>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Collectionneurs, éveillez-vous !
Economie

Collectionneurs, éveillez-vous !

mercredi, 21 octobre 2015
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Premier événement du genre au Moyen-Orient, la Dubai Watch Week a ouvert ses portes dimanche. Organisée par Ahmed Seddiqi & Sons, l’incontournable distributeur de la région, cette première édition a une vocation essentiellement éducative et pédagogique.

Jeune ou vieux, amateur ou aguerri, vous qui êtes collectionneur, cette Dubai Watch Week est faite pour vous. Car au Moyen-Orient en général, et aux Émirats arabes unis en particulier, toute personne qui devient sélective dans ses emplettes horlogères est forcément appelée à devenir un collectionneur invétéré. Tel est du moins le vœu le plus cher d’Ahmed Seddiqi & Sons, l’organisateur de la manifestation, la première du genre dans la région, qui entend bien conduire les passionnés en herbe de la mesure du temps vers les Champs-Élysées de la profession. « Cette semaine horlogère n’a pas de vocation commerciale, précisait Hind Seddiqi, Chief Marketing Officer de Seddiqi Holding, lors de l’inauguration. Elle doit permettre à tous ceux qui s’intéressent à l’horlogerie de mieux comprendre pourquoi certaines montres sont de véritables œuvres d’art. Par le passé, nous avons déjà organisé de nombreux événements dans le but de familiariser les intéressés avec la Haute Horlogerie. Mais il s’agissait de rencontres privées. Avec cette Dubai Watch Week, nous avons mis sur pied une plateforme publique et éducative. »

Un menu didactique

S’il a beaucoup été question d’œuvres d’art en ces premiers instants de la manifestation, en référence évidemment aux garde-temps qui trônent dans les vitrines, le vocabulaire ne pouvait être mieux approprié. Cette Watch Week s’articule en effet dans plusieurs édifices du Gate Village, sis au Dubai International Financial Center, chacun abritant une galerie d’art pour un effet des plus saisissants avec les montres exposées. Conformément à la vocation de ce premier Salon, on retrouve ainsi de nombreux forums de discussion et des master classes dédiées à l’assemblage d’un mouvement mécanique conduites par des références en horlogerie comme Peter Speake-Marin, Marco Lang, de l’Académie horlogère des créateurs indépendants, ou Mark Baas, responsable du développement chez le spécialiste des montres astronomiques Christaan van der Klaauw.

Au menu également, des « conversations » durant lesquelles des maîtres horlogers comme Christophe Claret, Félix Baumgartner (Urwerk) ou Stephen Forsey (Greubel Forsey) exposent leur parcours et leurs passions. En point d’orgue, deux expositions : celle des 72 montres en compétition pour le prochain Grand Prix de l’horlogerie de Genève et celle des 10 « Rebelles de l’horlogerie », réunissant Bovet, Cabestan, de Bethune, Greubel Forsey, H. Moser & Cie, Hautlence, Laurent Ferrier, MB&F, Moritz Grossmann et Urwerk.

Le public de la région n’a pratiquement jamais l’occasion de rencontrer des professionnels horlogers de cette qualité.
Melika Yazdjerdi
Un panel impressionnant

« La principale difficulté de cette semaine horlogère a été de réunir ce panel exceptionnel de plus de 50 personnalités du monde horloger qui animent nos différents événements, détaillait Melika Yazdjerdi, directrice de la manifestation et responsable de communication pour Ahmed Seddiqi & Sons. Nous sommes ainsi particulièrement honorés de pouvoir compter sur Philippe Dufour, que l’on ne présente plus, tout comme Aurel Bacs dans le monde des ventes aux enchères, mais aussi sur Jean-Claude Biver, à la tête des marques horlogères de LVMH, Jean-Marc Wiederrecht, d’Agenhor, Karl-Friedrich Scheufele, coprésident de Chopard, ou encore Giulio Papi, l’esthète de la mécanique, notamment au service d’Audemars Piguet, qui vient de recevoir le prix Gaïa. Le public de la région n’a pratiquement jamais l’occasion de rencontrer des professionnels horlogers de cette qualité. En ce sens, cette Watch Week répond à une demande clairement formulée. »

Si Ahmed Seddiqi & Son a placé la première édition de sa « semaine » sous l’égide de l’apprentissage horloger avec nombre de Maisons indépendantes au programme, cela relève certes d’un besoin mais également du fait qu’il était plus facile de réunir sous un même toit des horlogers par définition plus disponibles que les patrons des mastodontes du secteur. Du moins dans un premier temps. Car les Maisons ne se font pas prier pour répondre à une invitation en provenance de Dubai. Fondé en 1950, Ahmed Seddiqi & Sons représente en effet un détaillant incontournable dans la région avec ses 65 boutiques et plus de 60 marques en portefeuille. Pour la société émiratie, ce Salon est donc aussi à comprendre comme une marque de reconnaissance envers les représentants d’une industrie qui l’a fait vivre. Les Maisons indépendantes y ont été sensibles, à l’instar de MB&F et son fondateur Max Büsser. « Je tiens en effet à remercier l’organisateur du Salon pour avoir créé une réserve pour espèce en danger, disait-il pince-sans-rire. Face à une industrialisation extrême de l’horlogerie qui s’adresse à un marché de masse, logique financière oblige, nous tentons de préserver une horlogerie artisanale et créative. » Selon les organisateurs, entre 3’000 et 4’000 visiteurs sont attendus à cette Dubai Watch Week. Certainement des personnes pour qui les réserves d’Indiens ont toute leur raison d’être.

Haut de page
Points de vue
Entretien avec Rolex Daytona Guy : pourquoi la Daytona ?
vendredi, 20 octobre 2017
11 min de lecture
Carlito Fuente et Ricardo Guadalupe © Hublot
Nouveautés
Hublot - Vous avez dit cigares ?
vendredi, 20 octobre 2017
La rédaction
4 min de lecture
6
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5