>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Blancpain ressuscite sa Fifty Fathoms No Rad
Nouveautés

Blancpain ressuscite sa Fifty Fathoms No Rad

jeudi, 25 mars 2021
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Blancpain réinterprète la Fifty Fathoms « no radiations ». Cet instrument de plongée des années 1960, notamment acquise par la Marine allemande, était estampillé d’un logo « no radiations » indiquant que Blancpain n’utilisait pas de matériaux luminescents composés de radium.

La montre Tribute to Fifty Fathoms No Rad revisite le modèle historique dont elle s’inspire. Son cadran noir profond mat est ponctué de repères de formes géométriques ; il combine les traditionnels ronds, rectangles et le losange à 12 h. Le tour d’heures, les aiguilles et l’échelle temporelle de la lunette sont en Super-LumiNova® « old radium », restituant la teinte beige-orangée des indicateurs d’époque patinés. À 3 h figure un guichet de date mis en valeur par un liseré blanc, comme cela était le cas sur l’un des modèles des années 1960. L’élément dominant du cadran demeure le logo jaune et rouge « no radiations », qui décuple le caractère déjà bien trempé de ce garde-temps. La lunette tournante unidirectionnelle, qui présente une graduation typique des anciennes Fifty Fathoms, est pourvue d’un insert en saphir, une caractéristique identitaire de la collection contemporaine. Avec son profil bombé, il contribue à donner du relief au visage de la montre, déjà mis en valeur grâce à l’utilisation d’un verre saphir glassbox.

Fifty Fathoms No Rad © Blancpain
Fifty Fathoms No Rad © Blancpain

Le boîtier en acier, étanche à 300 mètres, mesure 40,3 mm, un diamètre exclusif aux montres Fifty Fathoms en éditions limitées. Il abrite le calibre Blancpain 1151, un mouvement à remontage automatique équipé d’un spiral en silicium et offrant 4 jours de réserve de marche. Le remontage de ses deux barillets s’effectue par le biais d’un rotor doté d’une ouverture en forme de cartouche, un clin d’œil à certains garde-temps historiques de la collection, dont la toute première Fifty Fathoms. Aujourd’hui atypique, ce détail servait autrefois à assouplir la masse oscillante afin de préserver le mouvement en cas de choc. La montre s’accompagne d’un bracelet en caoutchouc de type « Tropic », un matériau très populaire auprès des plongeurs de l’époque en raison de sa résistance dans le temps et de son confort au porté.

Fifty Fathoms No Rad © Blancpain
Fifty Fathoms No Rad © Blancpain

À travers cette série limitée, Blancpain redonne ses lettres de noblesse à un instrument culte de son passé en tant que fournisseur des forces navales de nombreuses armées à travers le monde. Les Nageurs de combat français sont les premiers, en 1953, à utiliser la Fifty Fathoms pour leurs missions subaquatiques. Grâce à son étanchéité, sa lisibilité, sa sécurité et sa robustesse, la pièce s’impose immédiatement comme un composant indispensable de leur équipement.

Haut de page