>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

De Grisogono, une marque poussée par le désir d’innover
Actualités

De Grisogono, une marque poussée par le désir d’innover

mardi, 14 juillet 2009
Par Meehna Goldsmith
fermer
Meehna Goldsmith

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Fawaz Gruosi n’est pas du genre à suivre les tendances ; cela ne satisferait pas son esprit de création. Quand il décide de jouer, il fixe ses propres règles.

Fawaz Gruosi a crée De Grisogono avec deux associés en 1993. Trois ans plus tard, il lance une collection de bijoux inspirée du diamant noir. Avant que Fawaz Gruosi ne travaille cette pierre précieuse désormais fort recherchée et onéreuse, précisons qu’elle passait pour un vilain petit canard à côté du diamant blanc bien plus convoité. Après avoir suscité l’étonnement auprès du public, il était donc tout naturel que Fawaz Gruosi s’attaque aux montres. Après tout, son épouse n’est autre que Caroline Scheufele-Gruosi, qui dirige Chopard avec son frère, Karl-Friedrich. Bien plus qu’un créateur de Haute Joaillerie glamour dont les bijoux ornent à merveille le décolleté des stars, Chopard fabrique aussi des montres et non des moindres puisque ses mouvements L.U.C lui confèrent un véritable statut de manufacture.

Fawaz Gruosi aurait très bien pu continuer d’exploiter son succès dans le monde de la joaillerie et simplement incorporer des montres bijoux à ses collections. Au lieu de cela, au salon de Bâle, il lance en 2000 le modèle Instrumento N° Uno, une montre mécanique automatique dont le boîtier carré comporte un double fuseau horaire et une grande date. Un garde-temps qui ne serait certainement pas signé De Grisogono sans incorporer un diamant noir, niché ici dans la couronne. Fawaz Gruosi n’est pas un horloger à proprement parler mais la forme et les finitions de ses montres sont toutes issues de son imagination. Son processus de création est simple : « J’arrive avec des idées et c’est ensuite une équipe de designers et d’horlogers très doués qui donne vie à mes rêves. »

Un style unique

Dans le monde de la Haute Joaillerie et Horlogerie, Fawaz Gruosi est si très bien accueilli par une clientèle pourtant connue pour ses goûts changeants et exigeants que la croissance est au rendez-vous. A tel point qu’il décide de s’associer à Chopard en 2002 pour en assurer la pérennité. Fawaz Gruosi et Chopard détiennent alors chacun 49 % l’entreprise, tandis que les 2 % restants servent de garantie. Grâce à cet accord, Fawaz Gruosi reste maître de sa marque et continue de fixer ses objectifs en termes de création. Il se charge également de la distribution, du marketing et de la communication. Chopard est donc uniquement là comme partenaire financier et conseiller.

Les montres et bijoux De Grisogono ont toujours reflété le style de Fawaz Gruosi, un style très différent de celui de Chopard. Malgré cela, les commentaires et spéculations vont bon train suite à l’accord financier conclu entre les deux marques. Des rumeurs qui s’expliquent probablement par le lien personnel existant entre Fawaz Gruosi et son nouvel associé. Ce thème revient d’ailleurs à maintes reprises, au point de s’immiscer dans les discussions au sujet des futurs projets de De Grisogono. On pense notamment à l’utilisation des diamants laiteux, les « Icy Diamonds », dans ses bijoux mais aussi dans ses créations horlogères comme les garde-temps Instrumento Tondo et Instrumento Chrono.

Je voulais retrouver mon indépendance.
Fawaz Gruosi

Cinq ans plus tard, Fawaz Gruosi décide de mettre un terme à sa collaboration professionnelle avec Chopard et souhaite racheter les parts de De Grisogono à la famille Scheufele. Malheureusement, cette décision n’est pas sans conséquence : l’entreprise frôle la faillite, Fawaz Gruosi devant trouver des capitaux au moment où les marchés mondiaux s’effondrent fin 2008. Explication du principal intéressé : « Je voulais retrouver mon indépendance. Quand j’ai pris cette décision, l’économie ne montrait aucun signe de faiblesse. Je ne pouvais alors pas prévoir l’impact négatif que cette transaction aurait sur mon entreprise. »

Des modèles perfectionnés

Tandis que Fawaz Gruosi cherche des investisseurs, son mariage vient entretenir la rumeur. Il dément cependant toute séparation : « Si les gens disent cela, c’est peut-être parce que l’on nous voit chacun séparément lorsque nous travaillons. Nous nous efforçons de faire la part des choses et de protéger notre vie privée. » Fawaz Gruosi trouvera finalement un financement pour De Grisogono en échange de 40 % de l’entreprise, tandis qu’il reste maître de la société à 49 %. Les sommes impliquées ne seront pas divulguées mais Fawaz Gruosi précise : « Les investisseurs sont un groupe d’amis. Quant à moi, je détiens le reste des parts. »

Heureusement que Fawaz Gruosi est parvenu à sauver De Grisogono ou nous n’aurions jamais connu le petit trésor d’horlogerie qu’est le Meccanico dG. Présentée initialement sous forme de prototype au salon de Bâle 2008, la version terminée de cette montre sera commercialisée cette année, l’occasion pour nous d’en admirer le mécanisme hors pair. Ce modèle, que De Grisogono considère comme la montre la plus complexe du monde, indique deux fuseaux horaires, l’un en mode analogique et l’autre en mode numérique, les deux mus par un calibre entièrement mécanique. La partie supérieure affiche l’heure de manière traditionnelle, avec les aiguilles des heures et minutes qui tournent autour d’un cadran. La partie inférieure, quant à elle, semble être un affichage digital mais il s’agit en réalité de 651 pièces mises en mouvement par un ensemble de 23 cames reliées à des engrenages synchronisés.

Cette année, De Grisogono a également présenté deux modèles fort détonants qui donnent une nouvelle dimension aux fonctions fonction de la montre. La Fuso Quadrato, autre montre GMT, indique les fuseaux horaires séparément, le second étant révélé par un système de diaphragme qui s’ouvre à l’aide d’un verrou disposé sur le côté du boîtier. L’Instrumento Grande Open Date, quant à elle, intègre les disques de la date aux figures géométriques de la montre. Si De Grisogono est capable de produire des modèles aussi perfectionnés, c’est parce que la marque fait appel à des sociétés comme Claret, Agenhor et Soprod, selon les exigences du modèle conçu. Si De Grisogono s’est fait très peur en début d’année, Fawaz Gruosi n’en a pas moins su dénicher le financements nécessaire au maintien de son entreprise sur le marché. Et c’est tant mieux ! Il va donc à nouveau pouvoir édicter ses propres règles et nous surprendre avec ses créations.

Haut de page