>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Des modèles « crânement » horlogers
Nouveautés

Des modèles « crânement » horlogers

jeudi, 11 novembre 2021
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
8 min de lecture

Si chaque instant est une fête, quoi de mieux pour s’en persuader qu’une tête de mort à son poignet ? Question de rappeler la triste condition humaine qui recommande d’en jouir tant qu’il en est encore temps. Foi d’horloger.

De nos jours, les cabinets de curiosités ont pratiquement disparu. Un crâne humain logé au beau milieu de raretés de la nature et des sciences n’a donc plus l’heur de surprendre, voire d’interroger sur la personne qui l’arborait de son vivant. Ce n’est pas pour autant que la symbolique a suivi le même chemin. Dans nombre de civilisations, la fête des morts est un rituel observé chaque année, voire elle est célébrée au Mexique, notamment avec les fameux calaveras. Mais une tête de mort, c’est également un memento mori, l’occasion de rappeler l’inéluctable cheminement de l’homme vers sa fin plus ou moins prochaine. Dans ce contexte, quel objet mieux qu’une montre peut en épouser le concept, égrenant les secondes comme autant d’instants volés, irrécupérables. Non sans inciter l’observateur de cette danse macabre des secondes à profiter de chaque instant qui passe en épicurien de l’existence. Cette ambivalence entre la jouissance d’un moment forcément regrettable parce que éphémère trouve dans les garde-temps un mode d’expression qui n’est pas sans provoquer le même sentiment que les cabinets de curiosités : l’envie d’y revenir sans cesse pour éprouver le grand frisson…

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull

Ce n’est pas tellement la symbolique de la mort que Bell & Ross s’efforce de rappeler avec sa collection Skull lancée en 2009, qui se veut plutôt un hommage aux flibustiers de l’époque comme à ces « militaires émérites au courage ahurissant ». La dernière-née de la gamme, la Cyber Skull, dont une version saphir était proposée à la vente d’Only Watch, arbore ainsi une tête de mort facettée, à l’image des avions furtifs de l’armée de l’air américaine. Avec son mouvement manuel qui épouse la forme du crâne, maintenu par une platine à quatre bras masqués par les ossements, la montre joue la carte du noir absolu dans son boîtier en céramique. Non sans un petit ricanement avec une mâchoire qui s’ouvre à mesure qu’on la remonte.

Bell & Ross BR 01 Cyber Skull
Bomberg Bolt-68 Neo Calaveras

Bomberg célèbre la fête des morts mexicaine avec ce modèle « Calaveras » haut en couleur. Et la Maison la fête dignement via un chronographe équipé du mouvement automatique Concepto tri-Compax 9901. De part et d’autre du crâne s’affichent, partiellement masqués, les compteurs par disques des 30 minutes et des 12 heures du chronographe, tandis que la petite seconde se positionne discrètement à 6 h avec le quantième en vis-à-vis. Les poussoirs sont logés en haut du boîtier, de part et d’autre de la couronne à 12 h. Avec son bracelet métal intégré au boîtier acier, tous deux traités PVD noir, la montre fait ressortir son « calavera » comme un talisman. À porter sans modération.

Bomberg Bolt-68 Neo Calaveras
Chopard L.U.C Full Strike « Dìa de los Muertos »

Chopard aussi honore la culture mexicaine tous les ans avec un garde-temps spécialement dédié à la fête des morts. En 2021, c’est une pièce unique de son modèle à répétition minutes L.U.C Full Strike qui s’habille de motifs mexicains logés dans un boîtier en or éthique blanc entièrement gravé main et serti de saphirs taille baguette sur la lunette. La particularité de la Full Strike de Chopard tient, notamment, à ses timbres en saphir qui produisent un son d’une clarté qui a été saluée en 2017 par l’Aiguille d’or remportée au Grand Prix d’Horlogerie de Genève. La montre, attestée par le Poinçon de Genève, affiche côté cadran les deux marteaux de la répétition, ainsi que son régulateur à inertie, en vis-à-vis de la double réserve de marche.

