>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Hermès dissèque son Arceau
Nouveautés

Hermès dissèque son Arceau

jeudi, 6 février 2020
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
1 min de lecture

Mystérieuse, la montre Arceau ne dévoile que l’essentiel. Son cœur squeletté se dessine sous un verre fumé, rythmé de chiffres ajourés.

Imaginée par Henri d’Origny en 1978, la montre Arceau détient le secret d’un classicisme formel teinté de singularité. Ses lignes sobres et étudiées, son boîtier rond aux attaches asymétriques en forme d’étriers et sa typographie inclinée évoquant le cheval au galop l’inscrivent dans un présent atemporel. Entre ombre et lumière, cette nouvelle interprétation du temps Hermès révèle subtilement la complexité de l’architecture mécanique.

Arceau Squelette © Hermès
Arceau Squelette © Hermès

La montre Arceau Squelette apparaît dans la rondeur d’un boîtier en acier, ouvert sur un cadran de saphir fumé. Du dégradé noir profond sur le tour d’heures, réhaussé d’une minuterie perlée et de chiffres argentés, à la transparence du centre dévoilant le mouvement squeletté, la fascination opère. Les ponts, les roues de couleur anthracite et la masse ajourée jouent de légèreté avec les fines aiguilles heures-minutes. Les chiffres ouverts et la signature Hermès se retrouvent en lévitation. Cet affichage aérien, cadencé par un mouvement mécanique à remontage automatique, se complète d’un bracelet en alligator noir, réalisé par les artisans d’Hermès Horloger, à l’instar du boîtier et du cadran.

Haut de page