>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

En 2010, Christie’s a pulvérisé tous les records dans la...
Culture

En 2010, Christie’s a pulvérisé tous les records dans la Haute Horlogerie

vendredi, 11 mars 2011
Par Danièle Chambas
fermer
Danièle Chambas

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Avec un total de USD 91,2 millions effectué lors de huit ventes aux enchères horlogères à Genève, Hong Kong, New York et Dubai, Christie’s a vécu en 2010 l’année de tous les records.

La vente genevoise de Christie’s en mai 2010 fait désormais date auprès des collectionneurs du monde entier, avec un total de CHF 23,1 millions (€ 18 mios/USD 24,7 mios) pour 360 lots vendus. C’est lors de cette session qu’a été adjugée pour CHF 6,2 mios (€ 4,8 mios/USD 6,6 mios) la montre qu’Aurel Bacs, coprésident international du département Montres, nommait avec émotion la « Mona Lisa du 20e siècle » : l’exceptionnelle réf. 1527 Patek Philippe, un modèle unique en or jaune de 1943, avec chronographe, calendrier perpétuel et phases de lune. On peut désormais l’admirer dans les vitrines du musée Patek Philippe à Genève.

Cette fabuleuse pièce faisait partie de la collection Patek Philippe « A Connoisseur’s Vision », appartenant à un riche Milanais et mise à l’encan par Christie’s en quatre temps, en novembre 2009, mai et novembre 2010 ainsi que lors de la prochaine session du 16 mai 2011. Quatorze de ces garde-temps ont été adjugés en mai 2010, pour un total de CHF 9,7 mios (€ 7,5 mios/USD 10,4 mios) (estimation : CHF 4-6 mios), représentant 40 % du total de la vente. Celle de novembre 2010 a rapporté CHF 21,5 mios (€ 16,7 mios/USD 23 mios), avec 358 lots qui ont changé de mains. Elle a été marquée par l’adjudication pour CHF 2,6 mios (€ 2 mios/USD 2,8 mios) d’une Patek Philippe réf. 2523 de 1953 en or rose, avec cadran bleu émaillé signé « Gobbi Milano » (estimation : CHF 1,5-2,5 mios). Il s’agit là d’un record mondial pour cette référence.

Patek Philippe au summum

Patek Philippe caracole en tête des ventes genevoises depuis plus de 20 ans, mais également à Hong Kong, New York et Dubai (voir tableau). Et cette domination va perdurer longtemps dans le secteur des montres-bracelets. Sur les neuf premières références vendues par Christie’s en 2010, huit étaient des Patek Philippe et six ont été adjugées à des amateurs asiatiques, en particulier chinois. À relever également, l’effet « collection » dans l’inflation des enchères, d’autant plus important si elle est historique. Citons pour Genève « A Connoisseur’s Vision », à Hong Kong « The Millennium Collection » et à New York la centaine de pièces ayant appartenu à l’acteur Anthony LaPaglia.

Pour Aurel Bacs, chez Christie’s depuis 2003, l’avenir des ventes aux enchères de Haute Horlogerie est « pétillant et très prometteur. La fascination planétaire qu’exercent les montres mécaniques les transforme en valeur refuge, tout autant qu’en témoignages de notre culture ». Prudent, étant donné les bouleversements rapides de notre monde, mais très optimiste vu la croissance de l’horlogerie, supérieure aux autres secteurs économiques, il ajoute : « Les objets rarissimes sont quasiment introuvables et l’appétit d’acheter est immense, en particulier en Chine. Mais nous n’oublions ni nos clients européens ni nos clients américains, qui sont à la base de notre développement. »

Patek Philippe réf. 1527, 1943. Estimée CHF 1,5-2,5 mios, vendue CHF 6,2 mios (€ 4,8 mios/USD 6,6 mios)
Patek Philippe réf. 2523, 1953. Estimée CHF 1,5-2,5 mios, vendue CHF 2,6 mios (€ 2 mios/USD 2,8 mios)
Patek Philippe réf. 2499, 1957. Estimée CHF 800’000-1,2 mio, vendue CHF 1,2 mio (€ 932’408/USD 1,3 mios)
Patek Philippe réf. 50002P, The Sky Moon Tourbillon. Estimée HK$ 6,5-10 mios, vendue HK$ 8,6 mios (€ 800’443/USD 1,1 mio)
Patek Philippe réf. 3974, 1994. Estimée HK$ 4-5,5 mios, vendue HK$ 5,5 mios (€ 511’911/USD 705’874)
Patek Philippe réf. 5029, 1997. Estimée HK$ 3,2-4,5 mios, vendue HK$ 4,8 millions (€ 446’759/USD 616’036)
Patek Philippe réf. 5016, 2008. Estimée USD 500’000-800’000, vendue USD 602’500 (€ 436’942)
Piaget réf. GOA19599, 1999. Estimée USD 200’000-300’000, vendue USD 602’500 (€ 436’942)
Patek Philippe réf. 5016, 1993. Estimée USD 350’000-550’000, vendue USD 434’500 (€ 315’106)

Haut de page