>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Baselworld : 10 montres sublimées par les métiers d’art
BaselWorld

Baselworld : 10 montres sublimées par les métiers d’art

lundi, 03 avril 2017
Par La rédaction
Fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Rares et délicats, les métiers d’art donnent à voir l’horlogerie sous une autre facette. Blancpain, Breguet, Bulgari, Chanel, Dior, Harry Winston, Hermès, Hublot, Jaquet Droz et Patek Philippe s’y sont une fois encore essayés. C’est le moment de sortir votre loupe…

Émail, peinture miniature, sertissage, gravure… Les maisons horlogères ont une fois encore sorti le grand jeu des métiers d’art à Baselworld. S’ils sont moins présents qu’il y a une dizaine d’années, où pas une maison de Haute Horlogerie digne de ce nom ne défendait corps et âme la beauté, la délicatesse et la rareté de ces savoir-faire, les métiers d’art restent toutefois l’expression de l’attachement inconditionnel de l’horlogerie au geste de l’artisan.

Quelle machine serait en mesure de supplanter la main de l’homme dans la réalisation de ces œuvres miniatures ?

Quand Blancpain offre une belle démonstration de gravure sur shakudō, alliage d’or et de cuivre, Breguet guilloche la nacre sur sa Reine de Naples. Quand Bulgari exalte le sertissage avec sa Serpenti Seduttori, Chanel revisite les fameux paravents de Coromandel grâce à la technique de la glyptique, consistant à tailler des pierres fines en creux ou en relief. Dior joue le registre de la joaillerie avec une série de montres qui présentent un bel ornement de pierres précieuses, de nacre, d’opales et d’éléments en or poli. Chez Harry Winston, l’horlogerie devient le prétexte à explorer les origines du luxe à travers des cadrans mêlant l’art antique du tissage de la soie et celui du gaufrage inspirés des fastes des familles royales européennes.

Émail miniature saisissant de réalisme chez Hermès, or sculpté chez Hublot et Jaquet Droz, trompe-l’œil miniature sur émail chez Patek Philippe… Quelle machine serait en mesure de supplanter la main de l’homme dans la réalisation de ces œuvres miniatures ? Cela ne semble pas près d’arriver tant les maisons horlogères appuient leurs efforts dans la défense et la promotion de ces métiers rares, purs plaisirs d’esthètes, qui hissent l’horlogerie bien au-dessus d’une simple démonstration technique et mécanique.

Breguet Classique 7147
BaselWorld
Baselworld 2017 : 10 montres classiques et chics
lundi, 27 mars 2017
La rédaction
7 min de lecture
10
Breitling for Bentley Supersports B55
Montres & ...
Quand le tic-tac fait vroom !
vendredi, 26 mai 2017
La rédaction
2 min de lecture
10
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5