>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Ces 12 montres en tenue de plongée
Histoires de montres

Ces 12 montres en tenue de plongée

lundi, 10 avril 2017
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Si les montres de plongée ne servent généralement pas à la plongée, elles n’en constituent pas moins un exercice de style qui a ses adeptes. Car les normes qui dictent son appellation en font un garde-temps taillé pour l’extrême. Tour d’horizon bâlois.

Le bronze pour faire « vrai », la connexion pour faire « branché », le look vintage pour faire « hypster », la version étanche à 1 220 m pour faire « pro » ou camouflage pour faire « dur »… En matière de montre de plongée, il y en a pour tous les goûts. D’autant que leur dénominateur commun, à savoir une étanchéité testée au minimum à 100 m, assortie de fonctionnalités comme une parfaite lisibilité à 25 cm dans l’obscurité ou une lunette tournante unidirectionnelle, est un attribut parfaitement inutile dans la vie de tous les jours. Raison pour laquelle il faut bien les « affubler » d’autres atours pour attirer le chaland.

Ces modèles sont ainsi prisés parce qu’il s’agit de montres à la robustesse éprouvée.

Ce qui fait toutefois la force des montres de plongée, soit un ensemble de spécifications devant répondre à la norme ISO 6425 incluant également la résistance aux chocs comme aux champs magnétiques, c’est qu’il s’agit de modèles taillés pour les conditions extrêmes. En d’autres termes, l’appellation « montre de plongée » doit se mériter. Elle certifie des pièces capables de tout supporter sans broncher. Et selon le principe de « qui peut le plus peut le moins », ces modèles sont ainsi prisés parce qu’il s’agit de montres à la robustesse éprouvée qui, a fortiori, sauront résister à n’importe quelle sollicitation. Les Maisons horlogères qui n’ont ainsi pas peur de « mouiller » leur chemise rivalisent d’audace sur ce terrain aquatique, quand elles n’ont pas déjà à leur actif une longue histoire dans le développement des premiers modèles du genre. Tout est donc réuni, de l’histoire à la technique, de la certification obligatoire au design fortement identitaire, pour faire de ces pièces une catégorie à part. Rutilante, sur costume léopard, en face de la pataugeoire, effet garanti !

Haut de page
H
Economie
Horlogerie suisse en septembre 2017 - Le redressement s'est poursuivi
jeudi, 19 octobre 2017
La rédaction
2 min de lecture
Modes & Tendances
Les célébrités et leurs montres : le guide complet
jeudi, 19 octobre 2017
11 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5