>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Cartier, le choix des grands de ce monde
Actualités

Cartier, le choix des grands de ce monde

jeudi, 03 mars 2011
Par Nader Freiha
fermer
Nader Freiha

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

L’univers de la mode et du luxe regorge de marques offrant un large éventail de choix. Mais seules quelques unes se démarquent, en exerçant un attrait qui ne manque pas de séduire les grands de ce monde. Édouard VII a d’ailleurs déclaré à propos de Cartier qu’il était « le joaillier des rois & le roi des joailliers ». Entretien avec M. Bernard Fornas, Président et PDG de Cartier.

Célèbre pour ses créations plébiscitées du public, ses montres-bracelets et ses thèmes orientalistes et exotiques, la maison Cartier est fière de son esprit pionnier et de ses nombreuses innovations. Depuis sa fondation par Louis-François Cartier en 1847, la marque affiche une croissance inouïe, inégalée par ses concurrents, qui lui envient sa hardiesse. Cartier a entamé une stratégie d’expansion au-delà de ses marchés principaux et prévoit l’ouverture de 20 nouvelles boutiques au Moyen-Orient. M. Bernard Fornas, Président et PDG de Cartier, a accepté d’explorer avec nous le passé de la société et d’analyser les stratégies qui lui garantissent un brillant avenir. M. Fornas résume fièrement : « Cartier est une figure unique en son genre : le roi des bijoutiers, qui joue également un rôle prépondérant dans la sphère de la Haute Horlogerie ». Extraits de l’entretien.

Le Roi Édouard VII a décrit la Maison Cartier comme " le bijoutier des rois & le roi des bijoutiers ". De quelle manière Cartier a-t-elle réussi à entretenir sa réputation élitiste au cours des 160 dernières années ?

Bernard Fornas, Président et PDG de Cartier : Nous sommes toujours le roi des bijoutiers et le bijoutier des rois. Nos bijoux et montres de prestige confirment cette conviction. Nous sommes uniques en notre genre.

Cette description s'applique-t-elle également aux montres Cartier ?

Cartier est la marque la plus créative de l’industrie horlogère. Nous sommes de loin la marque numéro un sur le segment des montres de luxe pour dames. Cartier a tardé à s’engager sur le marché des montres de Haute Horlogerie pour hommes alors qu’elle possédait le savoir-faire nécessaire. Nous sommes aujourd’hui le n°3 mondial au palmarès des ventes de montres à tourbillon. Au cours des deux dernières années, nous avons introduit 36 nouvelles références et 12 nouveaux mouvements. Cette année, nous introduisons 12 montres originales dotées de nouveaux calibres et notre programme de développement pour l’an prochain est déjà parfaitement planifié. La créativité de Cartier se manifeste dans tous les segments horlogers.

Pensez-vous que cela soit suffisant ?

Il est difficile de rester au sommet sur tous les segments. Nous travaillons au renforcement de notre légitimité et de notre crédibilité. Une telle entreprise n’est pas simple et demande du temps, mais Cartier progresse rapidement. Nous sommes aujourd’hui des acteurs majeurs et avons l’intention de conserver notre dynamisme.

Les résultats annuels de Richemont ont révélé de très bonnes performances pour Cartier. Sont-elles conformes à vos attentes ?

Bien sûr. J’ai toujours voulu développer la marque tout en préservant son image au plus niveau. Notre règle d’or, c’est de maintenir notre croissance sans jamais perdre de vue nos critères de sélectivité et d’excellence.

Comment évaluez-vous vos performances au Moyen-Orient ?

Très bonnes. Aujourd’hui Cartier domine le marché mais je pense que nous pouvons progresser puisque nos résultats sont excellents en Chine.

Quel est le rapport ?

Nos résultats en Chine me forcent à adopter une stratégie qui m’aidera à éviter une trop grande dépendance. Nous allons redoubler d’efforts au Moyen-Orient et sur le continent américain afin d’acquérir une plus grande aisance.

À quelles difficultés Cartier doit-elle faire face au Moyen-Orient ?

Nous avons besoin de boutiques plus grandes, de produits plus variés et d’une meilleure gestion de nos points de vente. Nous devons également améliorer notre position en Arabie Saoudite. Nous sommes sur le point d’ouvrir une très grande boutique à Abu Dhabi, d’une superficie de plus de 500 mètres carrées, qui sera directement gérée par Cartier.

Selon vous, combien de boutiques Cartier devrait-elle posséder dans la région ?

Je pense que 20 est un chiffre raisonnable.

Cartier a l'intention d'ouvrir trois boutiques au Qatar. N'est-ce pas trop pour un si petit pays ?

Pas du tout. Le Qatar est le plus grand producteur mondial de pétrole et il s’apprête à accueillir la Coupe du monde de la FIFA. Le pays est voué à se développer et nous devons nous adapter à cette croissance.

Quels sont vos autres objectifs dans la région ?

Nous souhaitons atteindre un niveau d’excellence sur les différents marchés au Moyen-Orient.

Les crises ont-elles affecté l'attitude des clients au Moyen-Orient ?

Les crises nous ont permis de regagner de nombreux clients. Quand le climat économique se gâte, les consommateurs ont tendance à revenir vers les marques les plus réputées.

Cartier a révélé une nouvelle collection de montres à l'occasion du SIHH 2011. Accepteriez-vous de nous en parler brièvement ?

Nos nouveautés 2011 ont prouvé au monde et aux collectionneurs que Cartier est désormais un acteur à part entière dans l’univers de la Haute Horlogerie et des bijoux. Nos collections offrent un large éventail de formes et de motifs afin de renforcer notre présence et de prouver notre sérieux.

Est-il envisageable pour Cartier d'adapter ses produits à certains marchés ?

La beauté ne connaît pas de frontières. Les produits Cartier sont destinés au monde entier et nous refusons catégoriquement de nous lancer dans une telle pratique.

Haut de page