>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Alliance chinoise majeure dans la vente au détail
Economie

Alliance chinoise majeure dans la vente au détail

Monday, 11 March 2019
Par Shining Zhu
fermer
Shining Zhu

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

En janvier dernier, JD.com, la plateforme d’e-commerce la plus développée en Chine, a annoncé un investissement stratégique dans le groupe Xinyu, principal détaillant horloger du pays. Il s’agit du plus important partenariat dans la vente au détail horlogère en Chine, si ce n’est au monde.

C’est en octobre dernier que JD et Xinyu signaient un accord portant sur une collaboration stratégique entre les deux groupes. En vertu de celui-ci, les deux entreprises coopéreront sur la vente de produits, le service après-vente (SAV) et leur développement commercial. Un mois plus tard, cette collaboration portait ses premiers fruits : la marque Hamilton annonçait l’ouverture de sa première boutique en ligne chinoise homologuée sur JD.com. Pour ce qui est du service après-vente, depuis janvier, 60 boutiques Xinyu travaillent déjà en partenariat avec la plateforme en ligne JD. Le rapprochement des ressources est d’ailleurs destiné à se poursuivre entre les quelque 400 points de vente et 80 ateliers de SAV détenus par Xinyu à travers le pays et les 7 entrepôts JD dans le but d’une intégration plus poussée.

JD.com

Juste derrière Tmall.com, propriété d’Alibaba, JD.com représente la deuxième plateforme d’e-commerce en Chine avec plus de 300 millions d’utilisateurs. Hormis l’avantage d’un système logistique efficace, JD est également considéré comme une plateforme plus fiable qu’Alibaba, souvent pointé du doigt pour des problèmes de contrefaçon. C’est en 2017 que JD a commencé à s’intéresser au marché du luxe en ligne. En août de la même année, Chopard inaugurait ainsi une boutique amirale en ligne sur JD.com avec une offre à la fois horlogère et joaillière. Durant le SIHH 2018, c’était au tour de H. Moser & Cie d’annoncer son partenariat avec JD.

Pour tout achat de produits de luxe, JD propose un service de livraison très apprécié par les diverses marques appelé « JD Luxury Express ». Celui-ci consiste à délivrer la marchandise sous 24 heures avec des chauffeurs-livreurs formés et bien habillés au volant de voitures de luxe. En partenariat avec JD pour ses débuts dans l’e-commerce en Chine, Audemars Piguet a en quelque sorte pu inaugurer ce service l’an dernier : le tout premier client à avoir passé commande en ligne a reçu sa montre directement des mains du CEO d’Audemars Piguet, François-Henry Bennahmias, accompagné pour l’occasion par Richard Liu, fondateur de JD. Ces deux dernières années, JD Watch, la division horlogère du Groupe, a ainsi collaboré avec nombre de grandes marques de montres, pour devenir l’une des plateformes en ligne parmi les plus prisées des professionnels de la branche. Plus de marques, plus de clients, un réseau plus large et un meilleur service après-vente, la collaboration avec Xinyu ne peut être que bénéfique pour JD.

Avec des ventes annuelles de l’ordre de $ 2,2 milliards, Xinyu est l’un des principaux détaillants horlogers internationaux.
Le groupe Xinyu

Xinyu sort-il aussi gagnant de ce nouveau partenariat ? Interrogée sur la question, la direction du Groupe a décliné l’invitation, arguant de la préparation d’une entrée en Bourse imminente. De son côté, la société cotée JD n’a pas davantage divulgué le montant de son investissement lors de l’annonce de ce nouveau partenariat sur son site international. Avec des ventes annuelles de l’ordre de 15 milliards de RMB (environ $ 2,2 milliards), Xinyu est l’un des principaux détaillants horlogers internationaux, accaparant à lui seul 30 % des ventes de montres suisses en Chine. Au bénéfice de relations stables et de longue durée avec le Swatch Group, LVMH, Richemont, Kering et Rolex, Xinyu représente pas moins d’une cinquantaine de marques internationales de montres incluant Breguet, Blancpain, Vacheron Constantin, Omega, Jaeger-LeCoultre, Cartier…

Dès 2015, Xinyu a d’ailleurs déjà développé sa propre plateforme de vente en ligne appelée 盛时 (www.censh.com). Avec 52 marques à son actif, elle agrège son propre site internet avec une présence sur WeChat et une application dédiée offrant ainsi à la clientèle une expérience en ligne qui vient compléter son réseau de boutiques. En toute logique, cette collaboration avec JD pourrait avoir des répercussions sur les ventes de son site en ligne et peut-être même sur la marche globale de ses affaires. Alors pourquoi une telle stratégie ? Ici, seules les suppositions sont de mise. Peut-être que la plateforme en ligne de Xinyu souffre de retard dans son développement et qu’un partenariat avec JD serait vu d’un bon œil dans la perspective de son entrée en Bourse. Autre éventualité : une prise de participation de JD dans Xinyu lors de la mise en Bourse pour sceller ce rapprochement « stratégique » ?

Haut de page