Chopard L.U.C Full Strike « Dìa de los Muertos »
Corum Bubble X Ray

La Bubble est née en 2000 de l’esprit visionnaire de Séverin Wunderman, propriétaire de Corum à l’époque. Depuis, la montre est entrée dans le « hall of fame » horloger de par sa forme et ses cadrans insolites, dont certains étaient déjà ornés de têtes de mort au début de la collection. Cette Bubble X Ray leur fait écho avec un crâne hautement stylisé et pourtant réaliste qui occupe le centre du cadran. Sa particularité : parfaitement luminescent, il s’illumine de vert une fois les lumières éteintes avec un charme inquiétant et quelque peu provocateur. La montre est animée par un mouvement automatique avec finition PVD noir, visible par le fond saphir, pour une réserve de marche de 42 heures.

Corum Bubble X Ray
Fiona Krüger Black Skull

Rendons à César… ou plutôt à Fiona Krüger ce qui lui appartient de plein droit, à savoir la maternité des véritables montres Skull, dont le boîtier adopte les contours d’une tête de mort et le cadran les décorations du « dìa de los muertos » mexicain. En designer, elle a imaginé des montres « squelette » – de circonstance – équipées de mouvements de haute facture pour un rendu aussi ludique qu’esthétique, aussi caustique que mécanique. Cette Black Skull est la deuxième pièce de Fiona Krüger, une édition limitée qui affiche son originalité de jour comme de nuit grâce aux éléments du décor peint à la main en Super-LumiNova®.

Fiona Krüger Black Skull
Slim d’Hermès C’est la fête

Le motif de cette Slim d’Hermès C’est la fête, qui représente un « facétieux » cavalier squelette en queue-de-pie et haut-de-forme chevauchant sa monture, offre une interprétation « moderne et rock’n’roll des vanités », revue par l’illustrateur Daiske Nomura, baigné de culture mangas et jeux vidéo. Le cadran associe plusieurs techniques, dont l’émail paillonné, qui consiste à insérer des paillons d’or ou d’argent entre les différentes couches d’émail afin de créer des jeux de lumière. Une opération menée de concert avec le travail d’émail miniature qui applique par couches et cuissons successives les différentes poudres de verre. Cavalier et monture sont gravés en relief dans un bloc d’or.

Slim d’Hermès C’est la fête © Claude Jorey
Louis Moinet Heat

Pour Louis Moinet, Heat donne l’occasion de remonter le temps jusqu’à l’époque de la conquête du feu. En conséquence, c’est la gravure du crâne d’un australopithèque qui trône au centre de cette pièce unique, l’australopithèque étant l’une des premières espèces humaines, vieille de plus de 4 millions d’années, qui a réussi à maîtriser le feu. Cette thématique s’incarne dans les yeux incandescents du crâne, mais aussi dans la gravure ornée de peintures miniatures « enflammées », tandis que la base est constituée d’une pierre naturelle, la pietersite rouge. Pour Louis Moinet, la conquête du feu représente la parfaite union entre l’homme et la nature. L’occasion pour la Maison de rappeler que l’avenir de l’humanité est étroitement lié au sort de la planète, si l’on ne veut pas revenir au temps des australopithèques.

Louis Moinet Heat
Louis Vuitton Carpe Diem

Inspiré par la thématique de la vanité, le modèle Carpe Diem de Louis Vuitton ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire des montres à jacquemart. Sur ce modèle, un serpent et un crâne donnent ainsi l’heure sans aiguille et à la demande. En actionnant le poussoir, le cadran se mue en spectacle vivant. La tête du serpent se lève pour dévoiler le guichet des heures sautantes placé sur le front du crâne ; la queue du serpent oscille alors en direction des minutes positionnées sous le sablier de la réserve de marche ; le crâne lance des clins d’œil en forme de Fleurs de Monogram tandis que sa mâchoire laisse échapper un sourire sur lequel surgit en toutes lettres « Carpe Diem ». Une leçon à retenir.

Louis Vuitton Carpe Diem
Haut de page