>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Bâle dans tous ses éclats
Nouveautés

Bâle dans tous ses éclats

mardi, 03 mai 2016
fermer
Editor Image
Carol Besler
Journaliste

“Les montres sont un art fonctionnel.”

Carol Besler assure une couverture mondiale de l’horlogerie et la joaillerie.

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Vous aimez ce qui brille, les diamants, les émeraudes, les saphirs ? Vous voulez du rêve, du raffinement, de l’enchantement ? Vous êtes une diva, une princesse. Cette année, Baselworld était votre palais.

Il existe deux catégories de montres joaillières : la version « full pavée » d’un modèle existant, ornée de diamants en rang serré qui prolongent comme une évidence la lunette sertie de diamants, et la montre-bijou, qui se distingue par un décor créatif, des pierres d’exception de grande valeur et un cachet unique. D’ailleurs, cette année, il est vrai, le Salon de Bâle ne manquait pas de cachet !

Graff Princess Butterfly
Graff Princess Butterfly

Le sertissage, notamment quand il s’applique à une montre de haute joaillerie, est un métier qu’on peut qualifier de strictement féminin. Et si le décor d’une montre doit être basé sur un motif féminin, comme les fleurs ou les papillons, il touche à coup sûr au sublime lorsqu’il est réalisé en diamants et autres gemmes. Le papillon, par exemple, est pour le joaillier anglais Graff Diamonds l’équivalent de la panthère pour Cartier, et il le présente régulièrement serti de pierres précieuses. Ainsi, cette année, il est apparu sur la Princess Butterfly, un des nombreux nouveaux modèles de montres à secret de cette marque qui s’est déjà fait un nom en matière de joaillerie. Le contour des ailes sculptées est souligné par des gemmes taille baguette dans un serti invisible et leur surface est pavée de pierres précieuses, au choix : saphirs, diamants jaunes ou diamants blancs. Une pression sur les deux diamants qui se trouvent au centre et aussitôt les ailes s’ouvrent, révélant un cadran entouré de diamants baguette.

Chanel Les Eternelles Grenat
Chanel Les Eternelles Grenat
Les Trois Précieuses

Gabrielle (Coco) Chanel a commencé à présenter ses montres à secret au cours des années 1930 dans ses collections de bijoux. Aujourd’hui, la société reste fidèle au style de la fondatrice et lui emboîte le pas en présentant au Salon de Bâle plusieurs montres à secret serties de pierres d’exception de grande valeur incluant une morganite de 43,6 carats, un saphir Padparadscha de 17,2 carats, un grenat de 39,9 carats ainsi que des centaines de plus petits diamants et autres gemmes. Les décors rendent hommage au motif iconique de la maison, le matelassé.

Precious Chopard
Precious Chopard

Dans la plupart des cas, ce sont les Trois Précieuses – saphir, rubis et émeraude – qui ornent principalement les montres joaillières. On trouve quelques rares spécimens de pierres fines dont la valeur peut dépasser celle des Trois Précieuses, mais, de façon générale, un rubis, un saphir ou une émeraude de qualité, ne se dépréciant pas, se vendra plus cher que d’autres gemmes. Conscientes de cela, les marques horlogères les plus prestigieuses tendent à privilégier les Trois Précieuses pour sertir leurs montres joaillières, ensemble ou individuellement. Ainsi, la nouvelle pièce de l’éblouissante collection Precious Chopard, par exemple, est sertie de plus de 33 carats de saphirs entourés de diamants. La composition mélange saphirs et diamants de tailles différentes : poire, brillant, baguette, sertis à la façon d’une dentelle joaillière aux reflets chatoyants d’une robe haute couture. Ils sont en serti à griffes sur la boîte ou le bracelet, et en serti invisible ou serti neige sur le cadran.

de Grisogono New Retro
de Grisogono New Retro
Des pierres inestimables

La Harry Winston Twist, mouvement à remontage automatique calibre HW2008, est sertie de 170 rubis taille marquise (10,12 carats), 5 rubis taille brillant (0,27 carat), 302 diamants taille baguette (11,85 carats) et 148 diamants taille marquise (6,74 carats). Ce modèle s’est inspiré du bracelet Emerald Twist créé par Harry Winston dans les années 1960.

Président de la Maison De Grisogono, Fawaz Gruosi fait lui aussi la part belle au corindon dans sa nouvelle collection. Ainsi, les cadrans et les lunettes des différents modèles de la collection New Retro flamboient de tout l’éclat de leurs saphirs roses et bleus, faisant écho aux deux couleurs phares choisies par Pantone pour l’année 2016 : le rose et le bleu. Lesdites montres New Retro se portent sur un bracelet galuchat (de raie et non de requin) fermé par une boucle déployante. Elle existe aussi en version émeraude. La Maison Hermès utilise également saphirs, rubis et émeraudes dans sa nouvelle collection de montres Faubourg Manchette Joaillerie. Ces gemmes taille baguette qui sertissent la lunette sont assorties aux cadrans ornés de pierre dure : l’émeraude s’accorde à un cadran en malachite, le saphir bleu au lapis-lazuli et le saphir brun à l’œil-de-tigre. Le tout étant assorti à son tour à un bracelet manchette en alligator de la même couleur, digne référence au premier métier de la Maison Hermès.

Bulgari Serpenti Incantati
Bulgari Serpenti Incantati

Les gemmes qui ressemblent aux Trois Précieuses ont elles aussi une grande valeur. La composition sophistiquée de la collection Serpenti Incantati de Bulgari est cette année rehaussée par l’éblouissante rubellite, une gemme de la famille des tourmalines d’un rouge flamboyant rappelant le rubis. Dans la version Tourbillon, la couleur de la rubellite est assortie à celle du pont sur un calibre de manufacture à Tourbillon intégralement squeletté. Une prouesse combinant Haute Horlogerie et horlogerie mécanique.

Harry Winston Premier Precious Weaving
Harry Winston Premier Precious Weaving
Tisseurs de rêves

Bien qu’ils ne comptent pas parmi les montres de haute joaillerie, quatre modèles sertis de chez Chanel, Harry Winston, Hublot et Dior révèlent la nouvelle tendance couture des montres femme. La montre Chanel Boyfriend Tweed est ainsi habillée d’un bracelet or ou acier façon étoffe : le tweed ! De même, le bracelet de la nouvelle montre D de Dior Satine, en maille milanaise aplatie travaillée comme un tissu, est aussi soyeux au toucher qu’un ruban de satin. Quant aux créations de la collection Premier Precious Weaving de Harry Winston, elles sont le fruit d’une technique de tissage japonais appelée Raden où des fils de soie s’entrelacent avec de délicats éclats de nacre naturelle, créant ainsi un ouvrage textile effet tapisserie. Cette collection comprend quatre versions dont le cadran et l’entre-corne sont sertis de diamants. Ces modèles sont animés par le calibre HW2008.

Hublot Big Bang Tutti Frutti Linen
Hublot Big Bang Tutti Frutti Linen

Enfin, le bracelet des montres de la collection Tutti Frutti Linen de Hublot est bien réalisé en lin cousu sur caoutchouc assorti. Et pour façonner le cadran, Hublot a mis au point un tissage unique de fibres de lin paré d’un composite transparent. Les lunettes des différents modèles de ladite collection sont serties de saphirs bleus ou orange, de topazes ou d’améthystes. Les éléments en lin rehaussent la couleur sans peser dans le poids des carats, ce qui rend ces montres plus accessibles que les montres entièrement serties et tout à fait adaptées à un usage quotidien.

Haut de page