>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2018 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Cape Cod, la géométrie du temps selon Hermès
Histoire & Pièces d'exception

Cape Cod, la géométrie du temps selon Hermès

mercredi, 21 novembre 2018
fermer
Editor Image
Marie de Pimodan-Bugnon
Journaliste indépendante

“Il faut absolument être moderne.”

Arthur Rimbaud

De la passion, beaucoup de curiosité et une bonne dose d’émerveillement ! La recette essentielle pour raconter les mille et une facettes de l’horlogerie…

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

En 1991, Hermès dévoilait cette montre de forme combinant un carré, un rectangle et le fameux motif « Chaîne d’ancre ». Une signature singulière devenue un classique de l’horlogerie.

Le brief était pourtant clair : dessiner une montre carrée destinée aux poignets féminins. Henri d’Origny, son créateur, n’en aura fait qu’à sa tête. Le designer d’Hermès, dont la signature esthétique s’est imposée au fil des ans sur les célèbres carrés de soie de la marque comme sur une multitude de cravates, ne souhaitait pas s’en tenir à cette figure géométrique parfaite. Pour esquisser la Cape Cod, il s’est attaché à créer une forme simple mais singulière. Un objet classique mais original à la fois. Son trait de génie : intégrer un boîtier carré dans un rectangle aux angles arrondis. Le bracelet en cuir Hermès ponctué de surpiqûres sellier est ainsi relié au boîtier par des cornes inspirées par un bijou emblématique de la maison parisienne, le bracelet « Chaîne d’Ancre » imaginé en 1938 par Robert Dumas.

Reine de mode

Depuis 1991, Cape Cod est une montre à la silhouette reconnaissable au premier regard que la maison Hermès décline dans de multiples versions féminines et masculines. Si le succès de la Cape Cod ne s’est pas fait attendre, il est encore amplifié en 1998 quand un nouveau coup de projecteur la met en lumière sur la scène horlogère. Martin Margiela, fraîchement nommé directeur artistique des collections de prêt-à-porter femme d’Hermès, lui offre alors une nouvelle tenue d’apparat en la faisant défiler sur les podiums, parée d’un bracelet double tour en veau barénia. Aujourd’hui, ce type de bracelet est particulièrement prisé pour habiller les montres féminines. À l’époque, c’était une première.

Cape Cod GMT © Hermès
Cape Cod GMT © Hermès

Icône intemporelle, la Cape Cod franchit une nouvelle étape en 2007. Hermès choisit en effet un modèle de cette collection pour abriter, pour la première fois de son histoire, un calibre de Haute Horlogerie. L’entrée dans la collection de ce mouvement phases de lune développé par Vaucher Manufacture va ouvrir la porte à d’autres développements techniques. Un an plus tard, les lignes atypiques de la Cape Cod accueillent une vision du temps non moins singulière avec le tout premier mouvement Manufacture d’Hermès. Ce dernier présente un module « Grandes Heures » qui permet de relativiser le temps en accélérant ou en ralentissant l’aiguille des heures en fonction du moment de la journée. Dans les années suivantes, la Cape Cod sera tour à tour revisitée en accueillant des complications horlogères telles que le GMT, le chronographe ou le tourbillon.

Une esthétique claire mais changeante

D’un point de vue esthétique, Hermès a régulièrement enrichi la collection Cape Cod sans renier son style audacieux. En 2009, elle se métamorphose en une version Cape Cod Tonneau soulignée par des lignes au galbe plus arrondi disponibles en trois tailles. Plus fine et allongée, la Nantucket prend ensuite l’option inverse, démontrant une nouvelle fois la capacité de cette collection à se renouveler sans perdre son caractère. Du Très Grand Modèle au Tout Petit Modèle, du bracelet simple au double tour en passant par le bracelet de force ou, pour changer du traditionnel cuir Hermès, le bracelet en maille milanaise, la Cape Cod dévoile ses multiples visages tout en restant fidèle à elle-même.

Cape Cod Chaîne d'ancre © Hermès
Cape Cod Chaîne d'ancre © Hermès

Les cadrans, eux aussi, se révèlent dans une multitude d’exécutions, selon des styles et des tons tour à tour masculins ou féminins. En 2016, pour les 25 ans de la collection, la Cape Cod s’offre des cadrans en pierre, en laque ainsi qu’une panoplie de nouveaux cuirs colorés en guise de bracelet. L’année suivante, elle se dévoile dans un boîtier noir mat. En cette fin d’année, la Cape Cod surprend par la mise en abyme de ses propres codes dans une version qui réinterprète le maillon « Chaîne d’ancre ». Ce motif iconique entrelace spinelles noirs et aventurine ou diamants et nacre blanche sur un cadran noir ou blanc. Un spectacle graphique souligné par une lunette sertie. Plus de 25 ans après sa création, les codes d’origine sont là. Contemporains, comme au premier jour, proposant une géométrie du temps parfaite et inaltérable.

Haut de page