>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Horlogerie suisse en avril 2014 : légère hausse
Economie

Horlogerie suisse en avril 2014 : légère hausse

mercredi, 28 mai 2014
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture
H

La tendance reste favorable pour les exportations horlogères suisses. En avril, leur valeur a augmenté de 1,7% par rapport à avril 2013, pour s’établir à 1,8 milliard de francs. En quatre mois, le résultat de la branche s’est ainsi élevé à 6,8 milliards de francs (+3,8%).

L’acier a continué d’apporter une pierre importante à la croissance de la valeur, alors que les montres bimétalliques sont restées stables. Dans les métaux précieux, le platine a connu une forte hausse, mais l’or a stagné. Le nombre de pièces total a été identique à avril 2013. La catégorie des autres matières a enregistré une progression très soutenue, mais les autres métaux notamment se sont inscrits en baisse.

Les montres de moins de 200 francs (prix export) sont restées stables en nombre de pièces, avec toutefois une évolution négative de leur valeur. Le segment 200-500 francs n’a pas affiché sa croissance habituelle, sans pour autant voir sa tendance favorable s’infléchir. Les garde-temps entre 500 et 3’000 francs ont fait du sur-place. Les meilleurs résultats ont été réalisés par les produits de plus de 3’000 francs, qui ont augmenté de l’ordre de 4%.

Les exportations horlogères vers Hong Kong ont connu une forte croissance, confirmant une nouvelle fois clairement leur redressement. Les Etats-Unis ont continué de croître modérément, avec toutefois une volatilité importante. Le Japon a enregistré la plus forte progression, lui permettant de se hisser à la troisième place en avril. Les principaux débouchés européens n’ont pas été homogènes. L’Italie a augmenté son niveau, mais sur une tendance en net ralentissement. L’Allemagne connaît la même tendance et a stagné en avril, alors que la France a confirmé ses chiffres rouges. La nette baisse affichée en Chine (-16,5%) l’a fait reculer au huitième rang en un mois et au quatrième sur la période janvier-avril.

Les statistiques diffusées par la FH reposent sur des chiffres d’exportation et non pas sur des chiffres de ventes aux consommateurs finaux. Il peut exister des écarts entre ces deux types de résultats. En outre, les statistiques FH résultent de la consolidation des exportations de toutes les entreprises horlogères suisses. Ces statistiques ne permettent pas d’établir l’évolution des affaires d’une entreprise ou d’un groupe en particulier, sachant que la marche des affaires peut être différente d’un acteur à l’autre.

Variation de la moyenne mobile sur 12 mois (Source : © Fédération de l'industrie horlogère suisse FH)
Montres-bracelets par gammes de prix (Source : © Fédération de l'industrie horlogère suisse FH)
Principaux pays (Source : © Fédération de l'industrie horlogère suisse FH)
Haut de page