>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Breguet – Marie-Antoinette au pays du Soleil-Levant
Points d'histoire

Breguet – Marie-Antoinette au pays du Soleil-Levant

lundi, 15 août 2016
Par La rédaction
Fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Quel point commun entre Breguet, Versailles, la reine Marie-Antoinette et le Japon ? Une grande exposition rétrospective qui se tiendra du 25 octobre 2016 au 26 février 2017 au Mori Arts Center Gallery, à Tokyo. Retour sur les liens qui unissent Breguet et la dernière reine de France.

Montres Breguet et son Président & CEO, Marc A. Hayek, annoncent un partenariat exclusif avec le château de Versailles. Dans la continuité du mécénat qui a rendu possible la restauration du Petit Trianon, la Maison Breguet a le plaisir de soutenir cette année une rétrospective saisissante dédiée à la reine Marie-Antoinette. L’exposition « Marie-Antoinette, une reine à Versailles » se tiendra ainsi du mardi 25 octobre 2016 au dimanche 26 février 2017 dans le très réputé Mori Arts Gallery Center à Tokyo au Japon.

Le début d’un lien unique

Installé au quai de l’Horloge à Paris depuis 1775, A.-L. Breguet reçoit une première commande de la reine en 1782 pour laquelle il crée une montre perpétuelle à répétition et quantième. Il est vraisemblable que Breguet a été présenté à la reine à cette époque. Elle tombe alors rapidement sous le charme des magnifiques et ingénieuses créations du maître-horloger devenant ainsi l’une de ses premières et plus fidèles admiratrices. Toujours à l’affût de nouveautés prometteuses, elle acquiert ainsi plusieurs créations de l’horloger et n’hésite pas à transmettre son enthousiasme à la cour de France et à certains de ses hôtes, parmi lesquels des diplomates étrangers. Dans le contexte de la vie de cour des années 1780, qui de mieux que la reine peut lancer une réputation et promouvoir un nom encore peu connu ? Jusqu’à ses derniers jours, la reine fait preuve d’une fidélité exemplaire envers la Maison et ira même jusqu’à demander à recevoir une « simple montre Breguet » depuis la prison du Temple où elle est retenue prisonnière en 1792.

Abraham-Louis Breguet
Le Petit Trianon, domaine privilégié de la reine

Dans sa volonté de contribuer à la conservation du patrimoine historique et culturel européen, la marque décide ainsi de soutenir le château de Versailles en redonnant vie au domaine qui appartenait à Marie-Antoinette et qu’elle chérissait tant : Le Petit Trianon. Plus qu’un lieu de vie, il s’agit d’un espace de raffinement privilégié qui permettait à la reine de s’éloigner du protocole fastidieux de la cour pour s’adonner à ses loisirs et à une vie plus authentique. L’action de la marque a ainsi permis la renaissance d’un joyau de l’architecture néoclassique française. L’ensemble des décors d’origine a été restauré, des aménagements muséographiques ont été créés, les appartements ont été remeublés et l’ensemble des installations techniques a été refait. Débutés en 2007, les travaux ont pris fin en septembre 2008.

Breguet Les Volants de la Reine
Breguet Les Volants de la Reine
Marie-Antoinette, une source d’inspiration au quotidien

En hommage à cette prestigieuse cliente, la Maison Breguet s’inspire régulièrement de l’univers de la reine afin de créer des pièces d’exception. Ainsi, elle dévoile par exemple en 2009 la ligne Haute Joaillerie « La Rose de la Reine » dont l’inspiration est tirée du fameux tableau « Marie-Antoinette à la rose » de la portraitiste Elisabeth Vigée-Le Brun. Breguet s’empare ainsi de la fameuse rose que la reine tient entre ses mains pour la mettre en scène au travers d’un camée, cet art traditionnel du sud de l’Italie qui consiste à sculpter à la main les différentes couches d’un coquillage.
« Les Volants de la Reine » rendent quant à eux un vibrant hommage aux tenues vestimentaires que portait la reine de France. La ligne, présentée en 2014, crée un effet de surprise par son élégance et la complexité de ses formes rappelant les plus belles soieries et dentelles plissées des robes de l’époque.

Le Petit Trianon, Versailles
Le Petit Trianon, Versailles

Le Petit Trianon, ce havre de paix dans lequel la reine avait tant plaisir à se ressourcer, est également devenu une source d’inspiration pour la Manufacture. La ligne joaillère « Petit Trianon » lancée en 2009 réinterprète en toute simplicité le thème à la fois épuré et royal de cet endroit qu’elle aimait tant.

SIHH 2017, une nouvelle dimension
SIHH
SIHH 2017, une nouvelle dimension
vendredi, 20 janvier 2017
Communiqué de presse
3 min de lecture
2
SIHH 2017, une nouvelle dimension
SIHH
SIHH 2017 - Highlights
vendredi, 20 janvier 2017
 
1 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
6 min de lecture
5