>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Fonctions utiles, vous connaissez ?
Modes & Tendances

Fonctions utiles, vous connaissez ?

jeudi, 08 août 2019
fermer
Editor Image
Mathilde Binetruy
Journaliste indépendante

“Et pourtant, elle tourne.”

Galilée

Le premier événement auquel elle a assisté, c’était la Coupe du Monde de football en 1998. Depuis, c’est le SIHH et Baselworld qu’elle vit de l’intérieur. Là aussi, on y joue la montre.

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Prenez un vacancier sur le départ, valise bouclée mais fébrile d’oublier quelque chose ; demandez-lui quels sont les objets essentiels de son voyage et il vous dira un passeport, de la crème solaire et une montre couteau suisse. Pour partir sans oublier son GMT (à Bali) ou son chrono (au volant d’un bolide), le FHH Journal vous indique quel modèle porter cet été selon votre destination.

Affoler le chrono

C’est LA règle de base valable pour le conducteur d’une Ferrari dont le 0 à 100 km/h s’expédie en 2.9 secondes, comme pour le pilote d’une E-Mehari dont la batterie se charge entre 8 et 13 heures : il faut être équipé d’un bon chrono (pour confirmer les chiffres cités plus haut). Avec son boîtier léger en titane, le modèle Abyss 44 mm de Hysek procure une grande liberté de mouvement qui permet de lire aisément les indications horaires sur le cadran : date à 3 h, petite seconde à 9 h, compteur des 30 minutes à midi et compteur des 12 h à 6 h. Un design rutilant ajoute une touche virile au poignet de son propriétaire. Paré de noir et de jaune, la route est à lui.

Abyss 44 mm Chronographe © Hysek
Abyss 44 mm Chronographe © Hysek
Instagramer son voyage

Après avoir traversé un océan et installé ses petites affaires dans une chambre d’hôtel, le voyageur se trouve confronté à deux impératifs : signifier à la communauté qu’il est en vacances à l’autre bout du monde et le faire de manière originale. A l’ère du post incontournable sur les réseaux sociaux, H. Moser & Cie a pensé à lui. De chanceux élus emmèneront ainsi autour du monde pendant une année la Pioneer Centre Seconds Funky Blue Black Edition – cela sans aucun itinéraire défini au préalable. L’occasion de tester la pièce pour en saisir la complexité et de suivre ses aventures sur une page Internet dédiée, ainsi que sur Instagram @moserwatches, sous l’hashtag #PioneerTour. Prévoir peut-être une GoPro étanche pour immortaliser le cadran bleu nuit sous l’une des sept mers du globe : la pièce est étanche à 120 mètres.

Pioneer Centre Seconds Funky Blue Black Edition © H. Moser & Cie
Pioneer Centre Seconds Funky Blue Black Edition © H. Moser & Cie
Inside Moyen Age

Les fondus de jeux de rôles grandeur nature (GN ou larp, en anglais) peuvent remercier Roger Dubuis de cette nouvelle interprétation puissante et inédite de la célèbre légende du roi Arthur et de son épée magique Excalibur. Au cœur d’un boîtier en or rose de 45 mm, des blocs 3D dressent le décor d’un hommage à l’île d’Avalon. Moulés en or rose, 12 guerriers du 21e siècle marquent les heures de l’Excalibur Chevaliers de la Table ronde IV. Une pièce qui permet de se fondre dans l’ère des dragons, magiciens, citadelles démesurées et console les orphelins de Game of Thrones.

Excalibur Chevaliers de la Table ronde IV © Roger Dubuis
Excalibur Chevaliers de la Table ronde IV © Roger Dubuis
Amortir les chocs

Entre apéro trop près de la piscine et randonnée glissante, un accident est vite arrivé. Montre tout-terrain lancée en 2018 par MeisterSinger, la Metris se singularise par le caractère robuste de son boîtier de 38 mm antichoc. En acier revêtu DLC (Diamond-Like Carbon), il présente une extrême dureté et une parfaite résistance aux rayures. La pièce est en sus esthétiquement parfaite : cadran noir, bracelet cuir cognac. Un must-have pour les aventuriers chics.

