>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

A. Lange & Söhne – Classique puissance 5
Nouveautés

A. Lange & Söhne – Classique puissance 5

lundi, 16 janvier 2017
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Transmission fusée-chaîne, tourbillon, chronographe, rattrapante, quantième perpétuel… Le Tourbograph Perpétuel « Pour le Mérite » combine cinq complications avec brio et porte la Haute Horlogerie classique à son sommet.

Désormais – véritable prouesse technique –, le mouvement compte une cinquième complication. L’intégration d’un quantième perpétuel dans le TOURBOGRAPH PERPÉTUEL « Pour le Mérite » a en effet constitué un défi de taille pour les constructeurs de la manufacture saxonne au cours de la phase de développement : il s’agissait d’orchestrer le jeu de rouages complexes sans générer de conflits mécaniques ni de pertes énergétiques évitables. Étant donné que le quantième perpétuel devait être construit autour du tourbillon, seuls les deux tiers environ de la surface du mouvement restaient disponibles, ce qui a nécessité de repenser le mouvement de base. Parallèlement, l’épaisseur du mouvement ne pouvait pas être augmentée de manière notable.

Lors du développement du module calendaire construit autour du tourbillon, une attention toute particulière a été accordée aux dimensions de la structure.

Sur les 684 composants que compte le nouveau calibre de manufacture L133.1, 206 appartiennent au quantième perpétuel à affichage analogique. La durée de tous les mois sera fournie avec exactitude jusqu’en 2100. Une seule correction sera nécessaire le dernier jour de février de cette année séculaire : le quantième sera alors réglé pour tout un siècle. Sur les trois cadrans auxiliaires, la date et le jour de la semaine sont respectivement indiqués à 12 et 9 heures au moyen d’aiguilles en or rhodié, tandis que le mois et l’année bissextile figurent à 3 heures. La moitié supérieure de la date analogique accueille en outre l’affichage des phases de lune dont l’exactitude est calculée pour 122,6 ans. Son disque bleu foncé est en or massif. Lors du développement du module calendaire construit autour du tourbillon, une attention toute particulière a été accordée aux dimensions de la structure, qui se devaient d’être compactes.

A. Lange Söhne Tourbograph Perpétuel
A. Lange Söhne Tourbograph Perpétuel "Pour le Mérite"
Chronographe à rattrapante

Le développement du chronographe hautement complexe et sa mise en lien judicieuse avec les autres fonctions font partie des atouts de la manufacture saxonne. Outre les deux poussoirs du chronographe au-dessus et au-dessous de la couronne, un troisième poussoir, à 10 heures, rappelle sobrement que le TOURBOGRAPH PERPÉTUEL « Pour le Mérite » appartient à la catégorie supérieure des chronographes à rattrapante. Le développement du chronographe hautement complexe et sa mise en lien judicieuse avec les autres fonctions font partie des atouts de la manufacture saxonne. Outre les deux poussoirs du chronographe au-dessus et au-dessous de la couronne, un troisième poussoir, à 10 heures, rappelle sobrement que le TOURBOGRAPH PERPÉTUEL « Pour le Mérite » appartient à la catégorie supérieure des chronographes à rattrapante.

Parfaitement coordonnés l’un avec l’autre, le tourbillon et le dispositif de transmission chaîne-fusée compensent les deux principaux éléments perturbateurs dans un mouvement mécanique: la gravitation et l’énergie faiblissante du ressort moteur.

SIHH A. Lange Söhne Tourbograph Perpétuel
A. Lange Söhne Tourbograph Perpétuel "Pour le Mérite"
Dispositif de transmission fusée-chaîne

Lange & Söhne est parvenu à mettre au point des systèmes intelligents de gestion de l’énergie pour les mouvements mécaniques permettant de compenser les pertes de couple inévitables du barillet : ces systèmes prennent la forme de trois échappements à force constante différents et du dispositif de transmission fusée-chaîne, réalisé dans une montre-bracelet pour la première fois en 1994. Cette caractéristique technique constitue le point commun de tous les garde-temps portant la mention « Pour le Mérite », référence à l’ancienne distinction prussienne récompensant les mérites scientifiques.

Le TOURBOGRAPH PERPÉTUEL « Pour le Mérite » en platine n’est édité qu’à 50 exemplaires. Le calibre de manufacture est fini dans les plus pures règles de l’art horloger saxon. Vis thermiquement bleuies, chatons en or vissés, ponts et platines en maillechort non traité ornés de côtes de Glashütte et de perlage et pont de chronographe gravé à la main complètent le tableau de cette complication classique.

Haut de page