>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

HYT – La mort en lumière
Nouveautés

HYT – La mort en lumière

Tuesday, 20 June 2017
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Après la première montre fluidique, le premier skull animé et la première montre avec une source de lumière intégrée, HYT réunit ces trois innovations dans une édition limitée à 3 exemplaires réservées aux clients de la boutique de Kuala Lumpur.

Avec la Skull Light, HYT a voulu créer un modèle ultime à la hauteur de la première boutique de la marque, récemment ouverte à Kuala Lumpur. Cette pièce de haute voltige conjugue les principales innovations maison de ces dernières années. Elle représente le summum de l’expérience HYT.
On retrouve le fameux calibre historique de la pièce fondatrice de HYT. Intégralement développé en interne et animé par deux soufflets faisant circuler les fluides dans son capillaire en verre afin d’afficher les heures… Voici l’horlogerie du troisième millénaire, celui du temps liquide !
Pour la collection Skull qu’il anime, HYT a développé un nouveau capillaire. Il épouse parfaitement la forme du skull qui trône au centre la pièce. L’indication de la réserve de marche se situe dans l’œil droit, qui s’assombrit à mesure que la pièce arrive au terme de ses 65 heures de réserve de marche. Dans l’œil gauche se trouve le disque des secondes. En rotation permanente, ces deux disques donnent vie à la montre. Le skull lui-même, en titane DLC noir, repose sur un cadran clou de Paris. Chacun de ses contours est souligné par un anglage main en or 5N. Lunette et index bénéficient de la même finition exclusive.

HYT Skull Light
HYT Skull Light

Enfin, pour aller plus loin encore, HYT a couplé à ces deux créations une troisième innovation : la première source électro-mécanique jamais conçue pour une pièce de haute horlogerie. Sous le cavalier de 6h se trouvent deux LED. Activées manuellement, elles viennent éclairer vivement l’intérieur de la montre. Le liquide vert, composé d’un colorant spécifique fluorescent, est excité par cette source lumineuse et s’illumine brillamment ! Le flux lumineux viendra dans le même temps se lover dans chaque recoin du skull, donnant littéralement vie à cette architecture squelette qui défie les lois de l’horlogerie.
Sa source d’énergie en est purement mécanique. Le générateur a été niché dans la carrure de la boîte entre 4h et 5h. Invisible, il est actionné par le poussoir situé en vis-à-vis. Le procédé s’inspire d’une dynamo : la conversion d’une puissance mécanique en électricité. La rotation du poussoir à 4h30 remonte ce micro-générateur. Ensuite, la pression de ce même poussoir active les deux LED qui s’illuminent et baignent alors la Skull Light d’une douce lumière bleue jusqu’à quinze secondes, avant que le mécanisme ne doive être réarmé. Pas de pile ni d’électronique n’interviennent dans le procédé : tout est mécanique. Ce développement fut particulièrement ardu pour trois raisons : sa miniaturisation extrême, sa forme courbée et le fait qu’aucun développement de ce type n’avait jusque-là été réalisé. La Skull Light devient ainsi le concentré d’innovations le plus exclusif jamais conçu par HYT.

Haut de page