>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Eterna soigne également l’habillage « mécanique »
Nouveautés

Eterna soigne également l’habillage « mécanique »

mardi, 04 mai 2010
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Détentrice de la licence Porsche Design depuis 1998, Eterna se fait également un point d’honneur à soigner la « mécanique » de l’habillage.

Pour preuve, la P’6780 Diver, soit la deuxième montre de plongée Porsche Design, digne héritière de l’Ocean 2000 datant de 25 ans. Ce garde-temps, présenté cette année à Baselworld, est doté d’un calibre ETA 2892-A2 et, surtout, d’une construction du boitier en trois parties particulièrement complexe mais néanmoins des plus fonctionnelles. « Il protège en effet le container basculant monté sur charnière et intégré dans un réceptacle en titane, explique Eterna. Le container n’est sorti de son logement que pour effectuer les réglages. Cela permet d’éviter tout déplacement ou endommagement involontaire de la couronne placée à 12 h. » De plus, le système de joint de la Diver développé par Eterna résiste à une pression de 100 atmosphères (1’000 mètres) sans qu’une couronne vissée, voire même une soupape à hélium pour compenser la pression soient nécessaires.

« Le design de la montre de plongée P’6780 Diver se veut puriste, fonctionnel et classique, explique encore Eterna. Comme tous les autres produits de la marque, cette montre adhère totalement à la philosophie de Ferdinand Alexander Porsche, dont l’ambition était de créer des produits qui puissent être de véritables compagnons de vie. Le créateur de la légendaire Porsche 911, conçue au début des années 1960, disait: quand on s’interroge sur la fonction d’un objet, sa forme s’impose souvent à vous comme une évidence. Si l’on applique cette philosophie, une montre-bracelet ne peut être que ronde: c’est la forme que décrit le mouvement des aiguilles. » La P’6780 ne dit pas autre chose.

Haut de page