>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Éric Cantona voit rouge… et jaune, et bleu !
Nouveautés

Éric Cantona voit rouge… et jaune, et bleu !

vendredi, 22 janvier 2016
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Connu pour ses coups de sang, sa franchise et sa grande générosité, le charismatique ambassadeur d’Hautlence cosigne la Vortex Primary, une montre haute en couleur. À son image.

Inspiré de l’architecture post-moderne et du mouvement déconstructiviste, le boîtier tridimensionnel de la Vortex Primary est composé de structures facettées qui sont embellies par du verre teinté, permettant d’avoir une vue sur le mouvement complexe, de tous les côtés. Rappelant la splendeur des vitraux, ce boîtier high tech est élaboré avec du titane grade  5, recouvert de PVD noir. Il met en lumière un total de 19 plaques de verre aux couleurs différentes, créant ainsi une mosaïque de nuances du plus bel effet. Pour créer ce vibrant design, Hautlence et Cantona ont sélectionné un mix de matières issues des couleurs primaires, incluant cinq saphirs de cristal transparents, deux saphirs semi-transparents, quatre glaces en rubis rouge, cinq glaces en spinelle bleu et trois glaces en corindon jaune. Ces glaces révèlent, de tous les côtés de la boîte, des parts de l’impressionnant mouvement et laissent la lumière se focaliser sur le mécanisme. En sus de sa conception créative, le boîtier a l’avantage de ne peser que 48 grammes, apportant à ce garde-temps, attractivité et portabilité.

En plus de son côté coloré, la Vortex Primary se distingue du reste de la collection grâce à son absence de cadran. Les minutes rétrogrades sont placées directement sur la glace du boîtier. Les heures sont affichées au travers du système, si cher à la marque, de chaîne à maillons semi-traînante, dont la vitesse est contrôlée par le régulateur central. Un indicateur de réserve de marche, verni en rouge, est positionné à 3 h tandis que l’organe réglant du mouvement est disposé horizontalement à 6 h et fait une rotation de 60 degrés toutes les 60 minutes. Le dynamisme de ce design confère chaque heure un nouveau visage à ce garde-temps.

Trois brevets pour un garde-temps d’exception

La Vortex Primary, tout comme la Vortex, bénéficie du calibre propre à remontage automatique HL2.0, lancé en 2010 pour le premier Concept d’Exception de la marque, dans une version redésignée et réinterprétée techniquement. Incliné de 90 degrés, le mouvement propre HLR2.0, mécanique à remontage automatique, est protégé par trois brevets Hautlence. Le premier brevet s’articule autour de la chaîne semi-traînante des heures (en opposition à un système instantané, trop rapide, ou un système traînant ne laissant pas lire correctement l’heure, entre deux heures) : toutes les 60 minutes, la chaîne tourne en 3 ou 4 secondes et sans chocs. En résulte une rotation sans à coups ni perte d’énergie, permettant d’admirer la beauté du mouvement et des mécanismes en action. Le deuxième brevet est relatif à l’organe réglant intégré au mouvement baguette mobile dont le changement de position piloté par l’affichage confère une précision compensant statistiquement les effets de la gravité. Le troisième brevet traite quant à lui de l’apport des deux barillets du mouvement. Le barillet principal est chargé par le système automatique et transmet l’énergie nécessaire à la charge d’un second barillet, dédié exclusivement à entraîner la complication. Ce dernier est continuellement réarmé par le barillet principal, afin que l’énergie nécessaire soit optimale à chaque changement d’heure. Cela permet d’alimenter des systèmes complexes de manière indépendante et sans influencer la chronométrie de la montre.

Haut de page