>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Huit horloges design qui trouvent leur bonheur dans le...
Modes & Tendances

Huit horloges design qui trouvent leur bonheur dans le temps qui passe

vendredi, 04 octobre 2019
Par Hope Frost
fermer
Hope Frost

Lire plus

CLOSE
13 min de lecture

Que ce soit en regardant rapidement l’heure sur son téléphone, en demandant à Siri ou même en se plongeant dans une profonde écoute ASMR du tic-tac d’une horloge pour s’endormir, nos manières d’aborder le temps ont changé. Avec toutes ces distractions modernes, nous avons pensé que revenir à l’essentiel en célébrant certaines des plus belles horloges design serait bienvenu.

Les horloges célèbrent le temps qui passe, elles s’établissent dans les endroits quotidiens de nos vies : la cuisine, le bureau, les salles de classe ; elles nous obligent à lever les yeux et prendre le temps de les regarder. Contrairement aux montres ou aux horloges sur nos téléphones, on ne les regarde pas lorsque l’on est en déplacement, dans le métro, ou en train de valser d’une réunion à une autre. Les horloges s’apprécient lorsque l’on est assis et tranquille. Un superbe design est donc la clé pour profiter et meubler ces rares moments de quiétude et de paix que l’on trouve dans nos vies si mouvementées. Sans ordre particulier, voici nos horloges favorites qui nous ont poussés à prendre le temps d’apprécier le tic-tac du temps qui passe.

La Ball Clock de George Nelson

Au lendemain d’une longue nuit à dessiner et chercher de nouveaux designs avec des amis, George Nelson aura finalement fini par trouver le design de cette horloge murale iconique parmi ses ébauches de la veille. Né au début des années 1950, le design de l’horloge s’inscrit parfaitement dans l’Âge atomique du design. À cette époque, les designs à travers les arts furent fortement influencés par cette folle conquête spatiale qui prit d’assaut la culture américaine entre les années 1950 et 1970. Au même moment, le mouvement moderne Mid-Century, que l’on reconnaît à son minimalisme et à ses traits clairement définis, était aussi à son apogée. Ces influences étaient certainement au cœur de la réflexion de George Neslon et de ses amis cette nuit-là, car les boules en bois accrochées par des fils métalliques au cadran central de l’horloge semblent offrir une interprétation minimaliste de l’atome.

La Time Fast D8 de L’Épée 1839

En lançant sa collection d’horloges Creative Art, L’Épée cherche à surprendre, et cette voiture de course de collection transformée en horloge de bureau ne déroge pas à la règle. Conçue par Georg Foster, un rookie qui a récemment rejoint les rangs de la Maison, cette pièce est l’accessoire de bureau masculin par excellence. Le design trouve son inspiration dans le rêve d’enfance de Foster, qui souhaitait devenir un pilote de course et fait parfaitement écho à celui-ci avec notamment son moteur mécanique qui se remonte à la manière des voitures pour enfants à rétro-friction. Le design de l’horloge demande aussi à être manipulé au moins une fois par semaine par son propriétaire. En effet, pour enclencher le mécanisme, celui-ci se doit faire tourner les roues en arrière pour recharger la batterie à un rythme hebdomadaire. Le design de la Time Fast D8 s’apparente aux lignes que l’on peut retrouver sur des voitures vintage de chez Ferrari, Talbot-Lago et Maserati. Foster a aussi incorporé des idées surprenantes et innovantes telles que le fait de remplir les quatre pneus en gomme avec de la mousse afin de reproduire le même effet de compression que l’on peut constater sur les pneumatiques d’une voiture de taille réelle. L’attention portée aux détails et celle consacrée à vouloir créer une excitation enfantine à travers l’objet nous offrent une formidable horloge qui sait jouer avec le temps et qui nous rappelle que l’on doit nourrir notre imagination.

