogan « En toute conscience, vous-avez le choix ? – Ne soyez pas complice ! ». A l’occasion de la journée du 8 juin, cette dernière campagne a été publiée dans le quotidien britannique The Financial Times (FT), media partenaire de la Fondation.

En parallèle, la FHH a lancé un concours de courts-métrages ouvert au grand public et aux étudiants de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) avec comme thème « Un vrai regard sur le faux » dans le but d’intensifier la lutte via des spots imaginés et réalisés par des jeunes (lire ci-dessous). La contrefaçon, dont le chiffre d’affaires ne cesse de croître étant données les failles des différents systèmes répressifs, doit être combattue avec la plus grande fermeté et la FHH est bien décidée d’apporter sa pierre à l’édifice.

Haut de page