>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Geophysic, la nouvelle collection de Jaeger-LeCoultre
Watches & Wonders

Geophysic, la nouvelle collection de Jaeger-LeCoultre

mardi, 13 octobre 2015
Communiqué de presse
Fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
7 min de lecture

Connue pour sa maîtrise horlogère et son talent créatif, Jaeger-LeCoultre a aujourd’hui le désir de partager le fruit de son savoir-faire avec un public plus large. Pour cela, elle dévoile une collection inédite aux traits purs et clairs, galvanisée par un nouveau calibre de Haute Horlogerie qui concentre l’esprit d’innovation de la Manufacture. La ligne Geophysic® révèle son histoire – palpitante –  pour mieux raconter la nôtre.

Le premier abord est limpide, un manifeste d’élégance et d’équilibre. Chaque pièce de la ligne Geophysic® procure plusieurs niveaux de lecture, elle libère peu à peu un contenu horloger fort et innovant, exprimé dans les codes du registre classique. Raffinée et contemporaine, elle affirme son caractère masculin tout en subtilité.

Son nom est celui d’une montre qui appartient aussi bien à l’histoire universelle qu’au patrimoine de la Manufacture. En 1958, l’Année Géophysique Internationale, Jaeger-LeCoultre crée pour les scientifiques en mission un chronomètre d’une résistance extrême puisque capable d’affronter les champs magnétiques du pôle Nord sans perdre de sa précision.

La Grande Maison choisit de faire revivre ce nom de légende dans deux modèles qui marient esthétique, technique et facilité d’utilisation du XXIe siècle : la Geophysic® True Second® et la Geophysic® Universal Time.

Raffinement et discernement

Il n’est jamais de simple extériorité chez Jaeger-LeCoultre. Ainsi le boîtier de la Geophysic® True Second® est-il très précisément de 39,6 millimètres. Elégant et rassurant, ce diamètre signe l’ancrage culturel avec la Haute Horlogerie.  Mais il faut surtout voir ici la recherche de la dimension qui sied le mieux à cette montre, afin qu’elle exprime une harmonie parfaite.

Geophysic® explore les nuances d’un classicisme contemporain, que confortent les aiguilles classiques, dans les codes de la vallée de Joux, et les index linéaires. L’esthétique du boîtier dévoile à son tour une facette de sa personnalité dans des finitions dignes des modèles les plus précieux de la Maison. Les cornes ne sont pas fondues dans la carrure, mais détachées du boîtier dans un design plus tendu qui joue la rupture. Les profils de cornes sont polis afin de mieux souligner leur silhouette racée. Invisible au premier regard, on découvre en faisant connaissance avec sa montre que la lunette est légèrement dépassante. Elle chevauche une infime partie du boîtier et des cornes pour un effet d’une grande pureté. Le fond de la montre est vissé, à l’instar du modèle de 1958, pour une plus grande étanchéité. Ainsi, le regard ne s’attarde sur aucune vis dans un souci de fluidité, tandis que la montre possède la fiabilité inhérente à ce système qui équipe traditionnellement les montres de plongée. Enfin le réhaut fait lui aussi écho à la pièce d’inspiration en présentant des points de Super-Luminova® très dynamiques qui autorisent une lecture la nuit.  Par petites touches, le ton est donné, juste et empreint de finesse, sans ostentation, pour laisser place à l’émotion que la montre suscite naturellement.

A nouvelle collection nouveau calibre de haute précision

Signature de la collection Geophysic®, les Calibres Jaeger-LeCoultre 770 et 772 à remontage automatique est sont désormais synonymes de haute précision et de beauté mécanique. Ces calibres ont mobilisé les ingénieurs les plus pointus du Pôle Recherche et Développement de la Manufacture, ceux qui par la force de leur expertise et de leur imagination possèdent une réelle capacité d’innovation. Celle-ci prend la forme d’un balancier atypique, dont la configuration non circulaire a nécessité un long travail de recherche afin de réduire les frottements avec l’air. Le Gyrolab®, c’est son nom, a initialement été développé dans une version laboratoire en 2007 pour équiper la montre Master Compressor Extreme Lab 1. Huit ans ont été nécessaires pour passer de cette version confidentielle à une version pouvant être intégrée à une ligne toute entière. Geophysic® est la première collection à entièrement bénéficier de cette avancée déterminante au regard de la précision de la montre.

Cette précision s’exprime également par la seconde vraie. Par ce dispositif, l’aiguille des secondes se déplace en « battant la seconde », c’est à dire en effectuant un saut à chaque seconde, ce qui n’est pas ordinaire pour un mouvement mécanique, et cela sans perturber la marche de la montre. La seconde vraie est le fruit d’une construction extrêmement sophistiquée dont la magie se traduit sur le cadran par une lecture des secondes joliment cadencée. Ce savoir-faire, maîtrisé par la Maison depuis le XIXe siècle, témoigne du véritable caractère d’instrument que revêt la Geophysic.