La Collection de Daniel Weil pour le Design Museum

Daniel Weil a créé cette série d’horloges pour une exposition dédiée à son travail et exposée au Design Museum de Londres. Outre les trois horloges conçues spécialement pour l’occasion, l’exposition compte aussi plusieurs de ses travaux et designs passés. La collection, et chaque pièce à sa manière, cherche à casser la méthode traditionnelle de présenter les horloges. Weil y parvient notamment grâce à des éléments de design surprenants. Par exemple, il a décidé de séparer la batterie centrale du reste de l’horloge et de son mécanisme et de la suspendre à des câbles métalliques. Dans chacune des horloges, ces fils métalliques sont arrangés de différentes manières. Par exemple, une des horloges cherche à recréer la forme d’un instrument, une autre à rappeler le cycle continu de la vie en faisant valser les câbles entre les extrémités de son cadre en bois contreplaqué. Toutes les horloges ont aussi des formes sphériques qui encerclent les rebords du cadran et font référence à la Ball Clock de George Nelson. En incluant ces références à cette horloge iconique, Weil cherche aussi à jouer avec le temps et mêle des éléments passés à un design très moderne et déconstruit. Cette horloge s’amuse avec le temps et nous invite à changer notre perception du monde et notre manière de l’appréhender tout en faisant le pont entre différentes époques.

L’Horloge Murale IBM

C’est une horloge qui préfère prendre son temps et qui est faite pour être appréciée. On ne peut pas apprécier une horloge lorsque l’on est pressé ou lorsque l’on fait la queue pour notre café matinal. Les horloges sont faites pour nous inviter à lever les yeux, pour triompher sur les murs de nos maisons, de notre école, de notre lieu de travail ou n’importe quel endroit où l’on vient pour passer du temps. Sortie pour la première fois au début des années 1960 et accrochée sur les murs de nos écoles et de nos bureaux depuis toujours, cette horloge nous est résolument familière. Son design provoque chez beaucoup une sensation de déjà-vu. Fabriquée main aux États-Unis avec des matériaux de haute qualité, cette horloge est un mélange parfait de simplicité et d’expertise. De par son design ou ses méthodes de fabrication, elle symbolise ce savoir-faire passé qui savait produire de beaux objets, ergonomiques et de bonne qualité. Elle est autant une capsule historique qu’une horloge.

La T-Rex de MB&F & L’Épée 1839

Avec la T-Rex, les designers Max Büsser et Maximilian Maertens nous offrent la 11e collaboration réalisée entre MB&F et L’Épée. D’une taille d’environ 30 cm de hauteur et composée de plus de 201 éléments plaqués en palladium, en laiton, en bronze, en acier et en verre soufflé, la T-Rex est une horloge imposante qui joue avec le temps et l’espace. Elle est une fusion d’éléments design issus d’inspirations diverses et variées allant de légendes historiques comportant des souvenirs d’enfance, en passant par un voyage dans l’espace et des sources d’inspiration plus ordinaires telles que la boule de Noël aux jambes métalliques que Büsser avait à une époque sur son bureau. Jurassic Park, l’un des premiers films que Maertens se rappelle avoir vu étant enfant, est cependant la source d’inspiration initiale du design aux allures de dinosaure. Celle-ci débouchera par la suite sur une histoire qui guidera le reste du processus créatif autour du design de l’horloge, à savoir le périple d’un pilote de vaisseau spatial qui a voyagé trop loin dans l’espace et qui a pour seule option de retour de passer par un trou noir. Après avoir traversé ce trou noir, le pilote traverse une zone de distorsion temporelle et se retrouve propulsé au temps des dinosaures et voit son vaisseau fusionner avec un œuf de tyrannosaure en éclosion.

T-Rex © MB&F & L’Épée 1839
T-Rex © MB&F & L’Épée 1839

En regardant de plus près cette pièce d’horlogerie fascinante, on peut en déduire que le corps et le mouvement de L’Épée 1839 de l’horloge sont représentés par les restes du vaisseau tandis que les jambes métalliques de l’horloge semblent dessiner l’éclosion d’un dinosaure de son œuf. La reconstitution du trou noir sur le cadran de l’horloge a elle aussi fait preuve de beaucoup d’ingéniosité de la part des designers. Fait en verre de Murano, il s’enfonce en son cœur et plonge vers l’intérieur afin de reproduire l’effet de profondeur d’un trou noir. Pour les jambes, les deux designers ont examiné des scans 3D de véritables ossements de jambes, de pieds et de griffes de tyrannosaures Rex. Pour donner une impression de mouvement, ceux-ci sont faits en acier brillant et soufflé. La complexité biomécanique de l’horloge est contrebalancée par la simplicité extrême du cadran à deux aiguilles qui paraît presque briller grâce au verre soufflé utilisé. À l’image du T-Rex, ce design pourrait lui aussi bientôt disparaître avec seulement 100 exemplaires disponibles en bleu profond, en vert ou en rouge.

