>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Coup de coeur – Louis Moinet en visite à Jurassic Park
Nouveautés

Coup de coeur – Louis Moinet en visite à Jurassic Park

mardi, 04 mai 2010
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

En début d’année, Louis Moinet avait déjà frappé un grand coup avec son planétarium.

Jean-Marie Schaller, CEO de la Maison : « Meteoris est une pièce unique, un objet d’art qui a trois particularités : une représentation des dix planètes gravitant autour du soleil, une vitesse accélérée de sorte que la Terre effectue une révolution en 37 secondes au lieu de 365 jours et une précision diabolique de l’ordre de 4 secondes pour la révolution de Neptune qui dure 164 ans. Avec cet ensemble, nous nous sommes clairement fait plaisir ! » Un plaisir d’autan rehaussé que cette pièce unique sert également d’écrin à quatre tourbillons inspirés du modèle Vertalis de la marque qui ont la particularité d’intégrer des pierres de météorites sur le cadran.

Il y a quelques semaines, à Baselworld, Louis Moinet réitérait la démarche en arrivant avec un nouveau concept d’écrin « monumental » et un nouveau matériau pour « équiper » son tourbillon. Le Time Explorator, « petite » pièce de 3 mètres de long et de 2 mètres de haut, se présente ainsi comme une « machine à voyager dans le temps », digne héritière de l’univers de Jules Vernes, dont le Maison détient par ailleurs les droits. « Sa machinerie est un ensemble complexe de compteurs, manettes, leviers, rouages et autres tuyaux en cuivre et en laiton, rehaussée par une base en acajou, explique la Maison. Soit une véritable exploration initiatique. »

Louis Moinet : Time Explorator & Jurassic Tourbillon

Exploration initiatique qui mène immanquablement le visiteur vers la Jurassic Tourbillon, incluse dans l’une des neuf fenêtres du Time Explorateur symbolisant l’histoire de l’humanité. Comme son nom l’indique, la Jurassic Tourbillon nous reporte immanquablement vers le Park du même nom cher à Steven Spielberg. Mais si les velociraptors et autre tyrannosaures rex occupent le devant de la scène cinématographie, c’est le diplodocus, animal herbivore d’une envergure de quelque 50 mètres pour 50 tonnes ( !) qui vient donner du relief à la Jurassic Tourbillon dont le cadran présente un authentique os de dinosaure fossilisé, vieux de 150 millions d’années, présentant une couleur et des veines exceptionnelles. Si la Jurassic Tourbillon ne mord pas, elle emballe !

Haut de page