>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

E la nave va !
Points de vue

E la nave va !

samedi, 14 janvier 2017
Fermer
Editor Image
Franco Cologni
Président du Comité Culturel de la FHH

“Le talent nécessite toujours de l’effort, de l’engagement, des heures passées à perfectionner un geste qui devient, jour après jour, un don.”

Entrepreneur dans l’âme, Franco Cologni, pourtant homme de lettres, s’est rapidement lancé dans les affaires pour devenir un personnage clé du groupe Richemont.

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Où il est question de bateaux, de ceux qui les affrètent et de la bienséance propre à la capitainerie en eaux genevoises…

Mon émérite compatriote Federico Fellini avait déjà choisi un bateau, le Gloria N, comme théâtre des opérations de son film E la nave va (« Et vogue le navire », ndlr), mettant en scène la confrontation des mondes permettant de toucher au sublime dans toute son incongruité humaine. De notre côté et pour plusieurs années, nous avions également trouvé qu’un bateau de la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman offrirait une escapade bienvenue à tous les invités du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), qui se déroule précisément sur les rives genevoises à chaque début d’année. Après tout, un bateau, quoi de plus approprié pour se retrouver le soir après le Salon pour un « after hour » simplement sympathique ? Or voilà que le navigue voguera durant le SIHH 2017 sous un autre pavillon. Celui de la compagnie française LVMH et ses marques horlogères. Le commandant à bord : Jean-Claude Biver !

Le SIHH et son comité ont fait preuve jusqu’ici d’un sens aigu d’armateur. Et d’innovateur.

Faut-il vraiment s’étonner de cette présence au gouvernail. Voilà bien un instrument dont Jean-Claude Biver est coutumier et qu’il manipule avec brio, comme on a pu s’en rendre compte toutes ces dernières années. On ne peut d’ailleurs que saluer cette maestria à conduire les marques sous sa houlette vers des cieux de croissance. Une qualité fort appréciable par les temps conjoncturels qui courent. Mais revenons à nos navires et à ceux qui les affrètent. Dans ce registre, force est de constater que le SIHH et son comité ont fait preuve jusqu’ici d’un sens aigu d’armateur. Et d’innovateur.

Devant la pléthore d’appareillages de Maisons horlogères dans les eaux genevoises le temps du Salon, on pourrait presque en conclure que la mission a été accomplie au-delà de toute espérance. Soyons bons princes face à la concurrence en louant les vertus du commerce et de la libre entreprise. Reste que, en organisant, en plus, sa fête inaugurale sur « son » bateau à la même date et aux mêmes heures que celle du SIHH, Jean-Claude Biver fait preuve d’un singulier manque de bienséance pour un capitaine, une valeur à laquelle il devrait pourtant être sensible vu l’importance qu’il voue à la bienfacture. Il semble toutefois que la première relève davantage de la rhétorique et de l’intention plutôt que de la réalité toute nue. Alors vogue le navire, mon ami Biver. Peut-être rencontrerez-vous le cher rhinocéros de Fellini.

Haut de page
Ivan Black Nebula Hive
Nouveautés
MB&F - « Et la lumière fut »
mercredi, 22 novembre 2017
La rédaction
7 min de lecture
4
Stand MB&F, Dubai Watch Week 2017
Evénements
La communauté MB&F vous salue
mercredi, 22 novembre 2017
7 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5