Pour Jaeger-LeCoultre, la performance mécanique n’a de sens que si elle s’accompagne de beauté. Dans un premier face à face, le calibre exprime sa filiation avec la lignée des mouvements automatiques caractéristiques de la Grande Maison. Puis l’œil prend conscience des volumes, plus épanouis, des proportions des ponts, tout en puissance. Ces surfaces larges s’offrent au décor Côtes de Genève qui s’exprime ici avec force. Le temps, l’énergie, la patience infinis consacrés aux finitions sur la collection Geophysic® se matérialisent littéralement par la prise de lumière du calibre.

Toujours riches en surprises, les calibres de la collection Geophysic® sont les premiers à proposer une masse oscillante  – réalisée d’un seul bloc en or massif – au motif de l’ancre qui constitue le logo de la Maison. Ainsi ajourée, plus ouverte qu’une masse classique, elle permet à l’œil de reconstruire le mouvement qu’elle dévoile généreusement lors de ses circonvolutions.

Il se dégage de ces calibres une impression prononcée de technicité, à l’image du moteur d’un bolide que l’on sait taillé pour la performance. Leur fiabilité et leur précision sont certifiées par l’intransigeant « Contrôle 1000 heures » que Jaeger-LeCoultre est la seule à pratiquer. En dépit de la sophistication de leur mécanisme, ils n’en demeurent pas moins fonctionnels et faciles à régler par un simple positionnement de la couronne. Une transposition de la philosophie du modèle historique dans une montre résolument contemporaine.

Geophysic® True Second, discrétion et excellence

La Geophysic® True Second®a cette présence qui n’appartient qu’aux grands classiques. Son cadran très finement grené apporte de la texture et accentue encore la lisibilité des informations proposées. Les aiguilles et les index se détachent ainsi avec beaucoup de netteté. Vivante, graphique, la Geophysic® True Second® est proposée en version acier ou or rose. Son réglage est des plus intuitifs. En position neutre, la couronne permet de remonter le mouvement. La position 1 correspond au réglage de l’heure sautante de la ville où l’on se trouve ainsi que de la date. La position 2 est celle de l’heure et des minutes. La Geophysic® est en tous points idéale pour celui qui se déplace souvent.

Geophysic® True Second
Geophysic® Universal Time, le monde à portée de main

Sur le visage de la Geophysic® Universal Time, équipée du Calibre Jaeger-LeCoultre 772, la carte du monde a de quoi donner le vertige. Si loin, et pourtant si proches, les continents dessinent leur silhouette, comme dans une invitation au voyage. La mer est représentée par un dégradé de bleu réalisé en laque, tandis que les continents gravés présentent une belle finition soleillée. Ce planisphère qu’on ne lasse pas de contempler est fixe. Il peut ainsi accueillir les index qui permettent de lire l’heure. Fascinante, la Geophysic® Universal Time permet de lire simultanément le temps dans 24 fuseaux horaires affichés sur un disque mobile.

 

Geophysic® Universal Time

Le disque des villes, aux noms parfaitement lisibles, est fixe, de façon à pouvoir se repérer plus facilement. L’œil prend vite ses repères, Londres à 6 heures, Hong Kong à 2 heures. Dans un esprit de simplification absolue, l’heure se règle grâce à la couronne, et non au moyen d’un bouton poussoir. Une fois le temps universel réglé, il n’est nul besoin de l’ajuster lorsque l’on parcourt le monde. Lorsque l’on voyage, il suffit de changer son heure à soi. L’heure locale se règle simplement en avançant ou reculant l’aiguille des heures, indépendamment des minutes et des secondes pour ne rien perdre en précision.

Erudite et fonctionnelle, la Geophysic® Universal Time au diamètre de 41,6 millimètres est proposée en version acier ou or rose.

En version True Second® ou Universal Time, la Geophysic® porte en elle une intensité qui l’inscrit dans la durée. Elle cultive l’attitude que notre époque appelle. Son message est celui d’une simplicité et d’une complexité en harmonie.

Haut de page
Karl-Friedrich Scheufele Chopard
Videos
Ferdinand Berthoud: interview de Karl-Friedrich Scheufele
vendredi, 22 septembre 2017
 
1 min de lecture
Hublot, l’art de la fusion
Regards de connaisseurs
Le nouvel âge d’or
vendredi, 22 septembre 2017
7 min de lecture
12
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5