>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Exportations horlogères: la baisse se poursuit
Economie

Exportations horlogères: la baisse se poursuit

Tuesday, 21 June 2016
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

La baisse s’est poursuivie en mai pour les exportations horlogères suisses. Leur valeur a perdu 9,7% par rapport à l’année passée, pour s’établir à 1,6 milliard de francs. Sur les cinq premiers mois de l’année, le niveau est inférieur à celui de 2012.

Le résultat du mois de mai a été principalement pénalisé par les montres en métaux précieux, dont la baisse a dépassé 20%. Les autres catégories ont affiché des reculs plus modérés. En nombre de pièces, les garde-temps en acier ont tiré le niveau vers le bas.

© ReUp

Tous les segments de prix se sont inscrits en baisse, mais de manière inégale. Comme ces derniers mois, la gamme 500-3’000 francs (prix export) est restée la moins affectée par la tendance générale. Bien qu’en baisse sensible, les montres de moins de 200 francs ont également un peu mieux résisté. La contraction a été particulièrement marquée entre 200 et 500 francs, tandis que les garde-temps de plus de 3’000 francs affichaient aussi un recul à deux chiffres.

© ReUp

Hong Kong a indiqué la même forte diminution qu’en avril, toutefois moins prononcée que l’évolution des douze derniers mois. Aux Etats-Unis, les résultats récents se sont montrés hésitants, tout en s’inscrivant dans une tendance clairement négative. Le Japon a enregistré son troisième mois consécutif de baisse, malgré un effet de base plutôt favorable. L’Europe, qui représentait la dernière poche de croissance, a vu sa situation se détériorer nettement ces trois derniers mois. En mai, l’Italie, la France et l’Allemagne ont affiché de forts replis. Le Royaume-Uni a moins souffert, en raison d’une inhabituelle exportation de produits de gros volume (horloges, pendules, réveils) d’une valeur élevée.

Haut de page