>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Christie’s ne déchaîne pas les foules
Enchères

Christie’s ne déchaîne pas les foules

lundi, 21 novembre 2016
Fermer
Editor Image
Fabrice Eschmann
Journaliste indépendant

“Il faut se méfier des citations sur Internet !”

« Une grande histoire aux multiples auteurs : ainsi en est-il de la vie. Ainsi en va-t-il aussi de l’horlogerie. Sans rencontres, point d’histoire. »

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Malgré un beau catalogue, la firme a subi le plus haut taux d’invendus des enchères automnales. Une belle surprise tient cependant à la vente d’une montre de poche Patek Philippe de 1864, adjugée près de 20 fois son estimation.

Les beaux catalogues ne font pas forcément les meilleures ventes ! C’est peut-être la leçon à retenir pour Christie’s, qui proposait à l’encan quelque 323 lots le 14 novembre dernier à Genève. Bien sûr, les incontournables Patek Philippe (95 pièces) et Rolex (69 pièces) représentaient pas mois de 50 % des objets proposés ! Mais la sélection mettait en avant également une cinquantaine de montres de poche et de garde-temps anciens, ainsi que des modèles vintage et modernes de bonne facture. Pour autant, la firme a enregistré le plus grand taux d’invendus (15 %), devant Sotheby’s (11,5 %) et Phillips (7 %). Et même adjugés, les lots l’étaient souvent au niveau de l’estimation basse, voire en dessous. La vente s’est terminée sur un résultat de CHF 14,7 millions, deuxième meilleur total derrière Phillips (27,5 millions).

Patek Philippe Sky Moon Tourbillon
Patek Philippe, réf. 5002P Sky Moon Tourbillon, 2010. Cette pièce aux 12 complications a été adjugée chez Christie’s CHF 1,15 million (lot 146, est. CHF 950 000-1 500 000).
Une rare Sky Moon Tourbillon

Sans surprise, le lot le mieux vendu est une Patek Philippe, référence 5002P Sky Moon Tourbillon. À la fois le modèle le plus compliqué et la première montre-bracelet double face de la collection Patek Philippe, cette pièce propose 12 complications, au nombre lesquelles un quantième perpétuel, une répétition minutes, un tourbillon et, au verso, la représentation de la voûte céleste avec le mouvement des étoiles. Présentée pour la première fois en 2001, elle n’est fabriquée qu’à raison de deux exemplaires par année, ce qui en fait de facto un objet rare. Daté de 2010, celui proposé par Christie’s a été adjugé CHF 1,15 million (lot 146, est. CHF 950 000-1 500 000). À noter qu’à sa sortie la version en platine était commercialisée CHF 990 000 à la boutique genevoise de la marque.

À l’enseigne des statistiques, les dix lots les plus chers comptent parmi eux pas moins de huit Patek Philippe, une Rolex et une Audemars Piguet. Cette dernière, une répétition minutes unique en platine de 1960, a été adjugée CHF 397 500 (lot 39, est. CHF 250 000-500 000), à la quatrième place des lots les mieux vendus. À lui seul, ce « TOP 10 » représente la somme de CHF 4,6 millions, soit le tiers du total.

Patek Philippe Nautilus en platine
Patek Philippe Nautilus réf. 3700/031 en platine, sertie de 128 diamants Top Wesselton Pure, adjugée CHF 631 500 (lot 322, est. CHF 500 000-800 000).
La légende de la Nautilus

Christie’s a également profité de la célébration des quarante ans du modèle Nautilus de Patek Philippe pour proposer une petite section spéciale de dix pièces. La maison avait fait de même à Dubai en octobre dernier et réitérera l’expérience à Hong Kong et New York. La naissance de la « Jumbo » – ainsi nommée par les collectionneurs en raison des deux oreilles qu’elle arbore – participe en effet à sa légende. Celle-ci raconte que le designer Gérald Genta, installé à la table d’un restaurant lors de la Foire de Bâle en 1974, a dessiné en quelques minutes et sur un bout de papier la future Nautilus. Première montre sportive en acier de Patek Philippe, étanche à 120 m, elle aurait été baptisée ainsi en référence au submersible du capitaine Nemo, héros du roman de Jules Verne Vingt mille lieues sous les mers. Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle de la non moins célèbre Royal Oak d’Audemars Piguet, apparue quatre ans plus tôt et également dessinée par un certain… Gérald Genta.

Répétition Minutes Audemars Piguet
Répétition Minutes Audemars Piguet en platine, modèle unique de 1960. Adjugée CHF 397 500 (lot 39, est. CHF 250 000-500 000), à la quatrième place des lots les mieux vendus.

La plus belle enchère de cette section spéciale termine ainsi à la deuxième position du classement général. Il s’agit d’une pièce « peut-être unique » (!) en platine, sertie de 128 diamants Top Wesselton Pure, adjugée CHF 631 500 (lot 322, est. CHF 500 000-800 000).

Montre de poche Patek Philippe
Montre de poche Patek Philippe de type « cabriolet » avec boîtier réversible et transmission fusée-chaîne, manufacturée en 1864. Vendue pour CHF 259 000, près de 20 fois son estimation haute (lot 207, est. CHF 10 000-15 000).

Enfin, et c’est assez rare pour être signalé, une montre de poche ancienne, manufacturée en 1864, a dépassé toutes les attentes ! Certes, la pièce est signée Patek Philippe. Mais le coup de marteau a résonné en même temps qu’était prononcé le chiffre de CHF 259 000, près de 20 fois son estimation haute (lot 207, est. CHF 10 000-15 000). Cette montre dite « cabriolet » se distingue par son boîtier réversible, offrant à la vue soit le cadran, soit le mouvement. Son succès tient certainement au fait que les recherches n’ont révélé que neuf autres pièces de ce type chez Patek Philippe, l’exemple actuel étant le seul doté d’une transmission à fusée-chaîne.

Patek Philippe
Enchères
Chasse aux bonnes affaires sous le marteau de Sotheby’s
vendredi, 18 novembre 2016
4 min de lecture
6
Enchères
Rolex et Patek Philippe, stars des enchères
jeudi, 17 novembre 2016
2 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5