>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Antoine Preziuso conjugue Haute Horlogerie et Haute...
Nouveautés

Antoine Preziuso conjugue Haute Horlogerie et Haute Joaillerie

dimanche, 24 mars 2019
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

L’horloger offre une nouvelle mise en scène spectaculaire de son calibre Tourbillon of Tourbillons, œuvre de précision et fruit d’un travail à quatre mains avec son fils Florian.

Cette Trilllion Tourbillon of Tourbillons d’Antoine Preziuso, pièce unique et hommage à l´icône des complications horlogères, fait valser trois tourbillons sur un plateau tournant, reliés par un triple différentiel et séparés par trois diamants trillion d’un pure blanc, Top Wesselton G+. Les trois tourbillons tournent sur eux-mêmes en 60 secondes et le plateau accomplit six rotations par heure. Au dos de la montre, sur les ponts décorés côte de Genève, on découvre à travers le fond saphir trois rubis positionnés à six heures, auxquels répondent à midi trois autres rubis de plus petite taille. L´architecture complexe de la pièce, soulignée par un boîtier de 47 mm, résolument voulu extravagant, mêle harmonieusement l´or blanc 18 ct aux 233 diamants, taille baguette de 24 carats, couleur blanc extra (Top Wesselton G+), serti invisible.

Mouvement de la Trilllion Tourbillon of Tourbillons © Antoine Preziuso
Mouvement de la Trilllion Tourbillon of Tourbillons © Antoine Preziuso

L’association de trois tourbillons sur un plateau tournant donne à cette montre une régularité inégalée. Chacun des trois tourbillons effectue une rotation complète en une minute, à un rythme plus rapide que l’ensemble du plateau qui accomplit six tours de cadran en une heure, soit un tour toutes les dix minutes. La vitesse de rotation des tourbillons est donc accélérée par cette double révolution. Ils sont disposés à équidistance du centre du plateau et leurs axes respectifs forment un triangle équilatéral. Les trois cages effectuent leur révolution selon des axes de rotation différents et à des vitesses variables, améliorant l’isochronisme de l’ensemble. La proximité des trois régulateurs tourbillons indépendants – et leur disposition sur le plateau – leur permet d’entrer en résonance et d’adopter naturellement, par un phénomène dit de « synchronisme », une fréquence identique. Lorsqu’ils entrent en résonance, chacun des oscillateurs voit son amplitude augmenter de manière significative, perceptible à l’œil nu. Le système dans son entier ne forme donc plus qu’un seul régulateur révolutionnaire, qui oscille à une fréquence parfaitement stable de 3 hertz.

Haut de page