>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

« Cartier Libre » pour le SIHH 2018 !
Nouveautés

« Cartier Libre » pour le SIHH 2018 !

mardi, 05 décembre 2017
Par La rédaction
Fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

La collection Cartier Libre est née du désir de jouer avec les montres de forme de la Maison. Étirées, resserrées, fantasmées, elles se transforment au gré d’une liberté débridée. Avec Cartier Libre, la figure de la collectionneuse en horlogerie apparaît chez Cartier.

Des formes inédites apparaissent, écho à la montre Baignoire ou à la montre Crash. Les proportions sont chahutées, les volumes s’amplifient, les lignes se prolongent. Jeux d’extravagance, matières précieuses et contrastes chromatiques, ultra-féminité et dessin essentiel, l’exercice invite à bousculer le vocabulaire de la Maison.

Une singularité s’affirme, qui ne se laisse enfermer dans aucun genre. Visibles ou seulement perceptibles aux yeux des connaisseurs, les codes de Cartier sont là, garants ultimes d’une appartenance. Le résultat s’affirme à travers une radicalité effrontée, paradoxale, une tension entre mesure et démesure et cinq pièces d’horlogerie joaillières, éditées en séries limitées et numérotées qui répondent à une même définition : la signature de Cartier en un trait.

Baignoire Débordante

Maîtriser le plein tout autant que le vide et en faire la matière d’une architecture savante. Percer d’ajours la corolle déployée d’une montre galbée et parsemer l’ensemble d’une multitude de pierres précieuses et fines… Ne craindre ni l’envergure des volumes, ni le pétillement des gemmes… Ne rien retenir, juste savourer et fêter le passage des heures.

Baignoire Débordante © Cartier
Baignoire Débordante © Cartier
Baignoire Infinie

De la montre Baignoire Allongée, ne conserver que la cambrure cintrée. Étirer la boîte galbée, zoomer au centre et inviter le regard dans le cercle des heures. Frôler le déséquilibre, se laisser happer par le vertige d’une mire précieuse pavée de diamants baguette, de nacre blanche et de nacre de Tahiti, de spinelles noirs. Jeux d’éclat entre les gemmes, disposées sur trois couronnes et cernant d’un rang de diamants l’absolu d’un minuscule cadran noir. Un bijou de forme, au volume extraverti et précieux.

Baignoire Infinie © Cartier
Baignoire Infinie © Cartier
Baignoire Étoilée

Cascade précieuse, chute cristalline de spinelles noirs et de diamants. En lévitation, la lumière sinue sur la peau. Contrastes chromatiques, jeux d’apparition du noir fondu au blanc autour du cadran minuscule serti d’une double ligne de pierres.

Baignoire Étoilée © Cartier
Baignoire Étoilée © Cartier
Baignoire Interdite

Pour perdre le nord, renverser la montre Baignoire et coucher l’ovale de son cadran en travers du poignet. Le regard va et vient : dessus, les chiffres romains démesurés enlacent la boîte de bandeaux revêtus d’ADLC noir brillant ; dessous, le cadran, bordé de diamants, se devine ou se cache. Élégance sans appel d’une esthétique classique éprise de liberté.

Baignoire Interdite © Cartier
Baignoire Interdite © Cartier
Crash Radieuse

Crasher la montre Crash. Aller plus loin. Plisser la boîte accidentée de multiples godrons, étirer jusqu’à l’hallucination les chiffres romains démesurés, graver l’onde de choc au cœur du cadran. Féminine inclassable, la montre Crash apparaît dans une version encore plus extrême elle-même. L’accident originel se révèle prouesse, condensé de préciosité, d’élégance, d’affirmation.

Crash Radieuse © Cartier
Crash Radieuse © Cartier
Haut de page
RM 07-01 © Richard Mille
Nouveautés
Richard Mille – La RM 07-01 ose le sertissage sur céramique
mercredi, 13 décembre 2017
La rédaction
2 min de lecture
Evénements
Les meilleurs outils digitaux ne fonctionnent qu’avec une bonne stratégie
mercredi, 13 décembre 2017
Fanny Nicolet
6 min de lecture
4
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5