>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Cartier fait toute la lumière sur un mystère vieux de plus...
Nouveautés

Cartier fait toute la lumière sur un mystère vieux de plus de 100 ans

lundi, 25 janvier 2016
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Au centre de la Rotonde de Cartier, l’Astromystérieux flotte en apesanteur,  comme libéré de toute attache. Mais quel est son secret ?

Un tour de magie remarquable, un époustouflant numéro de prestidigitation ? Cartier continue d’interroger notre capacité d’émerveillement avec une nouvelle démonstration mécanique qui laisse rêveur. Depuis 1912, année durant laquelle la toute première pendule mystérieuse sortit des ateliers Cartier, la maison a fait des montres mystérieuses une véritable signature. Les observateurs de l’époque étaient alors restés pantois devant les aiguilles en platine et diamants du Modèle A, flottant au centre du cadran, sans lien apparent avec le mouvement. Les amateurs d’horlogerie sont aujourd’hui tout aussi interloqués par le vide sidéral qui règne entre le mécanisme qui se dévoile au centre du cadran et le boîtier en palladium de 43,5mm.

Comme pour un tourbillon classique, le principe de l’Astromystérieux calibre 9462 MC repose sur une cage tournante dont la motricité dépend d’une roue fixe connectée au barillet. En revanche, à l’inverse d’un tourbillon classique, l’Astromystérieux se distingue par une rotation centrale de sa cage volante mystérieuse en une heure, qui renferme non seulement l’échappement et le balancier, mais également un train d’engrenages et le barillet. Cette cage est composée d’un pont inférieur sous la forme d’un disque en saphir de grand diamètre, ainsi que de deux ponts supérieurs tenant d’une part le balancier, et d’autre part l’échappement, le train d’engrenages et le barillet. C’est cette cage tournante qui indique les minutes, dictant ainsi son rythme de rotation au cœur de cette série limitée à 100 pièces. Surprenante, toujours ingénieuse, la mécanique est mise au service de la magie. Mais une part du mystère est aujourd’hui levée…

Haut de page