>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Girard-Perregaux – Un pont suspendu entre art et temps
Nouveautés

Girard-Perregaux – Un pont suspendu entre art et temps

mardi, 28 novembre 2017
Par La rédaction
Fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Logique descendante de sa version d’origine datant de 1975, la Laureato Flying Tourbillon Skeleton fait parfaitement le pont en gardant les valeurs chères à Girard-Perregaux. Dotée d’une grande précision chronométrique, cette version 2017 se met à nu et nous dévoile à travers son squelettage, son tourbillon volant.

Attachée à toujours ancrer sa vision de l’horlogerie traditionnelle dans le futur, la manufacture Girard-Perregaux travaille sa nouvelle image horlogère contemporaine en proposant aux amateurs des instruments qui, comme la Laureato Flying Tourbillon Skeleton, savent anticiper le présent, tout en restant en harmonie avec son histoire débutée en 1791.

Se mettre à nu en toute transparence

Audacieuse, avec son dessin caractéristique souligné par sa graphique lunette octogonale, la Laureato s’inscrit en pionnière parmi les grandes figures du design horloger. Mais -et c’est moins connu-, cette icône à l’attractive plastique possède également une inclinaison naturelle pour la perfection chronométrique. Initialement lancée en 1975 avec un cœur à quartz ultra précis vibrant à une fréquence d’oscillation originale aujourd’hui devenue la norme dans le métier (32 768 Hz), la Laureato comptait parmi les montres-bracelets les plus performantes du moment. Pour toujours viser l’excellence et s’inscrire dans la continuité historique de la manufacture, les horlogers en charge de la création de la Laureato Flying Tourbillon Skeleton ont fait le choix de parer cette référence d’un boîtier de 42 mm de diamètre réalisé en or rose ou en or blanc 18 carats, associé à un souple bracelet au dessin contemporain façonné dans le même métal. Cet ensemble à l’architecture parfaitement identifiable même à distance, reçoit un magnifique calibre mécanique à remontage automatique de manufacture régulé par un tourbillon volant.

Laureato Flying Tourbillon Skeleton en or blanc © Girard-Perregaux
Laureato Flying Tourbillon Skeleton en or blanc © Girard-Perregaux
Entre puissance et légèreté

Pour en révéler toute la finesse mais aussi rappeler combien la transparence fait partie des codes chers à l’entreprise depuis ses origines, les artisans de la manufacture ont logé dans la carrure aux finitions soignées polies et satinées, un calibre de grande taille (14 lignes ½ soit 32,50 mm de diamètre) référencé GP09520-0001 dont la platine, les ponts et la masse oscillante du système de remontage automatique ont été ajourés.

Cet élégant squelettage, pour reprendre un terme consacré dans le métier, dont les délicates finitions visibles par la face et le fond transparent en verre saphir sont exécutées à la main par des experts, autorise le regard des observateurs à plonger au cœur de la mécanique pour découvrir l’essentiel des 262 composants de ce cœur de manufacture.

Laureato Flying Tourbillon Skeleton en or rose © Girard-Perregaux
Laureato Flying Tourbillon Skeleton en or rose © Girard-Perregaux

Captivant, le dessin contemporain de ce mouvement réalisé à la main selon les plus hauts standards, est judicieusement souligné par un travail d’anglage des arêtes de chaque partie constitutive de cette composition mécanique semblant léviter au cœur de la carrure. Enfin, pour donner à ce cœur toute sa dimension de sculpture cinétique, le cadran réduit à sa plus simple expression, se compose d’un tour d’heures, avec index et logo en or, posés en applique. Ce décor minimaliste, associé à un traitement PVD noir des parties fixes du calibre, permet à l’œil de mieux distinguer le train de rouage et d’offrir au tourbillon volant de s’attribuer une place centrale dans cette mise en scène occupant seulement quelques centimètres carrés.

Laureato Flying Tourbillon Skeleton en or rose © Girard-Perregaux
Laureato Flying Tourbillon Skeleton en or rose © Girard-Perregaux

Avec ses proportions idéales, son dessin accrocheur à la pureté aisément lisible et grâce à sa transparence captative, la Laureato Flying Tourbillon Skeleton s’impose comme le fer de lance de la collection Laureato présentée lors du Salon de la Haute Horlogerie 2017, car elle vient naturellement en renforcer la cohérence et la richesse.

Haut de page
RM 07-01 © Richard Mille
Nouveautés
Richard Mille – La RM 07-01 ose le sertissage sur céramique
mercredi, 13 décembre 2017
La rédaction
2 min de lecture
Evénements
Les meilleurs outils digitaux ne fonctionnent qu’avec une bonne stratégie
mercredi, 13 décembre 2017
Fanny Nicolet
6 min de lecture
4
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5