>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Felipe Massa, pilote d’essai horloger pour Richard Mille
Regards de connaisseurs

Felipe Massa, pilote d’essai horloger pour Richard Mille

mercredi, 27 janvier 2010
fermer
Editor Image
Marie Le Berre
Rédactrice indépendante

“Comment le temps fait-il pour tourner rond dans des horloges carrées ?”

Quino

« Porter à la connaissance du plus grand nombre des informations qui relèvent d’un secteur par trop méconnu. Vulgariser, au sens propre du terme. »

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

La collaboration entre Richard Mille et Felipe Massa, effective depuis 2004, implique que le coureur automobile teste les montres de la marque en conditions réelles. Explications avec le champion.

Le mercredi 20 janvier 2010, Richard Mille accueillait sur son stand du SIHH le pilote de Formule 1 Felipe Massa, « ambassadeur » de la marque. « Ambassadeur » entre guillemets car sa collaboration ne se limite pas à une attitude de façade qui, quand il s’agit d’horlogerie, veut que le sponsorisé arbore une montre du sponsor devant les photographes. « Les pilotes comme moi n’ont pas l’habitude de porter des montres en course. C’est gênant pour nous et c’est sans doute un des meilleurs moyens pour les détruire, explique Felipe Massa. Aujourd’hui, je suis probablement le seul à le faire et je ne le peux qu’avec une Richard Mille. »

A l’origine, c’est Nicolas Todt, le manager de Felipe Massa, qui a eu l’idée de contacter Richard Mille. « C’était au début des années 2000, poursuit Felipe Massa. Je recherchais un partenaire horloger pour une association qui me semblait évidente dans le cadre de la course contre la montre que nous vivons en permanence. J’ai contacté Richard Mille car il présentait des montres qualifiées de F1 de l’horlogerie. Il a d’abord estimé que c’était un peu tôt pour lui mais il m’a rappelé assez vite, quelques mois plus tard. » La collaboration, effective depuis 2004, implique que Felipe Massa porte les montres en course, de manière à tester leur résistance dans des conditions pour le moins exceptionnelles. Elles se doivent également d’être ergonomiques et légères.

RM006 © Richard Mille
RM006 © Richard Mille
La F1, une inspiration

« Les montres que je porte sont parfaites pour moi. Elles ne subissent aucun dommage malgré les vibrations particulièrement intenses et je ne les sens pratiquement pas au poignet », précise le pilote. Ce dernier a commencé par tester la RM006, modèle expérimental doté d’une platine en nanofibres de carbone qui a été édité à 20 exemplaires. La collaboration entre Richard Mille et Felipe Massa a également donné naissance à l’expérimentale RM009, la montre mécanique la plus légère qui soit avec, notamment, une platine en Alusic (Aluminium-Silicium-Carbure) insensible aux rapides accélérations et décélérations. Elle a fait l’objet d’une édition à 25 exemplaires.

Par ailleurs, on trouve des éditions spéciales Felipe Massa dans les collections Richard Mille. Il en fut ainsi de la montre automatique RM005 présentée en 2005 qui n’est plus en production et il en est ainsi de modèles encore disponibles : le chronographe flyback automatique RM011 lancé en 2007 ainsi que les chronographes à rattrapante RM004-V2 (mouvement manuel) et RM008-V2 (mouvement manuel à tourbillon) lancés en 2009. Résistance et confort garantis par celui qu’il convient d’appeler l’essayeur privé de Richard Mille, perfection et esthétique de la marque en bonus !

Haut de page