>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Ateliers Louis Moinet – L’heure kaléidoscope
Nouveautés

Ateliers Louis Moinet – L’heure kaléidoscope

mardi, 02 mai 2017
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Avec la superposition de deux disques ajourés et entraînés par un train de rouage inversé, le spectacle cinétique de la Mobilis tire sa force du mouvement de ses deux tourbillons. Un fascinant jeu d’optique…

Mobilis est le premier et le seul Double Tourbillon dont la fonction est de donner vie à une complication horlogère (1ère demande de brevet).
Pour cela, il aura fallu imaginer les deux plus grandes cages de tourbillon, d’un diamètre de 14.90 mm. Puis les surélever de leur cadran de 1.75 mm, et enfin les faire tourner dans le sens horaire pour l’une, dans le sens anti-horaire pour l’autre (2ème demande de brevet). Mais surtout leur réalisation en matériaux d’avant-garde permet d’en garantir un poids minimal (0.4 grammes par cage) utile à donner la force d’animation de la complication horlogère.
La magie de l’effet d’optique repose sur la complication du kaléidoscope à 12 heures. Son architecture se compose de deux disques ajourés superposés, entrainés par un train de rouage inversé, et dévoilant ensemble un jeu d’optique captivant.

Ateliers Louis Moinet Mobilis
Ateliers Louis Moinet Mobilis

L’ajourage du mécanisme permet d’en retrouver sa plus pure expression. Suspendus dans le vide, les tourbillons font tourner le kaléidoscope, composés de deux disques en titane, matériau très léger indispensable pour permettre une rotation des disques de 60 secondes.
Le boîtier d’avant-garde est d’une conception inédite et complexe. Les deux brancards latéraux sont ainsi manufacturés dans des blocs d’or massif avant d’être ajourés et garnis de leurs zircons noirs.

Haut de page