>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Congrès International ISO/TC 114 – Horlogerie 2013 à...
Actualités

Congrès International ISO/TC 114 – Horlogerie 2013 à Tokyo

Thursday, 13 June 2013
Par Patrick Lötscher / FH
fermer
Patrick Lötscher / FH

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Outre les sushis, sashimis et autres spécialités culinaires japonaises, ce sont les chocs, les matériaux durs, les piles, les pendulettes ou encore l’analyse des revêtements en métaux précieux qui ont été au menu du dernier Congrès ISO/TC 114 – Horlogerie.

Du 13 au 17 mai 2013, s’est tenue la 21e édition de ce congrès qui a permis aux experts de six délégations (Japon, Chine, France, Hong Kong, Royaume-Uni et Suisse) de débattre et de faire avancer plusieurs projets, ceci dans un état d’esprit convivial, collaboratif et consensuel.

La révision de la norme ISO 1413 – Montres bracelet résistant aux chocs a sans aucun doute été le sujet principal des travaux réalisés durant la semaine. Parmi les modifications envisagées, il est prévu de faire subir un troisième choc sur la tête de montre, plus précisément sur la couronne, et d’ajouter deux chocs dits «chute libre» sur la montre complète avec le bracelet. Notons aussi les études réalisées sur le sabot (élément qui frappe la montre lors des tests) qui ont permis de mettre au point une nouvelle composition des matières, assurant ainsi une excellente répétabilité de l’intensité et de la durée des chocs.

Au sujet des matériaux durs, un projet de Spécification Technique, réalisé par un groupe de travail composé d’experts suisses, a été soumis aux délégations présentes. Ce projet a engendré des discussions qui ont abouti à la finalisation des exigences, notamment grâce aux commentaires reçus de la part des experts chinois. Les travaux se poursuivent donc au niveau international et seront publiés sous forme de Spécification Technique, étape intermédiaire avant l’élaboration d’une norme relative aux habillages de montres en matériaux durs.

Les piles et batteries, y compris celles intégrées aux montres, sont traitées dans le cadre d’un autre comité technique (IEC/TC 35). Il a été décidé de nommer un expert-délégué qui a pour mission de transmettre, lors de révision de norme par exemple, les exigences spécifiques des horlogers au sujet des piles destinées aux montres.

La Chine, responsable du sous-comité technique relatif aux pendules et pendulettes, a présenté un nouveau projet de norme sur le thème de la précision de ces dernières. Un groupe de travail a ainsi été créé pour œuvrer dans ce sens.

Plusieurs laboratoires se sont réjouis d’apprendre que la norme ISO 3160-2:2003 – Boîtes de montres et leurs accessoires – Revêtements d’alliage d’or – Partie 2: Détermination du titre, de l’épaisseur, de la résistance à la corrosion et de l’adhérence sera révisée afin d’y inclure la méthode d’analyse MEB/EDS comme alternative à la coupellation. En effet, celle-ci a l’avantage de s’affranchir de la fastidieuse dissolution du substrat.

Au terme de ce Congrès, une douzaine de résolutions ont été adoptées, ponctuant ainsi les travaux réalisés. Notons encore que toutes les décisions ont été prises à l’unanimité, évitant de ce fait d’éventuelles discussions ou négociations ultérieures.

Cette semaine s’est achevée par une visite sélective de Tokyo, parfaitement organisée et minutée – horlogerie oblige – par nos hôtes japonais. Capitale nippone, Tokyo est sans aucun doute une des villes les plus extraordinaires d’Asie avec ses rues infinies, son réseau de métro, son trafic, ses magasins, ses temples et sa population. De plus, depuis un an environ, le Tokyo Skytree, culminant à 634 mètres d’altitude, peut s’enorgueillir d’être la deuxième plus haute tour du monde et offrir ainsi au visiteur une vue époustouflante sur cette mégapole.

C’est donc sur ces impressions positives que toutes les délégations ont pris congé les unes des autres en se donnant rendez-vous, en 2015, pour le prochain Congrès International ISO/TC 114 – Horlogerie, qui aura lieu au pays des montagnes, du chocolat… et des montres.

Article paru dans la Revue FH

Haut de page