>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Gourmandises tutti frutti
Regards de connaisseurs

Gourmandises tutti frutti

mercredi, 28 décembre 2016
Fermer
Editor Image
Yannick Nardin
Rédactrice indépendante

“Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles, mais par manque d’émerveillement.”

Gilbert Keith Chesterton

« Une montre c’est une fenêtre sur le génie humain ! » Et si tout n’avait pas été dit ?

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Avez-vous déjà goûté aux délices du style « tutti frutti » ? Aussi légères pour la ligne que divines aux yeux, ces compositions joaillières évoquent les merveilles de l’Inde. Avec Cartier dans le rôle du chef multi-étoilé !

Un tutti frutti joaillier réussi exige un goût esthétique très sûr. La recette authentique, typique de l’audace Art déco, combine des rubis (rouges), des émeraudes (vertes), ainsi que des saphirs (bleus) ! À l’image de vrais fruits, les gemmes sont retenues pour leurs teintes éclatantes et gourmandes. Ces pierres sont taillées selon le style typique de l’Inde des maharadjahs : rubis et émeraudes côtelés ou sculptés, diamants de taille briollette ou rose. Sculptées avec « naturel », les gemmes prennent ainsi des formes variées de fruits, fleurs et feuilles dans des arrangements sophistiqués. Pourtant, ces pierres chatoyantes s’insèrent dans une grande rigueur formelle et géométrique. Eh oui, l’Art déco s’inspire notamment du cubisme ! Enfin, dans une composition tutti frutti originale, des diamants viennent coiffer les baies et saupoudrer l’ensemble. Le tout est servi en serti invisible sur une monture de platine ou d’or blanc, équipé au besoin d’un mouvement mécanique de dimensions réduites, pour mettre les pierres bien à leur aise.

Cartier
Bracelet-montre Tutti Frutti, Cartier Paris, 1929. Crédits : Nick Welsh, Collection Cartier. © Cartier
Cartier, la mise en bouche

En matière de tutti frutti, Cartier fait figure de « top chef » incontournable. En 1910, Jacques Cartier séjourne en terres indiennes pour développer des filiales. Il succombe aux charmes de cette culture flamboyante et à ses pierres caractéristiques, telles ces émeraudes sculptées en forme de feuilles. En 1913, à New York, la Maison Cartier expose 20 pièces classées « d’après l’art indien ». La mode du style « hindou » est lancée en Occident… et inversement ! Les maharadjahs aussi sont séduits par le style parisien et font remettre au goût du jour leurs parures, quand ils n’acquièrent pas montres et bijoux. Parmi eux, le maharadjah de Kapurthala possède 250 pièces d’horlogerie (!) dont la plupart proviennent de Cartier. Un serviteur est même entièrement dévolu au remontage des mécanismes.

Cartier
Les trois jeunes princes de Dhrangadhra avec leur beau-frère, son Altesse le Maharawal Chandraveer de Banswara. Circa 1920. Archives Cartier Londres © Cartier.

Dès les années 1920, comme le précise l’article « Montres précieuses » du site hautehorlogerie.org, « les créateurs s’inspirent de thèmes ornementaux venus d’Inde et d’Orient qu’ils adaptent aux montres broches, pendentifs et de poche. Le style appelé “tutti frutti” évoque le souvenir du culte islamique ou les styles dits “hindous” ou “indiens” ». En 1925, l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes à Paris consacre la tendance Art déco dont ce style « hindou » fait partie. Cartier crée des pièces maîtresses, tel que le fameux collier de Daisy Fellowes, élégante de l’époque. Mauboussin, Van Cleef & Arpels, Arnold Ostertag ou encore Henri Picqu – également fournisseur de grandes Maisons – excellent aussi dans ces compositions. En 1927, Audemars Piguet présente, en collaboration avec le joaillier parisien Egouvillon Lafon & Cie, une montre de Haute Joaillerie tutti frutti. Cette pièce unique est pourvue du plus petit mouvement alors produit par la Manufacture, bien plus petit qu’un timbre-poste !

Audemars Piguet
Montre Haute Joaillerie Tutti Frutti 1927, avec un calibre 5/7 SB, alors le plus petit à sa sortie (15,9 x 5,8 x 3,3 mm). © Audemars Piguet
Le goût du bon mot

Ce n’est que dans les années 1970 que le style « hindou » est rebaptisé « tutti frutti ». « Un nom qui vient certainement d’Italie pour parler d’un style hautement coloré », précise le département du Patrimoine de la Maison Cartier. À l’origine, « tutti frutti » désigne une crème garnie de petits morceaux de fruits variés. Une recette italienne fort ancienne, car Catherine de Médicis l’aurait rapportée de Florence vers la France en 1533 déjà ! Le nom « tutti frutti » résonne également tout particulièrement dans la culture de la seconde moitié du XXe siècle. En 1955, Little Richard chante en effet « Tutti Frutti », un classique du rock and roll repris ensuite par de nombreux artistes, dont Elvis. Depuis 1989, Cartier a déposé « Tutti Frutti » comme nom de marque dans le secteur de l’horlogerie et de la joaillerie.

Jacob and Co Arlequino
Jacob and Co Tutti Frutti Arlequino

Aujourd’hui, certaines montres joaillières baptisées Tutti Frutti interprètent le style d’origine en reprenant en particulier son esprit haut en couleur. L’Arlequino Tutti Frutti de Jacob and Co associe ainsi des gemmes aux teintes variées selon des accords audacieux, mais de formes et de tailles régulières, « calibrées ». Les Big Bang Tutti Frutti de Hublot adoptent, elles, un parti davantage monochrome ainsi qu’une lunette sertie, tout en se déclinant selon différentes couleurs. Et s’il y en a ainsi pour tous les goûts, depuis les années 1920 jusqu’à aujourd’hui, c’est probablement que tutti i frutti sont dans la nature !

Haut de page
Jean-Marc Wiederrecht, fondateur d'Agenhor
Modes & Tendances
À Dubai, on ausculte aussi les milléniaux
mardi, 21 novembre 2017
6 min de lecture
8
Vincent Lapaire, directeur général © Ferdiand Berthoud
Evénements
A Dubaï, on aime raconter des histoires
lundi, 20 novembre 2017
6 min de lecture
8
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5