>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Greubel Forsey – Compliqué d’être une montre
Nouveautés

Greubel Forsey – Compliqué d’être une montre

vendredi, 03 novembre 2017
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

7 ans de recherche, 3 brevets déposés et 624 pièces. La nouvelle QP à Équation de la manufacture Chaux-de-Fonnière est un vrai bijou mécanique. Et comme si cela ne suffisait pas, une équation du temps a été intégrée à cette pièce « compliquée ».

Le Computeur Mécanique

Le QP à Équation abrite en son cœur la 7ème invention Greubel Forsey, le Computeur Mécanique, totalement intégré, composé d’un ensemble de vingt-cinq pièces, qui réinterprète de manière inédite certaines fonctions de calendrier intégrées aux horloges astronomiques anciennes. Il est composé d’un ensemble de mobiles de codage, disposés les uns sur les autres de manière coaxiale, ainsi que de doigts amovibles programmés par l’ingénieux système. En fonction de leurs vitesses de rotation et du nombre de dents qu’ils comportent, ces mobiles dispensent diverses informations. Le Computeur Mécanique entraîne également en direct le système de disques saphir qui affiche l’équation du temps, différence entre le temps solaire « vrai » et le temps moyen civil. La simplification de la correction par la couronne bidirectionnelle de l’ensemble des indications est primordiale. En dépit de ses multiples fonctions et affichages, et de la combinaison de 3 brevets et de 2 inventions, le QP à Équation Millésimé Greubel Forsey reste aussi facile à régler qu’un quantième simple.

Deux faces pour afficher 15 indications

Côté cadran, le QP à Équation indique l’année bissextile, les 24 heures avec jour/nuit, le jour de la semaine, la grande date, le mois, l’heure, la minute et la seconde, mais également la réserve de marche chronométrique de 72 heures. Côté ponts, le Garde-temps affiche l’équation du temps avec les mois, les saisons, les solstices et équinoxes, ainsi que l’année calendaire.

QP à Équation © Greubel Forsey
QP à Équation © Greubel Forsey
Lisibilité et affichage

La réinterprétation du quantième perpétuel réside, d’une part, dans l’intégration de l’Équation du temps, mais aussi dans l’ajout de nouvelles fonctions et affichages et ce, dans un objectif d’optimisation de la lisibilité et de la convivialité. Les trois guichets disposés en ligne dans le sous-cadran à 3h indiquent sans ambiguïté, avec un grand confort visuel, le jour, la date, le mois. La grande date renforce la notion de lisibilité et rend la lecture du calendrier particulière­ment aisée.

Le quantième perpétuel ultime, Millésimé

La chronométrie du Garde-temps est assurée par la 3ème invention Greubel Forsey : le Tourbillon 24 Secondes, qui joue sur une vitesse de rotation rapide associée à l’inclinaison pour résoudre le problème des positions critiques de l’oscillateur dues à
l’attraction terrestre. L’inclinaison de 25°, ainsi que la rotation rapide de la cage de tourbillon améliorent de manière significative, et plus particulièrement dans les positions stabilisées, les performances chronométrique d’un système qui ne comprend qu’un seul tourbillon. Ce nouveau Millésime, avec une boîte en or gris de 43,5 mm pour une épaisseur de 16 mm, offre une lecture simplifiée, en ligne. Voici l’heureux paradoxe de ce Garde-temps ultra compliqué avec son tourbillon et son QP à Équation complet : il s’ajuste et se vit avec l’aisance d’une trois aiguilles. Ce système se révèle très simple à régler dans les deux sens, de manière sécurisée.

Haut de page