>SHOP
You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Hublot aime la boxe
Evénements

Hublot aime la boxe

mercredi, 22 mai 2019
fermer
Editor Image
Roberta Naas
Journaliste

“La vie est une question de temps, de ce qu’on en fait et comment on l’utilise.”

Roberta Naas est une journaliste chevronnée dans le monde de l’horlogerie avec plus de 32 années d’expérience à son actif. Elle est également auteure de six livres sur les montres et le temps ainsi que fondatrice de www.atimelyperspective.com.

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Ce n’est un secret pour personne, Hublot aime entreprendre des projets de grande envergure. La société canalise régulièrement sa créativité horlogère au travers de partenariats novateurs qui tutoient les millions, y compris dans le monde de la boxe. Début mai, la Maison a aidé à récolter 1,2 million de dollars pour des boxeurs dans le besoin.

Quel week-end ! J’étais invitée à Las Vegas par Hublot pour constater les liens étroits noués entre la marque et le monde de la boxe. Selon Ricardo Guadalupe, directeur général de Hublot, « tout a commencé il y a presque 10 ans, lorsque Jean-Claude Biver et moi-même avons rencontré Mauricio Sulaiman, du World Boxing Council (WBC), au Mexique. Mauricio nous a parlé du rêve de son père d’aider les boxeurs qui rencontraient des problèmes de santé ou qui avaient vécu des épreuves difficiles. Nous avons décidé de nous joindre au projet. Hublot est toujours pionnière dans tout ce qu’elle entreprend. Ce qui vaut également pour la boxe ».

Lennox Lewis, Ricardo Guadalupe, Evander Holyfield et George Foreman
Lennox Lewis, Ricardo Guadalupe, Evander Holyfield et George Foreman

C’est en 2012 exactement que Hublot et le WBC ont constitué le « Jose Sulaiman Boxers » afin de récolter des fonds. À cette époque, Hublot a réalisé 12 montres uniques King Power World Boxing Council portant chacune la signature d’un champion actuel. Elles ont été vendues aux enchères et les gagnants ont reçu leur montre des mains des champions signataires lors d’un gala à Las Vegas. L’événement a permis de récolter environ 1 million de dollars, portant à 1,2 million les montants réunis jusque-là pour la cause. Mieux, lors de ce dernier week-end, Hublot et le WBC ont doublé la mise grâce à ce gala baptisé « Night of Champions » qui a permis de lever, grâce aux enchères et donations, 1,2 million de dollars en faveur de la fondation.

Lors de la soirée, 13 légendes de la boxe ont été honorées.

Lors de la soirée, 13 légendes de la boxe ont été honorées, dont Sugar Ray Leonard, Big George Foreman, Lennox Lewis, Evander Holyfield, Mike Tyson, Julio Cesar Chavez, Roberto Duran, Thomas Hearns, Oscar De la Hoya, Vitali Klitschko, Jeff Fenech, Hozumi Hasegawa et Zou Shiming. Également présent en tant qu’ami du WBC et de Hublot, Carlos Santana, qui a remis le prix du « Campeon de la Musica ».

Hublot Big Bang Unico WBC

Pour cette occasion mémorable – qui a eu lieu la veille du match de boxe Canelo/Jacobs –, Hublot a dévoilé une nouvelle Big Bang Unico WBC en deux versions. Les deux arborent le vert emblématique de la ceinture du championnat du monde de boxe. Alors que la première arbore un boîtier en céramique verte microbillée (100 pièces au prix unitaire de USD 28’300), la seconde est en or jaune 18 carats munie d’une touche de vert sur la lunette en céramique (50 pièces au prix unitaire de USD 38’800). Les deux versions de 45 mm sont « motorisées » par le mouvement chronographe automatique Unico HUB1242 à 330 composants et toutes deux sont équipées d’un bracelet en alligator vert. Chaque champion de boxe honoré ce soir-là s’est vu offrir une montre de la première série limitée.

Big Bang Unico WBC en céramique verte © Hublot
Big Bang Unico WBC en céramique verte © Hublot

Les enchères étaient truffées de magnifiques prix, dont huit forfaits offrant des voyages avec des champions de boxe, des leçons avec plusieurs d’entre eux, l’opportunité de grimper sur le ring et même de lancer la première balle lors d’un match de la Ligue majeure de Baseball. Tous les bénéfices de la soirée ont été versés au Jose Sulaiman Boxers Fund en faveur de boxeurs dans le besoin.

Interviews avec des légendes

En plus de pouvoir assister à cet événement prestigieux, j’ai eu le plaisir d’accéder aux coulisses afin d’interviewer certaines de ces légendes, dont Lennox Lewis, George Foreman et Evander Holyfield. Chacun d’entre eux était ravi à l’idée de voir une marque de montres de luxe s’investir dans le monde de la boxe et de ses sportifs nécessiteux. Big George Foreman, actif durant les années 1960 et 1970, également de retour de 1987 à 1997, a admis qu’il était collectionneur et grand amateur de montres. « Je suis dingue des montres, explique-t-il. J’adore porter de belles pièces surtout si personne n’arrive à les identifier. Si vous portez une Rolex, tout le monde connaît la marque, mais si vous portez une montre haut de gamme personne ne peut donner son nom, et j’adore ça. » Parmi les montres préférées de sa collection : une Hublot, une Franck Muller Vegas, plusieurs Rolex et bien d’autres encore. « Parfois, je me contente de les sortir du coffre-fort, juste pour pouvoir les regarder, dit-il le sourire aux lèvres. La toute première montre que je me suis achetée au début de ma carrière était une Bulova Accutron à 150 dollars. Personne n’en possédait une comme cela. Je l’ai achetée, et lorsqu’ils ont arrêté de les fabriquer j’ai commencé à les rechercher et à les collectionner. »

Big George Foreman, actif durant les années 1960 et 70, également de retour de 1987 à 1997, a admis qu’il était collectionneur et grand amateur de montres.

Evander Holyfield, boxeur émérite de 1984 jusqu’en 2011, explique que la première montre qu’il s’est achetée était une Timex. « Il faut savoir que lorsque j’étais petit j’étais pauvre et les gens de ma communauté ne possédaient pas grand-chose. Cette Timex, vous savez, celle avec le slogan « It takes a licking and keeps on ticking » (« elle se prend une claque et continue son tic-tac », ndlr), était très spéciale à mes yeux. J’étais tellement heureux juste de posséder une montre ! » Lennox Lewis, dont la carrière s’est déroulée de 1989 à 2003, champion du monde des poids lourds à trois reprises, explique que sa première montre était une Rolex. Il possède également quelques Hublot, dont sa favorite, celle portant sa signature…

Haut de page