>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Harry Winston Histoire de Tourbillon 6
Baselworld

Harry Winston Histoire de Tourbillon 6

Tuesday, 21 April 2015
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Le rideau se lève sur le sixième chapitre d’Histoire de Tourbillon.

La collection de haute horlogerie et haute complication d’Harry Winston repousse à nouveau les limites de la technicité et l’exclusivité. Son calibre HW4701 est le plus complexe jamais proposé dans la saga Histoire de Tourbillon. Véritable première dans les annales de  l’horlogerie, il combine deux indications  de  l’heure indépendantes, l’une régulée par un tourbillon triaxial et l’autre par un carrousel. Tous deux ont un fonctionnement proche et possèdent les mêmes qualités exceptionnelles de précision de marche. Histoire de Tourbillon 6 se situe dans la parfaite continuité des cinq chapitres précédents. Son esthétique est reconnaissable entre toutes car elle ne ressemble à aucune autre. Le design de l’importante boîte en or blanc épouse les contours et les contraintes d’un mouvement à la construction et à la complication uniques.

Constitué de deux parties indépendantes, le mouvement d’Histoire de Tourbillon 6 possède deux têtes réunies dans un seul corps. Il affiche d’un côté les heures et minutes, régulées par le tourbillon triaxial. Elles sont reconnaissables à leur code couleur, orange sur fond gris, et logées dans une excroissance arrondie de la boîte. La partie droite de la montre se distingue par ses aiguilles et marquages bleus sur fond noir. Elle est munie d’un cadran dont les aiguilles peuvent être démarrées, arrêtées et remises à zéro. La dernière création superlative d’Harry Winston est ainsi capable d’afficher les heures et minutes écoulées, comme un chronographe, grâce au poussoir en céramique bleue situé à 2 heures. Polyvalente, cette fonctionnalité inaccoutumée permet également l’affichage d’un second fuseau horaire, réglable finement et à volonté, par la couronne à 3h.

141 pièces pour un poids total de 1,85 gramme.
Tourbillon omni-directionnel

L’incroyable technicité du tourbillon triaxial relève d’une exclusivité absolue. Une première cage porte le balancier et fait un tour en 45 secondes. Elle effectue sa rotation dans une seconde cage, qui tourne sur elle-même en 75 secondes sur un axe vertical. L’ensemble est mis en mouvement dans une troisième cage, sphérique, qui effectue son tour en 300 secondes. C’est elle qui porte l’aiguille des secondes orange, située sous un dôme de verre saphir. Ce dernier offre une vue fascinante sur le ballet tridimensionnel du temps. De son côté, le carrousel effectue sa révolution en 30 secondes.

La multiplication des angles et des vitesses de rotation est déterminante pour les performances chronométriques. Ce principe fondamental que le carrousel partage avec le tourbillon permet de combattre les influences néfastes de la gravité terrestre sur leur précision. Celle-ci est encore renforcée par leur source d’énergie. Chacun est alimenté par un double barillet à rotation rapide dont le couple est exceptionnellement régulier.

Quelques chiffres esquissent l’ampleur de cette complexité. Le calibre HW4701 est constitué de 683 composants. Son tourbillon triaxial à lui seul est fait de 141 pièces pour un poids total de 1,85 gramme. Cette architecture volumique et graphique est révélée à travers un jeu de quatre glaces saphir, toutes bombées et à la géométrie complexe.

La complication qui rend Histoire de Tourbillon 6 unique est cependant plus discrète.
Carrousel à démarrage commandé

La complication qui rend Histoire de Tourbillon 6 unique est cependant plus discrète. Au besoin, elle peut même rester inactive. En effet, le carrousel situé à 1 heure sert de régulateur à une partie indépendante du mouvement HW4701, qui en occupe la moitié droite. Par défaut, il est à l’arrêt. En actionnant le poussoir situé sur la carrure de la boîte, il démarre. La construction spécifique du carrousel fait que son balancier et sa cage sont simultanément reliés à la source d’énergie du mouvement. Même arrêtés, ils sont toujours sous tension. Dès qu’ils sont libérés, ils se retrouvent en vitesse de croisière. Doté d’une période de rotation de trente secondes, ce régulateur rarissime fonctionne à haute vitesse afin de multiplier les positions qu’il prend dans l’espace.

Cette rapidité est dédiée à l’affichage d’un temps sur mesure. Le fonctionnement de la partie droite du mouvement ressemble à celui d’un chronographe monopoussoir, dont il reproduit la fonction. Comme lui, il peut mesurer les temps courts avant d’être remis à zéro. Mais ses aiguilles sont réglables par la couronne située à trois heures. Elles peuvent donc afficher un second fuseau horaire à la minute près. Cette particularité rare est idéale concernant des fuseaux décalées tels que l’Inde (UTC + 5h30), Caracas (UTC – 4H30) ou encore Katmandou (UTC + 5h45).

Le rendu est sombre, minutieusement terminé...
Rare, mate et seyante

Malgré ses dimensions exceptionnelles, 64 mm de couronne à couronne, Histoire de Tourbillon 6 offre un porter confortable. La platine et les ponts, la structure du mouvement, sont réalisés en titane afin d’alléger la montre. Sa boîte est munie de cornes travaillées pour épouser la courbure du poignet. Elles donnent une trajectoire seyante au grand bracelet en alligator cousu à la main. Sa boîte a été usinée dans un alliage d’or blanc, dont la forte teneur en palladium lui offre plus d’éclat. La boîte présente ainsi un visage mat, qui répond à ce traitement particulier de surface du mouvement. Elle a été intégralement anglée à la main avant d’être microbillée, ce qui lui confère une texture finement granuleuse. Elle a ensuite subi un traitement galvanique dit NAC qui dépose une couche de métaux nobles et noirs. Le rendu est sombre, minutieusement terminé et à l’unisson de sa technicité exceptionnelle.

L’exclusivité d’Histoire de Tourbillon 6 est  encore renforcée par une production en quantités limitées. La complexité exceptionnelle du calibre HW4701 est le principal facteur qui restreint la production d’Histoire de Tourbillon 6. Il n’en sera édité que 20 exemplaires, comme pour chaque chapitre de l’Histoire de Tourbillon d’Harry Winston.

Haut de page