>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

« Des montres signées Rousseau* »
Histoire & Pièces d'exception

« Des montres signées Rousseau* »

mardi, 29 mai 2012
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

À l’occasion du 300e anniversaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau, le Patek Philippe Museum, conjointement avec le Comité européen Jean-Jacques Rousseau, organise une exposition intitulée Des montres signées Rousseau, exposition qui s’est ouverte le 11 mai et durera jusqu’à mi-octobre prochain.

« La famille du célèbre philosophe genevois compte plusieurs membres horlogers ou artisans travaillant dans les branches annexes de l’horlogerie, si bien qu’à elle seule cette dynastie est une parfaite illustration de l’artisanat genevois du XVIIIe siècle », développe l’intitulé de l’exposition.

Le Patek Philippe Museum avait déjà en sa possession six montres signées du grand-père, de l’arrière-grand-père et du grand-oncle de Jean-Jacques. Pour l’occasion, ce sont une quarantaine de pièces sur les soixante connues et diffusées en Europe portant le patronyme Rousseau qui seront présentées, des garde-temps provenant de collections particulières et d’institutions publiques ou privées.

Ces montres offrent un très large panorama des techniques de l’époque, au niveau notamment de la peinture sur émail, de la gravure ou de l’utilisation du cristal de roche pour les boîtiers – certains d’entre eux, en forme de croix, étaient destinés aux dignitaires et princes catholiques européens vu l’interdiction faite sur le sol genevois de porter des emblèmes de l’idolâtrie et de la papauté. À noter également dans l’univers des complications, des pièces dotées d’un réveil ou d’une sonnerie au passage, soit des prouesses techniques demandées à tout jeune compagnon horloger de l’époque. En un mot, via la famille Rousseau, le Patek Philippe Museum fait l’éloge de l’artisanat genevois du temps du célèbre penseur.

* « Des montres signées Rousseau » – Patek Philippe Museum, 11 mai-13 octobre 2012

Un catalogue illustré propose une description de chaque objet, précédée d’articles rédigés par des spécialistes de l’histoire économique, sociale, artistique et littéraire de Genève.

Haut de page