>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

IWC met le pied au plancher
Evénements

IWC met le pied au plancher

Monday, 30 October 2017
fermer
Editor Image
Roberta Naas
Journaliste

“La vie est une question de temps, de ce qu’on en fait et comment on l’utilise.”

Roberta Naas est une journaliste chevronnée dans le monde de l’horlogerie avec plus de 32 années d’expérience à son actif. Elle est également auteure de six livres sur les montres et le temps ainsi que fondatrice de www.atimelyperspective.com.

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Il y a seulement quelques jours à Austin, Texas, Lewis Hamilton, pilote de l’écurie de F1 Mercedes-AMG Petronas et ambassadeur de la marque IWC, remportait le Grand Prix des États-Unis sur le Circuit des Amériques. L’occasion, pour l’horloger, de célébrer l’événement !

En remportant une quatrième victoire consécutive à Austin, Lewis Hamilton a surpassé Sebastian Vettel sur Ferrari, deuxième sur le podium. Si la victoire du pilote britannique a concentré toutes les attentions sur le circuit, la Maison IWC Schaffhausen n’a pas cédé sa place dans les paddocks. Et pour cause, son partenariat avec Mercedes-AMG remonte à 2004, partenariat encore renforcé il y a quelques années avec le soutien apporté à l’écurie F1 du constructeur. La marque horlogère était d’ailleurs présente durant tout le Grand Prix, des essais à la victoire finale. L’occasion pour elle d’exhiber sa nouvelle montre Ingenieur Chronograph Sports Edition « 50th Anniversary of Mercedes-AMG F1 », dévoilée pour la première fois en Amérique.

Pièce anniversaire

Comme son nom l’indique, cette nouvelle Ingenieur Chronograph « 50th Anniversary of Mercedes-AMG F1 » vient célébrer les 50 ans de la marque de voitures de sport appartenant à Mercedes-Benz. En l’honneur de ce partenariat, la montre se présente sous la forme d’un chronographe mécanique intégré dans un boîtier en titane de 44 mm réalisé chez IWC Schaffhausen. En plus des fonctions de chronométrage avec compteurs des heures, minutes et secondes, le calibre automatique est inséré dans un boîtier interne en fer doux qui le protège contre les champs magnétiques. Ce boîtier interne antimagnétique est une particularité de certaines collections de montres IWC. Dévoilé pour la première fois dans les années 1930, le concept a d’abord été destiné aux montres pilote de la marque.

Ingenieur Chronograph Sports Edition « 50th Anniversary of Mercedes-AMG F1 » © IWC
Ingenieur Chronograph Sports Edition « 50th Anniversary of Mercedes-AMG F1 » © IWC

Le boîtier rond renferme un cadran blanc vif, orné de touches de rouge comme de bleu et muni d’une échelle tachymétrique. Quant au calibre IWC 89361 avec son chronographe « flyback », ou « retour en vol », il offre une précision d’ingénieur tout au long de ses 68 heures d’autonomie. Le boîtier interne en fer, visible via le double fond en saphir, présente une architecture ressemblant à des disques de frein avec cette inscription : « A Tribute to One Man, One Engine » (hommage à un homme, à une machine, ndlr). Cette citation symbolise le concept de génie mécanique présent non seulement chez Mercedes-AMG mais également chez IWC. Tout comme le mouvement de cette montre, entièrement réalisé à l’interne, les moteurs Mercedes-AMG sont le fruit des unités de montage de la marque.

Cette nouvelle Ingenieur Chronograph est limitée à 250 pièces. Elle vient compléter les autres modèles de la collection dévoilés cette année. Inspirées des montres des années 1950, les nouveautés de la collection Ingenieur viennent juste de faire leur apparition dans les boutiques. Néanmoins, cette nouvelle pièce pourrait bien être la cerise sur ce magnifique gâteau grâce à son look élégant et son cadran séduisant. Étanche à 120 mètres, elle est proposée à $ 11 800.

Les courses de F1 ne cessent d’ailleurs de gagner en notoriété aux États-Unis.
Édouard d’Arbaumont

Selon Édouard d’Arbaumont, directeur d’IWC Amérique du Nord, ce nouveau garde-temps a été créé afin de susciter l’intérêt pour les prouesses techniques des deux marques, mais également pour célébrer avec goût leur partenariat et les 50 ans de Mercedes-AMG. De fait, outre sa présence tout au long du Grand Prix, IWC a également organisé un événement auprès de son détaillant local à Austin. « Ce partenariat avec Mercedes et la formule 1 est important pour toutes sortes de raisons dont font bien évidemment partie la visibilité qui accompagne le championnat de F1 et les contacts qui en découlent auprès de la clientèle, explique Édouard d’Arbaumont. Les courses de F1 ne cessent d’ailleurs de gagner en notoriété aux États-Unis, pendant que notre partenariat offre l’opportunité de raconter une belle histoire et d’échanger avec les amateurs de voitures de course et de sport auto. »

Au Circuit des Amériques

Le Circuit des Amériques est une compétition Grade 1 FIA qui s’étend sur 1,5 acre de collines juste en dehors d’Austin. Il offre un spectacle particulièrement exaltant à tout spectateur venu y assister au Grand Prix des États-Unis. Le parcours de 3,41 miles contient 20 virages et un contrefort délicat et abrupt au premier tournant. L’entraînement du vendredi était d’ailleurs particulièrement difficile à cause de la pluie. Ce type de conditions sur le parcours met toutes les équipes sous pression quant au choix des pneumatiques, limités en nombre sur un jour de compétition. Le temps a toutefois été plus clément lors des épreuves de qualification et du Grand Prix final.

Ingenieur Chronograph Sports Edition « 50th Anniversary of Mercedes-AMG F1 » © IWC
Ingenieur Chronograph Sports Edition « 50th Anniversary of Mercedes-AMG F1 » © IWC

Les invités d’IWC ont été accueillis au Paddock Club avec accès aux ateliers mécaniques de Mercedes-Benz. Le temps de rencontrer Lewis Hamilton en pleine préparation de course. Le pilote anglais, considéré comme l’un des meilleurs spécialistes de F1 avec trois titres de champion du monde des conducteurs, est bien déterminé à en obtenir un quatrième. Avec cette victoire remportée à Austin et la cinquième place obtenue par son coéquipier Valtteri Botta, Mercedes est assuré d’obtenir le titre de champion du monde des constructeurs pour la quatrième fois consécutive. Lewis Hamilton, quant à lui, avait rendez-vous avec son destin à Mexico le 29 octobre. IWC était là pour l’encourager.

Haut de page