>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Cartier investit l’univers des montres à sonnerie
Masterpieces

Cartier investit l’univers des montres à sonnerie

mercredi, 04 janvier 2012
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

On pouvait s’y attendre. Pour ses modèles 2012, Cartier a de nouveau placé la barre très haut. Cela se traduit notamment par une Montre de Poche Grande Complication Squelette et une Rotonde Répétition Minutes Tourbillon Volant, première incursion de la manufacture dans l’univers des montres à sonnerie depuis sa montée en gamme. Autant dire qu’au sein de l’assemblée réunie pour la présentation, la première de ces deux pièces n’a laissé personne de marbre.

« Nous nous sommes fait plaisir »

« Avec cette montre de poche, nous nous sommes fait plaisir, avouait Carole Forestier en charge du développement des mouvements de Haute Horlogerie de la Maison. Nous sommes partis de pièces du patrimoine Cartier que nous avons retravaillées. » Le résultat : un boitier entièrement squeletté, taillé dans un bloc d’or de 400 grammes, avec des chiffres romains qui « tiennent » le cœur de la montre tout en transparence, cœur de la montre lui-même squeletté. Coté complications, orchestrées par les 457 composants, le garde-temps intègre un tourbillon à 6h, un chronographe monopoussoir, ainsi qu’un quantième perpétuel. Avec ses 300 angles rentrants, l’anglage de la pièce nécessite pas moins de 3 semaines de travail, 1 mois pour la décoration du mouvement et un mois d’assemblage. Cerise sur le gâteau : les correcteurs, malgré le squelettage du boitier, restent invisibles pour traverser la masse des chiffres romains. Aérien…

« Un accent poétique à la mécanique »

« La montre Rotonde de Cartier Répétition Minutes est la somme de cinq année de recherche sur l’acoustique horlogère », résume sobrement la Maison. Ce qui n’a pas empêché Carole Forestier de présenter cette pièce avec un scintillement dans les yeux pour détailler d’abord les règles élémentaires de la physique du son. Le meilleur pour la fin. Une pièce qui a la particularité de solidariser le timbre à la platine et la platine à la carrure en quatre points pour une meilleure synergie entre la boite et le mouvement, gage de meilleure diffusion des vibrations du son. Et pour assurer une frappe constante des marteaux, Cartier a mis au point un mécanisme appelé régulateur de vitesse à inertie et à frottement, visible grâce à une ouverture sur le cadran ajouré, en prolongement de l’échappement à tourbillon volant positionné à 12h. Ce mécanisme entre en rotation pour réguler la vitesse de dévidement du train de rouage de la répétition minutes pour une émission régulière des notes émises par les deux timbres. Cartier passe à l’heure du son.

Atelier technique
Chez Cartier, la Haute Horlogerie est devenue une seconde nature
mercredi, 04 janvier 2012
5 min de lecture
8
Au cœur des marchés
Cartier, bientôt dans le plus grand magasin de luxe au monde
mercredi, 04 janvier 2012
2 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5