>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

HYT a le vent en poupe
Nouveautés

HYT a le vent en poupe

mercredi, 15 novembre 2017
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

C’est un nouveau partenariat avec Alinghi qui donne naissance à cette nouvelle pièce plus technique et nerveuse que jamais : la H1 Alinghi. Cette édition limitée de 20 pièces privilégie la sobriété, l’efficacité et la performance.

« C’est le plus technique des modèles que nous ayons dédié à notre partenariat avec Alinghi ». Pour Grégory Dourde, CEO HYT, la création qui célèbre les trois ans du partenariat avec l’écurie de course vélique n’est pas à prendre à la légère. Elle ne ressemble à aucune autre. La H1 Alinghi reprend ainsi la mer : à la suite des H4 (2015) et H2 (2016), elle est aujourd’hui la pièce la plus technique, celle qui emprunte le plus d’éléments aux bateaux.

Immersion sur site

Autre particularité de ce modèle : un long travail d’appropriation du design signé Alinghi. « Nous sommes allés sur les chantiers où l’équipe prépare ses multicoques », poursuit Grégory Dourde. « Nous avons observé le montage des bateaux, leurs composants bruts et assemblés, leurs fonctions, leurs emplacements. On en retrouve de nombreux éléments sur la pièce ».

H1 Alinghi © HYT
H1 Alinghi © HYT

Le plus marquant d’entre eux est certainement le cordage qui traverse la partie inférieure de son cadran. Réalisé sur mesure, il traverse quatre œillets côté rehaut puis vient s’arrimer à l’extrémité des trois œillets intérieurs, précisément, sans aucun hasard, une terminologie commune entre horlogerie et nautisme.

J’adore le concept et c’est surtout du jamais vu !
Nils Frei

« Depuis trois ans maintenant, nous sommes heureux d’avoir un partenaire horloger audacieux et avant-gardiste qui a su intégrer l’élément liquide pour la lecture de l’heure. On ne pouvait trouver plus proche en termes de valeurs communes ! Avec cette H1 Alinghi, HYT va encore plus loin en intégrant dans le cadran des pièces essentielles au fonctionnement à bord telles que le winch et l’enrouleur, mais aussi du cordage. C’est un rappel concret du nautisme, j’adore le concept et c’est surtout du jamais vu ! », s’enthousiasme Nils Frei, régleur des voiles d’avant chez Alinghi.

Sobre et efficace

Tout autour, la H1 Alinghi joue la sobriété. Objectif : concentrer autant l’attention sur la technique que sur l’esthétique. Côté fond, la structure de la H1 Alinghi reprend la forme d’un pont de bateau. La finition grise sablée s’efface pour dévoiler toute la beauté technique de la pièce.

Côté cadran, à l’image du catamaran volant Alinghi, se déploie un concentré de technologies permettant une lecture fluidique des heures au sein du capillaire, un temps liquide. Sa couleur est sobre et pure, avec le choix d’un noir profond. Pour en faciliter la lecture nocturne, HYT l’a fait reposer sur une gouttière de Super-LumiNova. Ainsi, de nuit, la partie translucide du capillaire restitue la lumière, permettant une déduction de l’heure qu’il est qui, elle, reste opaque.

L’atout carbone

Côté matériau, HYT comme Alinghi ont privilégié la légèreté et la rigidité. La pièce dispose de cornes et du protège-couronne rapportés en carbone plissé et forgé. Ces éléments sont donc conçus et fabriqués en marge de la montre puis assemblés sur sa carrure en titane.

Enfin, côté cadran, de nombreux éléments ont été conçus expressément pour la H1 Alinghi et son univers nautique : la petite seconde à 9h en forme d’enrouleur de voile d’avant, la réserve de marche à 3h en forme de winch, le cavalier à 6h qui reprend le logo d’Alinghi, sa couleur rouge que l’on retrouve sur la réserve de marche et l’aiguille des minutes.

« Cette H1 Alinghi est une pièce nerveuse, technique, sans compromis. Elle est conçue comme Alinghi conçoit ses bateaux de course, pour la performance et la puissance maitrisée », conclut Grégory Dourde, CEO HYT.

tags
Haut de page