>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Christie’s et Sotheby’s : nouveaux records en...
Culture

Christie’s et Sotheby’s : nouveaux records en joaillerie

mercredi, 01 juin 2011
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Lors de son événement « Geneva Magnificent Jewels » du 18 mai dernier, Christie’s a réalisé un total de CHF 69 millions (US$ 78,1 millions) après les CHF 79 millions (US$ 89,5 millions) engrangés la veille par Sotheby’s lors de sa « Vente de Haute Joaillerie et de bijoux de provenance aristocratique ».

Après les montres, les pièces de joaillerie. Le lundi 16 mai, Christie’s faisait déjà tomber cinq record lors de sa vente horlogère, notamment avec un chronographe Patek Philippe de 1928 adjugé pour CHF 3,2 millions. Deux jours plus tard, la Maison récidivait en joaillerie, totalisant pas moins de CHF 68,95 millions (US$ 78,12 millions) durant cette journée placée sous le thème « Geneva Magnificent Jewels », le plus haut montant jamais réalisé par Christie’s à Genève en 42 ans de présence. La preuve pour François Curiel, Président de Christie’s Suisse que « Genève reste un centre vital et des plus spécialisés sur le marché mondial des ventes aux enchères. »

Lot phare de la journée : un diamant en forme de cœur de 56 carats « internally flawless » (absence d’inclusion avec un grossissement de 10 fois) de type IIa qui a trouvé preneur pour CHF 9,6 millions (US$ 10,9 millions), un record pour ce type gemme que détenait précédemment le diamant « Cœur du désert » vendu en 1994 pour CHF 6,8 millions (US$ 5,2 millions). Parmi les autres événements de la journée, à noter les enchères pour un saphir birman taille coussin de 130 carats qui ont atteint CHF 6,2 millions (US$ 7,1 millions), soit cinq fois son estimation, et celles portant sur un collier impérial moghol en spinelle parti pour CHF 4,6 millions (US$ 5,2 millions) ou deux fois son estimations, également deux records dans les catégories ventes de saphirs et de bijoux indiens.

Christie’s lot 316 : le diamant en forme de cœur de 56 carats a trouvé preneur pour CHF 9,6 millions © Christie’s
Christie’s lot 316 : le diamant en forme de cœur de 56 carats a trouvé preneur pour CHF 9,6 millions © Christie’s
Une tiare en émeraude partie à CHF 11,2 millions

La veille, Sotheby’s avait déjà donné un large avant-goût de l’engouement des collectionneurs en cette saison d’enchères de printemps. Lors de cette soirée, la Maison a en effet vendu « la plus importante tiare en émeraudes et diamants mise sur le marché depuis plus de 30 ans pour la somme de CHF 11,2 millions (US$ 12,7 millions), le prix le plus haut jamais atteint pour une tiare vendue aux enchères. Six acheteurs potentiels se sont disputés cette magnifique tiare, précise Sotheby’s, faisant monter les enchères bien au-delà de son estimation comprise entre CHF 4,6 et 9,2 millions (US$ 5 – 10 millions). »

Cette pièce commissionnée vers 1900, probablement crée par Chaumet et composée de 11 émeraudes colombiennes en goutte de plus de 500 carats au total, ayant appartenu à la collection de la Princesse Katharina Henckel von Donnersmarck, a également établi un nouveau record pour un bijou en émeraudes. Au total, cette « Vente de Haute Joaillerie et bijoux de provenance aristocratiques » a atteint CHF 78,9 millions (US$ 89,1 millions), éclipsant les estimations de CHF 41,9 à 69 millions (US$ 47,3 – 77,9 millions) pour établir le troisième record pour un vente de haute joaillerie.

Sotheby’s lot 446 : la Maison a vendu « la plus importante tiare en émeraudes et diamants mise sur le marché depuis plus de 30 ans pour la somme de CHF 11,2 millions © Sotheby’s
Sotheby’s lot 446 : la Maison a vendu « la plus importante tiare en émeraudes et diamants mise sur le marché depuis plus de 30 ans pour la somme de CHF 11,2 millions © Sotheby’s
« Extraordinaire appétit du marché »

Commentaire de David Bennet, Président du Département de Haute Joaillerie de Sotheby’s pour l’Europe et le Moyen-Orient : « ce fut un honneur pour Sotheby’s de pouvoir présenter ce qui constitue peut-être le joyau le plus somptueux mis aux enchères depuis plus de trente ans. Nous sommes ravis que cette magnifique tiare ait été accueillie avec tant d’enthousiasme. Toutes les catégories de la vente, bijoux de provenance aristocratique, diamants, gemmes de couleur et créations des plus grands joailliers, ont réalisé d’excellents résultats qui montrent l’extraordinaire appétit du marché pour des pièces rares, de grand qualité et jouissant d’une illustre provenance. »

A noter également un diamant rose de 10,99 carats adjugé pour CHF 9,6 millions (US$ 10,8 millions), soit le troisième diamant rose le plus cher jamais vendu aux enchères ou la neuvième enchère la plus élevée pour un dimant, précise Sotheby’s. Issu d’une collection privée, ce diamant de type IIa, une catégorie représentant moins de 2% des diamants répertoriés dans le monde, était estimé entre CHF 8,3 et 14,8 millions (US$ 9 – 16 millions). Le record pour un diamant rose se situe à CHF 45,4 millions (US$ 45,6 millions) obtenus pour le « Graff Pink », une pierre de 24,78 carats acquise par Laurence Graff en novembre dernier chez Sotheby’s.

Haut de page