>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Hublot Oceanographic EXO4000
Nouveautés

Hublot Oceanographic EXO4000

mardi, 14 octobre 2014
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

La montre de plongée Oceanographic EXO4000, montre de plongée capable de résister à la pression de 4’000 mètres de profondeur, un hommage au travail de toute l’équipe de scientifiques engagée dans cette incroyable aventure.

Alors que les explorations spatiales visent la découverte d’environnements lointains, il est une partie de notre planète dont on ne sait finalement pas grand-chose : le fond des océans. Pour permettre des explorations dans des profondeurs toujours plus importantes, les ingénieurs, inventeurs, techniciens ne cessent de repousser plus loin les limites du rationnel, du possible. Hublot a repoussé la résistance d’une montre à une pression extrême, celle des 4’000 mètres.

C’est un véritable instrument doté d’une technologie développée au maximum, une ergonomie orientée vers l’efficacité et la facilité de manipulation. Il aura fallu 18 mois de recherches en 2010 et 2011, de développements et de tests pour présenter la première Oceanographic 4000 au Musée Océanographique de Monaco.

La quasi-totalité des caractéristiques de l’Oceanographic EXO4000 sont exceptionnelles, tant par leur conception que dans leur développement et leur fabrication. Pour obtenir sa qualification de « montre de plongée » résistante à la pression record des 4’000 mètres, la montre a répondu à des caractéristiques précises définies par les normes internationales de l’horlogerie suisse (NIHS).

5’000 mètres de profondeur.

A commencer par son étanchéité, testée dans la manufacture Hublot en cuve Roxer, immergée et mise sous pression à une équivalence de 5’000 mètres de profondeur. Pour garantir l’étanchéité de la montre et résister à cette pression extrême, la glace saphir de synthèse est d’une épaisseur de 6.5 mm. C’est une épaisseur plus importante qu’à la normale, mais qui reste toutefois relativement raisonnable à ce niveau de résistance. Le fond de la boite est quant à lui vissé, condition sine qua non pour atteindre les abysses. Il est réalisé en titane grade 2, matériau inoxydable extrêmement résistant.

Grâce à la réalisation de la boite en titane, matériau reconnu pour son extrême légèreté et technicité appropriées pour ce type de cahier des charges, l’Oceanographic EXO4000 reste pourtant légère au poignet – même si son diamètre de 48 mm et son volume sont imposants.

D’un point de vue luminosité, l’heure et le temps mesurés par le réhaut doivent être lisibles à une distance de 25 cm dans l’obscurité. Pour satisfaire cette exigence, le cadran, le réhaut et les aiguilles ont été optimisés pour comporter une surface plus importante de la zone de traitement SuperLuminova ™, matière luminescente émettant une couleur rouge.

Le principe de lecture a été sécurisé grâce au réhaut tournant à l’intérieur, unidirectionnel à crémaillère, avec indicateur de temps de plongée. Cet affichage du temps de plongée mis au plus près du cadran permet de minimiser le risque de modification involontaire du temps de plongée. Il rend aussi la lecture du temps de plongée plus aisée. Conformément à la norme, le dispositif de l’Oceanographic 4000 est muni d’une échelle des minutes sur laquelle les périodes de cinq minutes sont clairement mises en évidence.

Elément capital lorsque la montre est utilisée en caisson de plongée.

La montre est équipée de deux couronnes vissées (une protection qui permet de garantir l’étanchéité par la compression d’un joint O’ring). La couronne de réhaut qui permet de calculer son temps de plongée, est judicieusement positionnée à 2H, pour un accès et une utilisation plus confortables. Elle est mono directionnelle, toujours pour des questions de sécurité, vissée à baïonnettes et protégée par un protège-couronne de taille surdimensionnée, ici encore pour plus de sécurité et pour permettre une manipulation aisée avec un équipement de plongée. La seconde couronne qui permet le remontage, la mise à l’heure et la mise à la date est quant à elle positionnée à 4H pour limiter l’encombrement.

Enfin, l’Oceanographic EXO4000 comporte une valve à hélium, caractéristique essentielle à toute montre de plongée capable de descendre à des profondeurs importantes. Elément capital lorsque la montre est utilisée en caisson de plongée, la valve à hélium permet aux gaz qui se sont infiltrés dans la montre lors de la descente de s’échapper sans risque au cours de la remontée. Celle-ci est réalisée en acier inoxydable, positionnée à 10H, visible depuis le brancard gauche de la pièce.

La montre est livrée avec deux bracelets (« ville » & « plongeur ») sur boucle ardillon. D’une part parce que l’ardillon est le système le plus sécurisé par rapport à une boucle déployante pour ce type d’usage, et c’est également la plus facile à manipuler et à fermer avec des gants de plongée. Le bracelet , « plongeur », fusion du caoutchouc et du nylon, plus long qu’un bracelet standard, a été développé pour pouvoir être porté sur une combinaison de plongée jusqu’à 8 mm d’épaisseur. Pour information, la longueur du bracelet prévu pour être porté sur la combinaison Exosuit est de 50 cm !

Haut de page