>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Anne Hathaway : « A chaque montre son contexte »
Points de vue

Anne Hathaway : « A chaque montre son contexte »

jeudi, 18 mai 2017
Par Frank Rousseau
Fermer
Frank Rousseau

Lire plus

CLOSE
7 min de lecture

Elle est devenue en quelques années une valeur sûre à Hollywood. Actrice capable de tout jouer, Anne Hathaway nous parle en beauté de sa relation avec les montres. Et cela n’a rien d’accessoire…

Dans Le diable s’habille en Prada, vous jouiez une experte en mode et accessoires. Cela vous agace-t-il que l’on vous prenne pour une fashionista dans la vraie vie ?

Pas du tout ! De toute façon, vous ne pouvez rien contre l’image que les autres veulent absolument vous donner. S’y opposer, c’est comme essayer de nager à contre-courant : c’est épuisant. Je ne suis pas obsédée par la mode, comme le sont beaucoup de filles. Je n’ai pas besoin d’avoir la toute dernière collection dans mon dressing pour avoir le sourire, ni d’être dans le vent de la tête aux pieds. J’aime bien être tendance, mais pour moi c’est toujours une question de « construction » du vêtement et du savoir-faire nécessaire pour que le résultat final soit impeccable. Je pense que je suis plus intéressée par la couture que par la mode. Je serais tout de même de mauvaise foi si je vous déclarais maintenant que je n’aime pas ce qui est beau, bien coupé, bien taillé. J’apprécie l’esthétique d’une collection, l’idée qu’il faut créer des vêtements pour un certain type de clientèle, de marque, tout en respectant son histoire. Je trouve ça super !

Lorsque vous êtes assise à une table dans un restaurant, j’ai remarqué que les hommes regardent souvent les mains et les poignets des dames.
Anne Hathaway
Pensez-vous qu’une belle montre est nécessaire pour affirmer sa féminité ?

Ou sa masculinité ! Cela marche dans les deux sens, vous savez. Depuis que j’ai tourné Le diable s’habille en Prada, les gens s’imaginent vraiment que je passe mes journées à choisir des tissus, des matières, des coupes. Ou que ma garde-robe est plus importante que le département mode des plus grands magasins new-yorkais. Je vais vous faire une confidence. Mon appartement à New York est tout petit. Je n’ai certainement pas assez de place pour entasser 200 paires de Christian Louboutin. Ou alors je serais contrainte d’empiéter sur mon salon, et ça, je m’y refuse. Je dois avoir 30 paires d’escarpins à tout casser ! (Rires.) Cela dit, j’ajouterai que toutes les femmes qui ont du goût savent qu’avec une petite robe noire dans leur dressing, des escarpins assortis, un petit collier et une jolie montre, elles feront sensation à tous les coups. C’est important, une belle montre pour une femme. Lorsque vous êtes assise à une table dans un restaurant, j’ai remarqué que les hommes regardent souvent les mains et les poignets des dames. Une belle montre, ça « magnétise » le regard. Cela révèle aussi tellement de choses sur la personne que vous êtes ! Notamment dans la façon dont vous regardez l’heure. Il y a des gens qui ont toujours cette manie de tenir leur montre, comme s’ils voulaient « saisir » le temps qui passe. Et puis il y a ceux qui se démonteraient presque le poignet à force de regarder leur cadran ! Une sorte de réflexe compulsif…

Anne Hathaway
Anne Hathaway
Il est donc impoli de regarder constamment sa montre ?

Totalement ! Être avec quelqu’un qui regarde sa montre à tout bout de champ, sans se soucier de votre présence, pour moi, c’est le comble de la goujaterie.

Possédez-vous encore votre toute première montre ?

J’ai encore chez moi non pas ma toute première montre, car elle a disparu dans un déménagement, mais celle que mes parents m’ont offerte pour mon diplôme. Je la garde précieusement, vous vous en doutez, car elle me rappelle tellement de bons souvenirs ! C’était le temps de l’insouciance.

La montre idéale à vos yeux, elle ressemble à quoi ?

Avoir du temps rien que pour moi, c’est un luxe. Malheureusement, le temps dont je dispose défile trop vite. Parfois, je rêverais d’être équipée d’une montre capable de figer ce temps qui me manque. Une montre magique, en quelque sorte, qui me permettrait aussi de revenir sur des moments trop éphémères à mon goût. On appuierait sur un bouton, on ferait tourner les aiguilles et on revivrait ces instants-là. Ce qui serait bien, c’est que la montre soit aussi équipée d’un système qui vous donne la possibilité de zapper des situations que vous ne souhaitez pas vivre.

Une montre, c’est bien plus qu’un objet censé vous donner l’heure ou vous situer dans l’espace-temps.
Anne Hathaway
Vous êtes donc une techno-girl ?

Quelque part, oui ! Je suis toujours fascinée par ces montres micro-ordinateurs. Vous savez, celles avec lesquelles vous pouvez écouter de la musique quand vous faites votre jogging, calculer le nombre de kilomètres parcourus et les calories brûlées, stocker des photos, téléphoner et accessoirement avoir… l’heure. D’un autre côté, je suis aussi effrayée par cette envie que nous avons tous d’avoir le dernier gadget à la mode. Nous sommes conditionnés par la pub, qui dicte nos besoins de posséder coûte que coûte le téléphone dernier cri ou l’ordi le plus puissant du marché. J’ai l’impression qu’après l’âge de pierre, l’âge du fer, nous sommes de plain-pied dans l’âge du superflu et de la fuite en avant !

Anne Hathaway
Anne Hathaway
Chez certaines personnes, les montres ont parfois une dimension plus affective que fonctionnelle. Ce qui prime, c’est davantage l’objet que sa capacité à donner l’heure.

Je suis assez d’accord. Une montre, c’est bien plus qu’un objet censé vous donner l’heure ou vous situer dans l’espace-temps. Cela peut être un objet de consommation courante mais aussi une véritable œuvre d’art. Un joyau à votre poignet. Quelque chose qui vous met en valeur mais qui peut aussi vous rappeler un moment de votre vie. Pour ma part, les montres que j’ai m’ont souvent été offertes par des personnes que j’aime. Certaines ne sont plus parmi nous. Leur valeur a donc plus d’importance à mes yeux. Du coup, je pense souvent à elles en regardant l’heure. C’est un peu comme une micromachine à remonter le temps. Mes montres sont également des accessoires précieux. Au même titre qu’un collier ou des boucles d’oreilles. Il est clair que si je me rends à une première, je ne mettrai pas la même montre que si je dois aller faire un footing dans Central Park. À chaque montre, son contexte. Dans tous les cas, nous les femmes, nous savons parfaitement « optimiser » ce qu’il faut bien appeler une « extension de nous-même » !

Haut de page
Nicole Kidman
Histoires de montres
Nicole Kidman: « Une montre, c’est un bijou ! »
mercredi, 08 février 2017
Frank Rousseau
7 min de lecture
HYT H1 Colorblock
Regards de connaisseurs
HYT, quid du temps liquide
lundi, 26 juin 2017
Luc Debraine
7 min de lecture
4
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5