>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2018 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Breguet met le cap sur Moscou avec une partie de son...
Actualités

Breguet met le cap sur Moscou avec une partie de son héritage

lundi, 05 novembre 2018
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Début octobre, la Maison Breguet inaugurait sa nouvelle boutique à Moscou située dans le prestigieux centre commercial GUM, à deux pas du Kremlin. Ce nouvel espace abritera des pièces anciennes provenant du musée Breguet à Paris.

Constamment enrichi par de nouvelles acquisitions, le musée Breguet de Paris est situé au premier étage de la boutique emblématique de la Maison située Place Vendôme. Il présente une centaine d’objets prestigieux parmi les quelques 200 pièces historiques que possède Breguet. Principalement centrée sur l’œuvre du fondateur Abraham-Louis Breguet, cette collection présente également des pièces illustrant l’histoire ininterrompue de la marque, de 1775 à nos jours. Il s’agit de la plus grande exposition permanente de pièces Breguet au monde. D’autres objets provenant du musée Breguet sont exposés au musée de Zurich ainsi que périodiquement dans l’antenne de Shanghai. Un espace dédié aux pièces historiques verra également le jour dans la boutique de Moscou dès octobre. La Maison Breguet possède de nombreuses pièces suscitant l’émerveillement, telles que des montres de poche à tourbillon historiques datant du début du XIXe siècle. L’invention du mécanisme à tourbillon par Abraham-Louis Breguet en 1801 a d’ailleurs bâti sa réputation, faisant de lui l’un des précurseurs des plus grandes complications de l’horlogerie moderne.

Boutique Breguet à Moscou
Boutique Breguet à Moscou

Les chefs-d’œuvre Breguet peuvent être admirés dans plusieurs musées européens Le caractère génial des œuvres d’Abraham-Louis Breguet a rapidement attiré les collectionneurs. Dans les années 1780, la reine Marie-Antoinette et le duc d’Orléans ont certainement été les premiers à collectionner les créations du maître, alors au début de sa carrière. Aujourd’hui, Breguet est le seul horloger à être honoré par certains des plus grands musées du monde tels que le Louvre, le Kremlin, le British Museum et le Musée national suisse.

Nombreuses sont les institutions qui possèdent d’importantes collections de montres et de pendules Breguet, mais la majeure partie de ces créations appartiennent aujourd’hui à des collectionneurs privés. C’est le cas notamment de la pendule Sympathique No 666 avec sa montre No 721 vendue au futur roi George IV d’Angleterre, qui appartient aujourd’hui à S.M. la reine Élisabeth et qui est utilisée par S.A.R. le prince Philip, duc d’Édimbourg. La pendule est munie d’un réceptacle qui accueille la montre et peut ainsi la remonter et la mettre à l’heure automatiquement. Le terme « sympathique » a été choisi par Breguet pour exprimer la notion d’harmonie et de « symbiose » entre les deux objets. Bien que la pendule Sympathique ait contribué à la renommée de Breguet, elle reste très complexe à fabriquer. Les cinq exemplaires, tous différents, vendus par Abraham-Louis Breguet jusqu’à sa mort ont été achetés par des rois ou des princes. Lorsqu’en 1833 son petit-fils Louis-Clément Breguet reprend les rênes de l’entreprise, succédant ainsi à son père, il s’empresse de déposer le brevet de la pendule Sympathique en la dotant d’une nouvelle fonction de remontage.

Haut de page