Metris Black © MeisteirSinger
Metris Black © MeisteirSinger
Full Moon party

Fête très populaire, la Full Moon Party attire chaque mois des milliers de touristes sur l’île de Koh Phangan en Thaïlande. Grâce à la Girard-Perregaux 1966 Blue Moon, les fêtards danseront au son de la musique électronique le bon soir : la pièce révèle en son centre l’affichage changeant de l’astre nocturne. Les indications des heures, minutes, seconde centrale et date par une aiguille à 6 h seront d’un grand secours pour se resituer dans l’espace temps au petit matin.

1966 Blue Moon © Girard-Perregaux
1966 Blue Moon © Girard-Perregaux
L’art du lâcher prise

A mi-chemin entre montre de plongée et montre de navigation, la Tudor Black Bay P01 a aussi pour vertu de mettre le temps entre parenthèses. Sa réserve de marche « weekend-proof » affiche 70 heures, permettant au porteur de poser sa montre le vendredi soir et de la reprendre le lundi matin sans devoir la remonter. Le programme du week-end est à la guise du propriétaire.

Black Bay P01 © Tudor
Black Bay P01 © Tudor
Le monde au poignet

Chaque été, le désir de tout plaquer pour faire le tour du monde ressurgit. A tous ceux qui vont sauter le pas, Omega propose la dernière née de la collection Seamaster Aqua Terra, un modèle qui affiche l’heure en temps réel dans 24 villes pour 24 fuseaux horaires. La représentation de la Terre, au centre du cadran avec une vision à la verticale du pôle Nord, est dédiée aux autres. Ceux qui vont « refaire le monde » autour d’un verre à la plage.

Seamaster Aqua Terra Worldtimer © Omega
Seamaster Aqua Terra Worldtimer © Omega
En immersion

Ce grand débat agite la communauté horlogère depuis de nombreuses années : à quoi sert une montre de plongée en eaux profondes ? Seuls les apnéistes ont réellement besoin d’instruments pour tutoyer les abysses, certes, mais reconnaissons qu’il y a une certaine fierté à dire que sa Blancpain Fifty Fathoms Automatique peut aller taquiner les 300 mètres de profondeur. Et surtout, son boîtier de 45 mm en titane, marié à un cadran et bracelet couleur d’ébène, sont du plus bel effet pour faire du snorkeling.

Fifty Fathoms Automatique © Blancpain
Fifty Fathoms Automatique © Blancpain
Chic en toutes circonstances

Comment donner de l’allure au poignet d’un vacancier en goguette ? C’est la mission de ce mécanisme délicat qu’est le tourbillon. On s’en remet pour cela au tourbillon volant à
remontage automatique, calibre 2950 signé Audemars Piguet. Avec son cadran émaillé bleu fumé, son cœur ouvert à 6 h sur les battements du tourbillon, le modèle Code 11:59 est la pièce à porter pour un cocktail ou un rendez-vous galant. Sous prétexte de snobisme, on peut même fanfaronner sur ses finitions Côtes de Genève, son joli colimaçonnage et ses chanfreins polis, tous visibles au
travers du fond transparent.

Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Automatique
Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Automatique
Orange is the new black

Abricot, sanguin, saumon, la couleur orange se décline en toutes teintes cet été. L’Aquanaut de Patek Philippe participe à l’influence balnéaire. On l’a vue aux poignets de quadras chics et athlétiques qui devisaient de leurs prochaines vacances sur la Côte d’Azur. La clé de son succès tient à une sorte de luxe non-ostentatoire, comme celui d’un homme stylé en villégiature sur un yacht ou à la plage.

Aquanaut Chronographe Réf. 5968 © Patek Philippe
Aquanaut Chronographe Réf. 5968 © Patek Philippe
Haut de page