>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Cartier, le joaillier du film Ocean 8
Actualités

Cartier, le joaillier du film Ocean 8

lundi, 4 juin 2018
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Pour les besoins du film, Cartier a réalisé une parure originale inspirée par un collier dessiné en 1931 pour le maharadjah du Nawanagar par Jacques Cartier. La Mansion Cartier, sise sur la 52e Rue à New York, a également servi de décor lors du tournage.

Invité à participer au film Ocean’s 8 en tant que joaillier partenaire exclusif, Cartier a relevé le défi parce qu’il répondait à ses valeurs, celles d’une Maison qui encourage les femmes à être elles-mêmes. Le défi ? Créer, pour le film, un collier à partir d’une pièce historique et en faire un irrésistible objet de désir. Pour cette parure de cinéma, Cartier a mobilisé ses ateliers de Haute Joaillerie de la rue de la Paix, à Paris qui ont réalisé la pièce en huit semaines, un défi, avant de l’envoyer à New York pour les premiers essais.

Décor Mansion Cartier à New York
Décor Mansion Cartier à New York

Cartier est l’unique joaillier du film. Pendant cinq nuits consécutives, les acteurs qui apparaissent dans les scènes tournées au Metropolitan Museum lors de la fameuse soirée de Gala portent des créations Cartier. Par ailleurs, la Mansion Cartier, située sur la 52e Rue, adresse mythique à New York, a accueilli le tournage de plusieurs scènes essentielles. La Mansion a été fermée pendant deux jours, et ses salons transformés en plateaux de cinéma. La façade de la Mansion apparaît aussi dans le film.

Le collier est un hommage à Jeanne Toussaint, directrice artistique de Cartier dans les années 1930, qui a contribué de manière décisive à définir l’identité stylistique de la Maison. Elle a su, la première, incarner l’audace selon Cartier. Tout au long de sa carrière, elle a rendu hommage au style indien, source majeure d’inspiration, ainsi qu’à la splendeur et à l’opulence des maharadjahs. Le collier original a été dessiné en 1931 pour le maharadjah du Nawanagar par Jacques Cartier. Décrit comme « la plus belle cascade de diamants de couleur du monde », il était, selon lui, « la superbe réalisation d’un rêve de connaisseur ». Le bijou n’existe plus aujourd’hui, mais Cartier a conservé dans ses archives un croquis et des photographies de la pièce et de son propriétaire. Ce dessin a été utilisé comme référence pour la conception du collier Jeanne Toussaint.

Dessin du collier Nawanagar
Dessin du collier Nawanagar

Ajusté aux mensurations d’Anne Hathaway, il a été réduit de 15 à 20 % par rapport à sa taille d’origine, puisqu’il avait été conçu pour un homme. Des éléments réglables ont permis d’adapter le bijou aux proportions de l’actrice. Un vrai succès puisque lors du premier essayage à New York, le collier allait parfaitement à l’actrice. Dans le scénario, le collier est composé de diamants incolores, absolument limpides. Pour le film, les diamants de couleur du collier originel ont été remplacés par des oxydes de zirconium, matière naturelle, montés sur or gris. Le collier devait aussi pouvoir résister à des manipulations fréquentes pendant le tournage. Une attention toute particulière a été portée aux finitions lors du sertissage et du polissage, car les gros plans ne pardonnent aucune imperfection. Le collier Jeanne Toussaint répond à tous les critères de la Haute Joaillerie Cartier en termes de savoir-faire et d’excellence.

Haut de page