La Life Clock de SWNA

Les designers de SWNA se présentent comme des « penseurs à trois dimensions, innovateurs et révolutionnaires ». Cette horloge en est le parfait exemple. Au design relativement classique, la Life Clock cache en son sein un kit de survie. On y retrouve les éléments essentiels en situation d’urgence : des bâtons luminescents de sécurité, une couverture de survie, un sifflet et un manuel qui réunit les instructions de base à suivre en cas de situation de détresse. La Life Clock cherche à apporter une solution ergonomique et pratique afin de lutter contre un sentiment d’insécurité générale apparu en Corée après que le pays eut subi une série de catastrophes climatiques. La Life Clock pourrait être le premier d’une longue série d’objets de la vie quotidienne à se voir transformer en potentiel lieu de stockage pour réunir un ensemble d’équipements de première nécessité en cas de catastrophe. Alors que la question climatique prend de plus en plus d’ampleur, cette horloge est comme une représentation de la situation environnementale actuelle. Tandis que l’horloge tourne et que nous nous enlisons dans la crise climatique, le besoin d’ouvrir l’horloge et d’utiliser le kit de survie qu’elle contient se fait de plus en plus grand.

Life Clock de SWNA
Life Clock de SWNA
L’Horloge Soleil de Baccarat et L’Épée 1839

Cette horloge est à l’image de ses propriétaires : éclatante. En effet, celle-ci s’est installée dans la maison de Marilyn Monroe et Arthur Miller située à Manhattan après que ce dernier l’eut repérée dans la vitrine de la première boutique Baccarat de New York. La première Horloge Soleil a été conçue en 1948 par Georges Chevalier avant de revoir le jour en 2017 avec l’ajout de rayons en or supplémentaires et alimentée par un mécanisme L’Épée 1839. Le design de cette horloge est la définition même de l’opulence. Elle fut inspirée par l’autoproclamé Roi-Soleil Louis XIV, connu pour son obsession pour l’or. La réincarnation de 2017 de cette horloge iconique mesure pas moins de 96 cm de diamètre et pèse environ 40 kilogrammes dus aux imposants cristaux Baccarat taillés et carrés main en or 20 carats. Le centre du cadran fait aussi office de vitrine au mécanisme de l’horloge et laisse transparaître son mouvement à remontage manuel. L’Horloge Soleil est une horloge éblouissante réunissant ce qui se fait de mieux en termes de savoir-faire et de bijouterie fine. L’horloge murale parfaite pour que le temps qui passe semble plus luxueux.

Horloge Soleil © Baccarat et L’Épée 1839
Horloge Soleil © Baccarat et L’Épée 1839
La Font Clock de Sebastian Wrong

Son inspiration principale se base sur le design mondialement connu des horloges à calendrier de Grayson, que l’on retrouve régulièrement sur les murs des bâtiments publics tels que les bureaux de poste ou les bibliothèques. Selon Wrong, cette horloge est rassurante. Son design si familier et le bruit produit par l’affichage lorsque l’heure change en ont fait une partie intégrante de sa maison familiale à travers les années à tel point qu’elle est devenue synonyme pour lui du sentiment de se sentir chez soi. Au-delà du son rassurant qu’entonne l’horloge à mesure que le temps passe, Wrong a aussi ponctué l’affichage de l’heure par des surprises plaisantes en utilisant 12 styles de police différents pour afficher les mots et les numéros compris dans l’horloge. À chaque minute, l’horloge dévoile un nouveau visage. L’horloge s’adonne à une étude du temps, des polices et du son, créant ainsi une nouvelle forme d’excitation chaque fois que l’on cherche à savoir l’heure qu’il est.

Haut de page