>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Cinq raisons d’acheter des bijoux ce Noël
Economie

Cinq raisons d’acheter des bijoux ce Noël

vendredi, 19 décembre 2008
fermer
Editor Image
Carol Besler
Journaliste

“Les montres sont un art fonctionnel.”

Carol Besler assure une couverture mondiale de l’horlogerie et la joaillerie.

Lire plus

CLOSE
7 min de lecture
Plus de légèreté dans les créations en or

Alors que le cours de l’or ne cesse de s’apprécier, les sociétés joaillères consommatrices d’or font de plus en plus preuve de créativité afin de continuer à concevoir de fabuleux bijoux tout en réduisant les quantités de métal. Bien que les pièces n’aient jamais été aussi légères, et donc aussi abordables, elles apparaissent plus créatives que les bijoux massifs, et tout autant audacieuses. Elles ont le volume mais pas le poids des collections précédentes, et sont davantage sculpturales et architecturales. Des bijoux comme des pendentifs, des bagues et des boucles d’oreille sont ponctués par des espaces ouverts découpés à l’emporte-pièce en forme de cœurs et d’étoiles qui donnent beaucoup d’effet à ces pièces sans pour autant que celles-ci ne présentent la composition et le poids de bijoux des collections précédentes. Les chaînes se caractérisent par des maillons ouverts de grande taille. Quant aux bagues, elles présentent des espaces en forme de fossés entre les pierres centrales et les chatons. Le fil d’or est entortillé et tressé dans un ensemble de formes sculpturales, ponctuées de diamants et d’autres pierres précieuses. Toutes ces techniques de fabrication donnent naissance à des pièces joaillères qui conservent un volume conséquent bien que la quantité d’or utilisée soit sensiblement moindre. En effet, elles adoptent le principe de la bijouterie de fantaisie qui consiste à donner de l’effet tout en utilisant des matériaux peu onéreux. Enfin, cette nouvelle légèreté rend les pièces non seulement plus abordables mais également plus faciles à porter.

Des diamants colorés

Le diamant est le meilleur ami de toute femme, quel qu’en soit la couleur, et les petits diamants jaunes et cognac sont généralement plus abordables que leurs cousins purs et limpides. Aujourd’hui, les bagues sont davantage serties d’éclats de plus petites pierres, y compris de diamants colorés et d’accents de diamants colorés, que de diamants solitaires. Cette tendance est le reflet non seulement de l’économie mais également de l’approvisionnement de plus en plus difficile en diamants blancs de plus de 40 ou 50 points. Le diamant est la pierre précieuse la plus dure que l’on connaisse. Les diamants renvoient la lumière comme nulle autre pierre précieuse, et ce, quelle que soit leur couleur. Un bijou pavé de diamants jaunes ou bruns brillera donc autant que celui avec des diamants blancs, et plus encore avec des pierres précieuses colorées. Une combinaison de diamants blancs et colorés ou de diamants blancs et noirs ajoute une nouvelle dimension à un bijou plutôt qu’un design monochrome au sertissage de diamants blancs uniquement. Dans certains cas, au lieu du pavage, des diamants de chaque couleur sont disposés de manière aléatoire ou par intervalles sur des surfaces métalliques. Le résultat : brillance et scintillement à un prix plus abordable.

De ravissants pastels

De grosses pierres précieuses colorées, notamment de couleur pastel, apparaissent dans les dernières collections joaillères, comme la pierre centrale préférée pour les bagues, pendentifs et boucles d’oreilles. Les pierres précieuses légèrement teintées et semi-translucides, telles que le quartz rose, l’aigue-marine laiteuse, l’améthyste faiblement colorée (également appelée rose de France), le quartz rutilé et les teintes plus légères de tourmaline, sont idéales par leurs tonalités légères et leur coût raisonnable pour donner de l’effet à des bijoux. Dans la mesure où elles sont plus abordables que les pierres précieuses hautement saturées de taille comparable, ces pierres pastels peuvent se révéler être un véritable trésor pour un investissement moindre. Certaines grandes marques lancent même des nouveautés composées de minerais opaques rarement utilisés tels que la calcite et l’agate, afin de proposer des looks à la fois audacieux, uniques et abordables. Même les fines pierres précieuses hautement saturées, comme l’améthyste et la tourmaline, ont tendance à être de nouveau utilisées comme pierres centrales dans les collections de joaillerie fine. En effet, les fabricants se détournent des bijoux minimalistes et principalement blancs. De nombreux bijoux sont dotés de chatons fixés en-dessous de sorte qu’il encadre ou encercle la pierre centrale, en laissant un espace d’intervalle. Cela permet de réduire la quantité de métal, rendant le bijou plus léger et facile à porter. Les diamants servent encore de pierres de mise en valeur, mais la beauté des pierres précieuses colorées sont à l’honneur dans la joaillerie fine de cette saison.

Pendentif en or rose serti de diamants de la collection Baccarat d'IoSi.
Pendentif en or rose serti de diamants de la collection Baccarat d'IoSi.
Le pouvoir des fleurs

Même si les formes de fleurs blanches ont toujours été un motif dominant dans la joaillerie fine, la tendance qui émerge aujourd’hui est celle de pétales aux formes libres. Les bagues et pendentifs en forme de fleur sont particulièrement appréciés. Cette tendance n’est pas juste un grand mélange de couleurs audacieuses, sous la forme d’émaux et de pierres précieuses aux couleurs vives. Elle inonde tout le monde de la joaillerie, affichant un style particulièrement féminin. Les nouvelles pièces florales tendent à être très stylisées, souvent serties de pierres précieuses dans des dégradés de la même couleur. Le sertissage des pierres précieuses, souvent peu visible, fait apparaître une surface entièrement colorée donnant un effet absolument spectaculaire. Et bien que les fleurs soient omniprésentes cette année, les collections florales de chaque marque demeurent toutes uniques dans leur genre. Cette impression peut être attribuée à la technique hautement stylisée ainsi qu’aux différentes façons permettant d’exploiter le potentiel du motif de la création.

Bague florale de la collection Fiore de Stefan Hafner en or blanc sertie de saphirs de couleur orange et fuchsia.
Bague florale de la collection Fiore de Stefan Hafner en or blanc sertie de saphirs de couleur orange et fuchsia.
L’or rose

L’or rose est aujourd’hui aussi courant, sinon plus, que l’or jaune et l’or blanc dans les collections joaillères et horlogères. Jusqu’à récemment, l’or rose était presque exclusivement utilisé par les sociétés horlogères pour distinguer des pièces d’éditions spéciales ou à grandes complications. Il est aujourd’hui devenu un standard, non seulement dans les collections horlogères mais également dans les collections joaillères. Aucune tendance de marché n’explique véritablement cette inclination pour l’or rose. Elle semble être purement liée à une préférence, même si l’on peut constater qu’elle a émergé il y a trois ans, lorsque le brun est devenu une couleur dominante dans les collections présentées lors des défilés de mode. Les deux couleurs type sont le 4N et le 5N, sachant que le 5N est légèrement plus rosé, teinte lui conférant souvent le nom d’or rouge. De nombreuses sociétés joaillères ont commencé à personnaliser le mélange de ces deux teintes 4N et 5N afin d’obtenir le pastel de rose propre à leur marque. Bien que l’or rose ne soit que pure fabrication, le résultat final est une couleur sublime qui est souvent considérée comme plus raffinée et moins voyante que l’or jaune.

Haut de page