>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

IWC honore le dernier vol de Saint-Exupéry
Nouveautés

IWC honore le dernier vol de Saint-Exupéry

Monday, 25 August 2014
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

Il y a soixante-dix ans, Antoine de Saint-Exupéry décolla pour un vol de reconnaissance au-dessus de la France et ne revint jamais. La manufacture horlogère de Schaffhausen commémore aujourd’hui le dernier vol du célèbre pilote et écrivain par le biais de trois éditions spéciales limitées. Avec cette reconnaissance, IWC Schaffhausen approfondit son partenariat de longue date avec les descendants de Saint-Exupéry. Par la vente aux enchères d’une Montre d’Aviateur Chronographe Edition «The Last Flight» en platine, IWC apporte également son soutien à leur fondation caritative, la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse.

Un vol de reconnaissance au-dessus du sud de la France mit une fin abrupte, en ce 31 juillet 1944, à la carrière et à l’immense passion pour l’aviation d’Antoine de Saint-Exupéry. Après avoir décollé d’une base militaire en Corse, son Lockheed P-38 Lightning disparut sans laisser de traces. Saint-Exupéry était déjà considéré comme inapte en raison de son âge, il avait une tendance à l’embonpoint et était en fait trop grand pour l’étroit cockpit de l’avion. Mais le patriote et écrivain n’en recherchait pas moins continuellement l’aventure et décida d’effectuer le vol de reconnaissance. À la verticale de Toulon, il se retrouva cependant dans le viseur des forces aériennes allemandes. Les spéculations sur sa position ne prirent fin qu’en 1998, au large de Marseille, lorsqu’un pêcheur trouva dans son filet le bracelet du héros national français. Les premiers éléments de l’épave furent récupérés plus tard dans la mer et identifiés comme appartenant à l’avion de Saint-Exupéry. Le pilote allemand qui avait alors, sans doute sans le savoir, abattu l’un de ses écrivains préférés, rencontra la famille de ce dernier il y a quelques années pour la première fois. «La passion d’Antoine de Saint-Exupéry pour l’aviation a déterminé sa vie, son œuvre et son destin. Depuis le début de la collaboration avec ses descendants en 2006, IWC honore la mémoire de ce pionnier de l’aviation et pilote exceptionnel par le biais d’éditions spéciales de Montre d’Aviateur», dit Georges Kern, CEO d’IWC. La manufacture horlogère de Schaffhausen dédie ainsi au 70e anniversaire du dernier vol de Saint-Exupéry trois éditions spéciales dotées de boîtiers en céramique de nitrure de silicium: la Montre d’Aviateur Chronographe Edition «The Last Flight» se présente avec des éléments de commande en titane, en or rouge ou en platine, chaque modèle étant proposé en édition limitée.

Montre d’Aviateur Chronographe Edition «The Last Flight» réf. IW388004
Un engagement social de longue tradition

L’une de ces variantes en platine sera vendue aux enchères en novembre prochain par Sotheby’s Genève. Comme IWC l’a déjà accompli à de nombreuses reprises auparavant, elle reversera l’intégralité des revenus de la vente à la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse, qui se consacre à la vocation humanitaire du célèbre Français et qui s’engage dans le monde entier pour l’alphabétisation d’enfants et d’adolescents. Cette fois, le montant est destiné à l’Hospital Pequeno Príncipe à Curitiba. Le plus grand hôpital pour enfants du Brésil est une référence pour des interventions particulièrement complexes telles que des opérations du cœur, des transplantations d’organes et des greffes osseuses, ainsi que pour le traitement de cancers. Il peut compter sur le travail de plus de cinq cents bénévoles. La contribution d’IWC permettra de doter d’une bibliothèque les salles de loisirs pour les enfants et les adolescents hospitalisés. Des livres sélectionnés stimuleront ainsi le plaisir de lire, éveilleront à la culture et apporteront un loisir intéressant.

Un encouragement pour une vie autonome

«Notre responsabilité sociale fonctionne comme notre entreprise – nous voulons être certains que notre engagement est synonyme de progrès et d’évolution positive», explique Georges Kern. «Avec la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse, nous soutenons une organisation qui dispose d’un vaste réseau international et qui fait beaucoup pour les enfants défavorisés dans le cadre de projets locaux. Ensemble, nous les aidons à se construire un avenir et à jouer un rôle actif dans la société.» Une pièce unique de la manufacture horlogère suisse de luxe a été mise aux enchères pour la première fois en novembre 2013 à l’occasion d’une vente organisée par Sotheby’s Genève. La recette de CHF 173’000 a ainsi permis d’ouvrir deux écoles avec bibliothèque au Cambodge, une réalisation qui offre l’accès à la scolarité à 1200 enfants. Forte de son expérience de près de quatre-vingts ans dans la fabrication de montres d’aviateur, IWC Schaffhausen a lancé la collaboration avec les descendants d’Antoine de Saint-Exupéry sur la base de nombreuses valeurs communes. Les deux partenaires partagent la passion de l’aviation, de la technologie et de l’ingénierie et ont une haute idée de leur responsabilité sociale.

Une montre en honneur du dernier vol

Les éditions spéciales IWC dédiées au pilote légendaire se présentent depuis toujours en couleur tabac, à l’instar de la combinaison de vol qu’Antoine de Saint-Exupéry aimait tout spécialement porter. Alors que ce coloris élégant se limitait au cadran sur les modèles précédents, les nouveaux modèles de Montre d’Aviateur Chronographe Edition «The Last Flight» jouent brillamment la cohérence avec un boîtier brun en céramique de nitrure de silicium, un cadran brun et un bracelet en veau de même couleur. Pour l’édition limitée à 1700 exemplaires, les poussoirs, la couronne et le fond du boîtier en titane offrent un contraste élégant (réf. IW388004), tandis que 170 montres présentent des accents brillants en or rouge (réf. IW388006) et 17 garde-temps sont ornés d’éléments de commande et d’un fond de boîtier en platine (réf. IW388005). Le robuste boîtier en nitrure de silicium, une céramique de haute performance, se distingue par une grande résistance à la chaleur, une dureté ainsi qu’une résistance à la corrosion et à l’usure exceptionnelles. L’impression tout en élégance qui émane du boîtier satiné est encore mise en valeur par la luxueuse finition soleil du cadran. La fixation du verre saphir, antireflet sur les deux faces, est assurée en cas de dépressurisation et le boîtier est étanche 6 bar. Le calibre de manufacture 89361, développé intégralement à Schaffhausen, constitue une authentique prouesse technique. Il permet de lire aisé- ment les temps chronométrés jusqu’à 12 heures au moyen d’aiguilles compteurs des heures et des minutes réunis dans un seul guichet. Le fond du boîtier est orné d’une gravure spéciale commémorant le 70e anniversaire du dernier vol d’Antoine de Saint-Exupéry. La montre est livrée dans une boîte en cuir ornée d’un marquage élaboré représentant le sujet de la gravure du fond du boîtier ainsi qu’avec un coupe-papier en acier fin en forme de rotor. Les deux modèles dotés d’éléments de commande en métal précieux portent également une reproduction de l’artiste français Manolo Chrétien sur duralumin dans un cadre en cuir brun.

Montre d’Aviateur Chronographe Edition «The Last Flight» réf. IW388005
Haut de page