>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Depuis 10 ans, la J12 de Chanel matérialise l’équilibre...
Nouveautés

Depuis 10 ans, la J12 de Chanel matérialise l’équilibre entre classicisme et modernité

jeudi, 25 mars 2010
Par Cristina d’Agostino
fermer
Cristina d’Agostino

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Première montre sportive de la collection Chanel, la J12 a marqué son époque et le passage au 21e siècle avec sa céramique high-tech travaillée comme une gemme précieuse. La collection anniversaire 2010 lui rend hommage.

Pour Chanel, la J12 doit être « pratique, précise et d’une implacable simplicité, comme les montres d’hommes que Mademoiselle Chanel aimait emprunter à ses amants ». Sa forme ronde et pure a d’ailleurs été l’une des grandes sources d’inspiration pour Giulio Papi lors de la création de la nouvelle J12 Rétrograde Mystérieuse, l’incitant à intégrer la couronne sur le cadran. Un mécanisme complexe, plusieurs fois breveté, est ainsi né de ce parti pris risqué. La J12 Rétrograde Mystérieuse devenait dès lors la montre anniversaire par excellence, mêlant élégance et technicité.

Cette couronne escamotable positionnée entre 2h et 4h sur le cadran posait en effet un défi de taille, la course de l’aiguille des minutes venant obligatoirement butter contre l’obstacle. C’est alors que l’idée d’une aiguille rétrograde allait faire son chemin, couplée avec un décompte des minutes entre la 10e et la 20e minute pris en charge par un disque gravé de 11 à 19 dans un guichet-loupe placé entre 5h et 6h. Précision de taille, le retour en arrière de l’aiguille n’a pas d’effet gênant sur la marche de la montre, au contraire de la plupart des systèmes rétrogrades classiques. Subtilité supplémentaire dictée par la rigoureuse pureté des lignes chez Chanel, deux poussoirs totalement intégrés à la lunette comme de « simples » cabochons de céramique, peuvent être, à choix, actionnés indépendamment pour la remise à l’heure ou le remontage manuel du mouvement.

Couronne verticale escamotable de la J12 Rétrograde Mystérieuse © Chanel
Couronne verticale escamotable de la J12 Rétrograde Mystérieuse © Chanel
Bleu, blanc... noir

Chaque collection horlogère de Chanel s’emploie à retranscrire les codes emblématiques de la marque sise au 31 rue Cambon, à Paris. La montre « Première » reprend le célèbre cabochon du parfum N°5, la «Camélia » la fleur fétiche de la maison, la « Mademoiselle » les perles très aimées de Coco Chanel, la « Matelassée» ou la « Chocolat » le tissus surpiqué et matelassé. La J12 ne fait pas exception à la règle, son inspiration initiale étant de refléter les couleurs fétiches de la Maison, le blanc et le noir. Le choix de la céramique a ensuite été dicté par la profondeur des teintes que ce matériau était capable de restituer. Les importants investissements entrepris par Chanel pour en maîtriser l’usinage ont été en ce sens déterminants.

La J12 Marine, nouvelle venue dans la collection, est dédiée aux profondeurs. Etanchéité à 300 mètres, bracelet caoutchouc, couronne vissée, lunette tournante unidirectionnelle en céramique sont les nouveaux codes de ce modèle. Seule entorse à la symbolique, la nouvelle couleur bleue de sa lunette, de l’aiguille des minutes comme des secondes et du verre en saphir teinté.

Egalement emblématique des nouveautés 2010, la J12 29 mm en céramique reprend une nouvelle fois le code des couleurs noir et blanc, mais dans une dimension de boîtier surprenante et particulièrement réduite. Sobre ou sertie de 40 diamants sur la lunette, elle confirme la tendance des montres de petite taille pour femme.

Haut de page